Histoire de Blanche de Castille: reine de France

Couverture
A. Fontemoing, 1895 - 428 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 355 - dit Joinville, « que l'une des dames qui le gardaient lui voulait tirer le drap sur le visage, et disait qu'il était mort. Et une autre dame, qui était de l'autre côté du lit, ne le souffrit pas ; mais elle disait qu'il avait encore l'âme au corps. Et comme il venait d'ouïr le débat de ces deux dames,
Page 356 - fut en état de parler, il requit qu'on lui donnât la croix ; et ainsi fit-on. Alors la reine sa mère ouït dire que la parole lui était revenue, et elle en montra aussi grande joie qu'elle put. Et quand elle sut qu'il était croisé, ainsi que lui-même le contait, elle montra aussi grand deuil que si elle l'eût vu mort
Page 111 - que depuis Montlhéry, le chemin était tout plein de gens en armes et sans armes jusques à Paris, et que tous criaient à Notre Seigneur qu'il lui donnât bonne et longue vie, et le défendît et gardât contre ses
Page 146 - Le conte regarda la royne, qui tant estoit sage et tant belle que de la grant biauté de lui il fu touz esbahiz. Si li respondí :
Page 147 - douce et amoureuse. Mais quant il li souvenoit qu'elle estoit si haute dame, de si bonne vie et de si nète qu'il n'en
Page 150 - Hist, des comtes de Champagne, t. IV, p. 218; t. V, catalogue, n° 1773. — Ernest Petit, Histoire des ducs de Bourgogne de la race capétienne, t. IV, p.
Page 63 - Luchaire, Histoire des institutions monarchiques de la. France sous les premiers Capétiens, t. 1
Page 351 - l'ai ouï dire à ceux qui en revinrent. Mais ni pour les dons, ni pour les dépenses que l'on fit en cette expédition,

Informations bibliographiques