Éphémérides du citoyen, Volumes 11 à 12

Couverture
Feltrinelli Reprint, 1767
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 12 - Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes ; Tout le bien du monde est à nous, Tous les honneurs, toutes les femmes. Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ; Je m'écarte, je vais détrôner le sophi ; On m'élit roi, mon peuple m'aime ; Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant : Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ? Je suis gros Jean comme devant.
Page 146 - EXPLICATION tions, les rénovations fucceffivesj naturelles ou accidentelles, coutent chaque année un pour dix , & par conféquent dix pour cent des avances primitives ; remarquez bien fur-tout qu'il ne faut pas confondre ces dix pour cent avec les avances annuelles, ci-deffus expliquées, N°.
Page 162 - C'est ce qu'il faut imprimer, d'abord, en caractères ineffaçables dans votre imagination. Ce n'est pas tout, et voilà des calculs qui vont suivre, mais il ne sont pas effrayants. 10° Second Tableau économique, calculé. Déjà vous devez, Madame, en savoir assez pour faire vous-même les comptes que je vais mettre ici en exemples : il s'agit des avances annuelles , de leur proportion avec les avances primitives et avec l'entretien de ces dernières. Le premier objet à fixer, c'est la valeur...
Page 150 - I7 annuelles pour chaque charrue de grande culture , attelée de quatre chevaux exploitant tous les ans cent vingt arpents de terre; c'eft-à dire quarante arpents de froment , quarante de menus grains, & quarante de jachere ou de terre qui ne rapporte point de grains. Vous avez vu dans le numéro précédent que l'entretien & les réparations habituelles...
Page 142 - Combien de peines, de falaires & d'embarras, s'il falloit tranfporter, prefïlirer , cuver, la vendange & le vin par petites parcelles , & de même voiturer les barriques une à une dans les grands vignobles ? Le fecond objet qu'on fe propofe dans les avances primitives , c'eft de multiplier la quantité des productions , d'améliorer leur qualité , ou d'affurer leur...
Page 161 - Si par quelque raifon que ce puifle être, un Cultivateur en chef chargé de conduire une exploitation rurale, n'a plus entre fes mains de quoi faire les avances annuelles, comme il les faifoit cidevant, il faut qu'il cultive moins ou plus mal; & vous ne ferez certainement pas embaraffée à deviner ce qui doit en réfulter à la récolte prochaine.
Page 175 - Comme égale. Si le produit net eft double des avances annuelles, on dit que la culture rend deux cent pour cent. Vous comprenez par là , Madame , ce que voudront dire ces expreffions : » la culture qui rend cent cinquante
Page 140 - OU de premier étaWiffement ? vous le voyez Madame , c'eft qu'il faut commencer par elles. Avant que d'entreprendre aucun travail de culture ou d'exploitation , il faut fe précautionner & fe munir d'inftrumens , d'animaux , de toutes les chofes néceflaires à fon entreprife. du'dlvc que I...
Page 142 - ... hommes n'en pourroient bêcher à la main : une charrette traînée par les mêmes animaux vous tranfporte en une journée plus de fruits récoltés que dix hommes n'en porteroient : il ne faut qu'un feul charretier , les chevaux vivent en partie de la paille & du fourrage que les hommes ne mangeroient pas, & ils reftituent en engrais une partie de cette dépenfe.
Page 143 - ... objet qu'on fe propofe dans les avances primitives , c'eft de multiplier la quantité des productions , d'améliorer leur qualité ou d'affurer leur confervation ; c'eft par exemple pour ces trois motifs à la fois qu'on met aux vignes des échalas ; c'eft pour augmenter leur fertilité qu'on les terrote j & l'on marne les terre» froides pourfles échauffer & les rendre long-temps productives, &c.

Informations bibliographiques