Le Gaucher du diable

Couverture
Calmann-Lévy, 5 sept. 2012 - 352 pages

Satan, où est ta victoire ?

1214, l’année de la victoire de Bouvines, à Paris. Un inconnu vêtu de rouge a sauvé le petit Loup, fi ls de la poissonnière Prudence, prisonnier des fl ammes dans l’incendie de la maison familiale. Pour toute récompense, l’homme n’a demandé à sa mère qu’une chose : l’âme de son garçon...
Resté chétif et affreusement défi guré, Loup manifeste en grandissant un comportement inquiétant : il entre dans des crises d’hystérie, alarme par ses visions prémonitoires, fréquente la sorcière Arnolda et ses agissements lui valent d’être régulièrement emprisonné au Châtelet. Au grand dam de son grand-père Guillaume, maître de la Grande Boucherie parisienne.
Loup est-il possédé ? La question taraude Odilon, son frère aîné, étudiant la médecine à l’université. Leur père, imagier venu d’Auvergne qui travaille sur le chantier de la cathédrale Notre-Dame, espère, en le prenant comme apprenti, le remettre sur le droit chemin. Les chanoines, quant à eux, ont leur idée pour le sauver. Mais peut-on lutter contre le diable ?

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Le Gaucher du diable

Avis d'utilisateur  - MediathequeFayl - Babelio

Le Gaucher du diable par Anne Courtillé N'appréciant pas forcément les romans historiques et se déroulant au Moyen-Âge, j'étais réticente avant même de commencer la lecture de cet ouvrage. Malgré ... Consulter l'avis complet

Le Gaucher du diable

Avis d'utilisateur  - ADAMSY - Babelio

Le Gaucher du diable par Anne Courtillé Très beau roman sur la vie au Moyen Age à Paris, l'histoire d'une famille. La mère, fille d'un riche boucher à Paris, en tant que poissonnière, n'a pas la vie ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2012)

Spécialiste de l'histoire de l'art du Moyen Âge, elle a été maître de conférences puis professeur d'histoire de l'art à la faculté Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Elle était l’auteur de nombreux romans ayant pour cadre le Moyen Âge comme Les Dames de Clermont loué par Régine Pernoud et plus récemment La Tentation d’Isabeau chez Calmann-Lévy.

Informations bibliographiques