Images de page
PDF

-- --- , -, -

-

[graphic]
[graphic]
[subsumed][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][subsumed][subsumed][merged small][graphic][graphic][graphic]
[merged small][ocr errors]
[merged small][graphic]
[ocr errors][merged small]

La même nef, légere et vagabonde,
Qui voituroit le saint oiseau sur l'onde,
Portoit aussi deux nymphes, trois dragons
Une nourrice, un moine, deux Gascons :
Pour un enfant qui sort du monastere
C'étoit échoir en dignes compagnons !
Aussi Ver-Vert, ignorant leurs façons,
Se trouva là comme en terre étrangere :
Nouvelle langue et nouvelles leçons.
L'oiseau surpris n'entendoit point leur style :
Ce n'étoit plus paroles d'évangile;
Ce n'étoit plus ces pieux entretiens,
Ces traits de bible et d'oraisons mentales,
Qu'il entendoit chez nos douces vestales ;
Mais de gros mots, et non des plus chrétiens :
Car les dragons, race assez peu dévote,
Ne parloient là que langue de gargotte ;
Charmant au mieux les ennuis du chemin,
Ils ne fêtoient que le patron du vin :
Puis les Gascons et les trois péronnelles
Y concertoient sur des tons de ruelles :
De leur côté, les bateliers juroient,

« PrécédentContinuer »