Éphémérides du citoyen, Volumes 7 à 8

Couverture
Feltrinelli Reprint, 1769
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 225 - Roi, portant permission de faire circuler les grains, farines et légumes dans toute l'étendue du Royaume, en exemption de tous droits, même ceux de péages,... le 25 mai 1763. Paris, Impr. royale, 1763,
Page 197 - Conclusion de ce Chapitre, Que faut il faire dans le cas que nous venons d'expofer? Ce que font les Rois, qui foudoient des Troupes étrangeres pour ménager les hommes de leur Nation : ce que font à Paris les particuliers qui ont beaucoup de courfes à faire , qui ne veulent pas ruiner leurs chevaux ; quand il s'agit d'aller loin & que le chemin eft mauvais, ils louent des chevaux de remife. Si les autres Nations ont des capitaux à éloigner de deflus leur fol, à rifquer, à louer , à perdre,...
Page 89 - Je ne vous répéterai point, monsieur, ce que j'ai eu l'honneur de vous dire dans ma première lettre ; mais je puis vous prédire , sans crainte de me tromper , que les lois injustes se multiplieront toujours dans un état f à raison de la plus grande ou de la moins grande inégalité qu'il y aura entre les fortunes des citoyens.
Page 203 - IHDES.' durions ou marchandées Françaifes, qu'ils pourraient débiter dans leur pays ou ailleurs. Ce qui constituerait pour nous un Commerce réciproque, propre à augmenter la valeur de nos récoltes , & les falaires de notre indultrie.
Page 50 - Mexiqiuiin, ni Sauvage, ni Européen, ni Africain, ni Blancs, ni Noirs, ni Rouges, ni Barbus, ni Imberbes: pourvu que tout être de l'espèce humaine soit assuré de trouver chez eux, la liberté de faire tout ce qui ne nuit à la liberté ni à la propriété de personne, & la protection de toute la force publique contre tout ce qui pourrait nuire à sa propriété. Finally, that there be no economic restrictions, no protective tariffs or embargoes, no indirect taxes, and that all taxes be leveled...
Page 163 - Sully fait agir en même-temps la persuasion et l'autorité; le meilleur des souverains s'arme d'une rigueur salutaire, et le commerce s'étend à l'ombre de la protection royale. Bientôt la France recueille le fruit d'une si sage politique. Les peuples obtiennent la remise totale des arriérages dus sur les impositions de plusieurs années, et vingt' millions de diminution sur les tailles.
Page 235 - Si ils virent LE Roi dans la Galerie, le » 17 Novembre , comme il alloit à la MelTe. M mais ils n'eurent point d'Audience» (Abrégé Chronologique de l'Hiftoire de France , par M.
Page 214 - Qui ordonne qu'à l'avenir il ne fera plus perçu à l'entrée des Blés &• Farines venant de l'Étranger, que le même droit qui fe perçoit à la /ortie des Blés &• Farines du royaume, Du 19 Septembre 1768. Extrait des Régi/très du Confeil d'État. Folha avulso. No fim: «A Paris, do l'Imprimerie Royale. 1768».
Page 274 - Grand-Duc deTofcane , s'engage de fon côté , de la manière la plus formelle & la plus obligatoire , de faire jouir des mêmes droits , privilèges & exemptions , dans toute l'étendue de fes Etats , & fans aucune exception...

Informations bibliographiques