Correspondance littéraire, philosophique et critique: adressée à un souverain d'Allemagne, pendant une partie des années 1775-1776, et pendant les années 1782 à 1790 inclusivement, Partie 3,Volume 3

Couverture
F. Buisson, libraire, 1813
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 423 - Maudit soit l'auteur dur dont l'âpre et rude verve , Son cerveau tenaillant , rima malgré Minerve ; Et , de son lourd marteau martelant le bon sens , A fait de méchants vers douze fois douze cents
Page 50 - Le magnétisme est aux abois : La Faculté, l'Académie L'ont condamné tout d'une voix, Et l'ont couvert d'ignominie. Après ce jugement bien sage et bien légal, Si quelque esprit original Persiste encor dans son délire, II sera permis de lui dire : Crois au magnétisme... animal ! — On a donné, le mardi 7 septembre, sur le théâtre de la Comédie-Italienne, la première représentation de Fait fan et Colas, comédie en prose, de M"
Page 131 - Morel visait le numéro De mes voitures et des vôtres, Quand il se dit un beau matin : Je veux faire aussi mon chemin, Je le vois bien faire à tant d'autres.
Page 421 - L'I droit comme un piquet établit son empire... Le K partant jadis pour les Kalendes grecques, Laissa le Q, le C pour servir d'hypothèques... Le Q, traînant sa queue et querellant tout bas, Vient s'attaquer à l'U qu'à chaque instant il choque , Et sur le ton du K calque son ton baroque, etc...
Page 193 - Ce qui l'est beaucoup plus, ce sont ses vues sur l'intérêt général des .sociétés, sur le moyen de réformer nos institutions politiques, de fournir au peuple plus de ressources de subsistances et de bonheur, enfin de ranimer chez lui l'esprit de religion et de patriotisme, sans lequel, dit-il, le bonheur d'une Nation est bientôt épuisé, quand on le composerait d'ailleurs des plans les plus» avantageux de finances, , de commerce et d'agriculture.
Page 146 - ... il n'en est guère sans doute qui puissent se trouver moins déplacés dans une assemblée de philosophes. Ce qui a paru réussir le plus universellement dans le Discours de M. l'abbé Maury, c'est le commencement et la fin ; les voici : « S'il se trouve dans cette assemblée un jeune homme « né avec l'amour des Lettres et la passion du travail, « mais isolé, sans appui, livré dans cette Capitale au dé...
Page 12 - ... pouce entre le doigt index » et le pouce de son voisin ; alors en pressant » le pouce que l'on tient ainsi , l'impression » reçue à la gauche se rend à la droite et cir
Page 278 - Dans le nombre des suicides commis cette année à Paris, il n'en est aucun qui ait inspiré autant de regrets que celui de M. Pierre Chabrit, conseiller au conseil souverain de Bouillon et avocat au Parlement de Paris. Il n'avait guère plus de trente ans, et s'était déjà fait connaître d'une manière très-estimable par un ouvrage intitulé De la Monarchie française, ou de ses Lois, ouvrage assez inégalement écrit, qui laisse beaucoup à désirer...
Page 63 - Ma naissance n'a rien de neuf, J'ai suivi la commune règle ; Mais c'est vous qui sortez d'un œuf, Car vous êtes un aigle.
Page 484 - ... y verra ce que coûte au Royaume la manie des chevaux, des voitures, des meubles, des étoffes, des bijoux de toute espèce qu'on fait arriver ici de tous les ports de la Grande-Bretagne. La seule langue étrangère qu'on cultive avec quelque application, la seule qui entre essentiellement dans le plan des éducations à la mode est la langue anglaise; les seuls livres étrangers qu'on daigne traduire sont des livres anglais.

Informations bibliographiques