Apocalypse Maya

Couverture
Nathan, 31 mai 2012 - 142 pages

Un roman, très poétique et visuel, sur la difficile reconnaissance de l'Autre, qui renvoie (comme "Les Chroniques martiennes" de Ray Bradbury) au génocide indien.



Maya est une petite planète perdue au fin fond du cosmos, colonisée depuis peu par la société AgroCorp qui y expérimente du maïs génétiquement modifié. Suite à la mort de sa mère, Jové est envoyé sur Maya chez son grand-oncle Trree, un vieil homme d'origine indienne qui a bourlingué sur toutes les planètes colonisables. Trree va confier à Jové le secret de Maya : la planète abrite une forme de vie intelligente, des sortes de serpents à fourrure munis d'un seul oeil cyclopéen, qu'il a baptisés " Suris ". Ils utilisent un langage à base de soupirs, vénèrent le dieu maïs et sont de redoutables guerriers. Il s'avère que les espèces nouvelles de maïs que crée AgroCorp sont mortelles pour les Suris. Afin de les sauver, Jové tente de démontrer aux responsables de la firme que les Suris ne sont pas des animaux.


Informations bibliographiques