Images de page
PDF
ePub

APPROBATION

J'ai lu, par ordre de Mgr l'Archevêque, le livre intitulé : AMOUR A LA SAINTE EUCHARISTIE, OU ÉLÉVATIONS SUR L'ADORABLE SACREMENT DE NOS AUTELS, et je n'ai pu que souscrire à l'éloge qui déjà en avait été fait par Mgr l'évêque de la Rochelle. Ce livre n'est pas seulement propre à exciter dans l'âme les sentiments affectueux d'une tendre dévotion envers la sainte Eucharistie; mais il instruit, il éclaire, il fortifie la dévotion , en montrant combien sont solides les fondements sur lesquels elle repose. Je fais donc des veux pour que ce livre se propage, et avec lui, la foi, la piété, la reconnaissance et l'amour envers Jésus-Christ dans le Sacre

ment de nos autels.

Cambrai , 17 juillet 1857.

LELEU, vicaire général.

[blocks in formation]

étendre la connaissance et l'a

mour de ce mystère ineffable,

dont on ne saurait parler trop

souvent, puisqu'on ne pourra

jamais le trop bien connaître '!

i Nunquam satis dicitur , quod nunquam satis discitur. (AUG.)

EXERCICE

PENDANT LA SAINTE MESSE.

JÉSUS-CHRIST. Vous êtes dans ma maison, qui est une maison de prière. Que le mystère auquel vous allez assister est auguste ! Je vais offrir un sacrifice; c'est moi qui vais me sacrifier par les mains de mon ministre; je vais m'immoler pour vous ; cet autel doit être à vos yeux un nouveau Calvaire. Entrez dans les sentiments dont Marie ma mère était animée aux pieds de la croix ; immolez-vous spirituellement pour mon amour, en reconnaissance de l'amour que je vous témoigne en m'immolant pour vous.

LE DISCIPLE. O mon adorable Sauveur, mon aimable Jésus , je désire de ne faire avec vous qu'une seule et même victime! Vous m'avez racheté à un si grand prix ! Que ce ne soit pas en vain; daignez achever votre ouvrage. Lavez-moi , purifiez-moi si parfaitement dans votre précieux Sang , que je sois très-agréable à vos yeux.

Je vous offre ce sacrifice pour les mêmes fins pour lesquelles vous l'offrez ; c'est pour honorer Dieu et le remercier de ses bienfaits , pour l'apaiser, et obtenir les dons précieux de la grace et de la gloire. Remplissez mon caur de tous les sentiments qui ont été dans le vôtre.

LE PRÊTRE ÉTANT AU BAS DE L'AUTEL.

JÉSUS-Christ. Vous avez péché, vous devez gémir et prier. Quand vous n'auriez péché qu'une seule fois mortellement dans tout le cours de votre vie, vous ne pourriez vous humilier trop profondément, gémir trop amèrement, implorer la grande miséricorde de votre Dieu trop souvent. Mais de combien de péchés, et de quels péchés ne vous êtes-vous pas rendu coupable? Prosterné la face contre terre dans le jardin des Oliviers , j'ai pleuré vos péchés avec des larmes de sang. Unissez les larmes amères d'une vive contrition à mon sang dans lequel je veux vous laver; vous serez purifié, et j'oublierai vos ingratitudes.

LE DISCIPLE. Ah! malheureux, qu'ai-je fait en consentant à pécher ? A qui ai-je refusé d'obéir ? Contre qui me suis-je révolté ? A quels biens ai-je renoncé ? Qu'ai-je mérité? O mon Dieu! comment ai-je pu me déterminer à pécher contre vous et en votre présence ? C'est uniquement par ma faute que j'ai péché si souvent et de tant de manières. Pardon, Seigneur, je ne veux point cesser de vous demander pardon. Je voudrais mourir de douleur de vous avoir offensé. Vierge sainte , anges et saints du ciel, j'implore votre intercession; priez pour un enfant prodigue, qui ne veut point cesser de dire à Dieu : Mon Père, j'ai péché.

« PrécédentContinuer »