Images de page
PDF
ePub

A L'INTROÏT ET AU GLORIA,

JÉSUS-CHRIST. Le Seigneur tout-puissant et miséricordieux vous accordera le pardon, l'absolution et la rémission de vos péchés, si vous lui offrez le sacrifice d'un cour contrit et pénétré d'amour; si vous lui demandez miséricorde par les mérites de mes vertus, de mes humiliations, de mes souffrances et de ma mort. Que votre cæur pousse des cris vers lui, et ayez confiance. Unissez-vous à moi , et rendez au Seigneur toutes sortes d'hommages.

LE DISCIPLE. Mon Dieu, tournez vos regards vers nous; faites-nous sentir les effets de votre miséricorde. Daignez écouter notre prière , que nos cris pénètrent jusqu'à vous. Nous vous supplions par les mérites de Jésus-Christ et par l'amour que vous avez pour les saints, d'effacer nos iniquités, de nous pardonner tous nos péchés. Seigneur, ayez pitié de nous, ayez pitié de nous, ayez pitié de nous. Gloire vous soit rendue. Nous vous louons, nous vous bénissons, nous vous glorifions, nous vous rendons graces. O Jésus ! Fils unique de Dieu , Agneau de Dieu , qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, selon votre grande miséricorde. Je déteste tous mes péchés. Je préfère la mort, mille morts au moindre péché.

PENDANT LES ORAISONS ET A L'ÉPÎTRE.

JÉSUS-CHRIST. Vous n'êtes rien, et vous ne pouvez rien sans moi. Si je ne vous assiste continuellement de ma grace, que de péchés ne commettrez-vous pas, et quel sera votre sort pendant l'éternité! Conjurezmoi d'être toujours avec vous, de me souvenir que je vous ai racheté par mon précieux sang. Je suis votre Maitre , je puis seul vous instruire; dites-moi de vous parler, et promettez-moi de m'obéir. Heureux ceux dont le cæur est pur! Suppliez-moi de vous purifier.

LE DISCIPLE. Seigneur, ne cessez point de me regarder dans votre bonté; tenez-moi bien, de peur que je ne vous trahisse. Soyez toujours avec moi. Soyez toujours dans ma mémoire , afin que je n'oublie point vos bienfaits. Soyez toujours dans mon esprit , afin que je fasse mes délices de méditer vos perfections et votre divine loi. Soyez toujours dans mon cæur, afin qu'il ne cesse point de vous dire : Je vous aime. Mon Dieu , vous avez parlé à nos pères par vos prophètes, parlez-nous par votre Fils. Que toutes les créatures se taisent, que Jésus seul me parle. O mon Sauveur, vous avez les paroles de la vie éternelle ; parlez , mon divin Maitre, je vous écouterai, je vous obéirai, mon coeur est prêt! Dieu trois fois saint , purifiez mon misérable cæur que le péché a souillé. Que voulez-vous que je fasse pour obtenir la pureté que j'avais en sortant des fonts sacrés ? Créez en moi un caur pur, je vous demande cette grace, afin d'être très-agréable à vos yeux.

A L'ÉVANGILE ET AU CREDO.

JÉSUS-CHRIST. L'Evangile est le livre par excel

lence ; il renferme ma doctrine, qui est toute céleste. Croyez et faites ce qui est écrit. Si vous voulez être mon disciple, renoncez-vous vous-même, portez votre croix et suivez-moi. Aimez Dieu de tout votre cour, et aimez votre prochain comme vous-même pour l'amour de Dieu. C'est l'abrégé de ma morale. Gardez-vous de rougir de mon Evangile. Vous devez professer hautement votre foi, et être prêt à mourir pour sa défense. Gémissez de ce que vous l'avez déshonorée par vos ceuvres.

LE DISCIPLE. O mon Sauveur! vous êtes mon Maître et mon modèle. Votre Evangile sera toujours ma règle. Je ne veux point cesser de m'humilier, de me mortifier , et je m'efforcerai de vous imiter. Mon cøur vous dira souvent que je vous aime, et c'est vous que j'aimerai dans mes frères. Ne permettez point que cet amour soit stérile. Je crois tout ce que l'Eglise catholique enseigne, parce que vous l'avez établie la colonne de la vérité. Que je m'estimerais heureux de verser tout mon sang pour la foi ! Je vous demande pardon de ce que ma foi a été infructueuse, de ce que je n'ai point vécu conformément à ma foi, de ce que j'ai fait si souvent des euvres que la foi condamne. Faites que je vive de la foi.

OFFERTOIRE.

JÉSUS-CHRIST. Vous n'êtes pas à vous, vous etes à Dieu qui vous a créé. Vous êtes à moi qui vous ai racheté. Unissez-vous à moi pendant le sacrifice que je vais offrir pour vous à Dieu , et dont je veux vous

avez,

faire participant. Offrez-lui avec moi tout ce que vous

et tout ce que vous êtes. Vous ne serez bien agréable à mes yeux, et vous ne goûterez le précieux don de ma paix, que quand vous vous serez donné entièrement à moi.

LE DISCIPLE. Je vous offre, ô mon Dieu ! avec JésusChrist mon Sauveur, un sacrifice qui vous est nécessairement agréable en lui-même; je désire vous l'offrir d'une manière qui vous honore, qui acquitte tout ce que je dois à votre bonté et à votre justice , et qui attire sur moi l'abondance de vos graces. Je m'offre entièrement à vous de tout mon cæur , parce que je vous aime.

Daignez agréer l'offrande que je vous fais de mon corps et de mon âme, de tous mes biens, de tout ce qui m'est cher; de ma liberté, de ma santé et de ma vie; de ma mémoire, de mon entendement, de ma volonté. Je voudrais pouvoir vous réitérer à chaque instant cette offrande. Je ne veux penser, parler et agir que pour votre gloire. Je ne veux respirer que pour votre amour. Si j'ai votre amour, je suis assez riche. Vous voulez être tout à moi, faites que je sois tout à vous. Lavez-moi, purifiez-moi dans votre précieux sang, et quand je serai pur, purifiezmoi toujours de plus en plus.

A LA PRÉFACE ET PENDANT LE CANON.

JÉSUS-CHRIST. Elevez votre esprit et votre cour vers le Seigneur. Appliquez-vous entièrement à Dieu. Soyez sur la terre comme s'il n'y avait que Dieu et vous. Unissez-vous aux esprits bienheureux et à mon adorable cœur, pour adorer, remercier et aimer Dieu d'une manière digne de lui. Formez des veux pour tous les membres de l'Eglise, et désirez ardemment que je vienne à vous.

LE DISCIPLE. O mon Dieu ! qu'il est raisonnable, juste et avantageux de vous remercier sans cesse , c'est de vous que j'ai tout reçu; de vous aimer avec toute l'ardeur dont mon cœur est capable, vous êtes l'être infiniment aimable par vos perfections ; de vous adorer, vous êtes mon souverain Seigneur. Saint, Saint, Saint, Seigneur, que vous êtes saint ! Quand me sera-t-il donné de chanter éternellement dans le ciel, avec les esprits célestes , un cantique en l'honneur de votre sainteté! Agréez, ô mon Dieu ! les væux que je forme pour l'Eglise catholique , qui est si horriblement persécutée. Souvenez-vous de tous ceux qui en sont membres. O Jésus ! qui voulez vous immoler de nouveau pour nous, descendez sur cet autel, afin de rendre pour nous à Dieu des hommages qui lui soient agréables. O mon Jésus! venez, rendezvous à nos désirs, ne différez pas.

APRÈS LA CONSÉCRATION.

JÉSUS-Christ. Imaginez-vous être dans le ciel , c'est moi qui fais la joie des saints du ciel, et je suis réellement sur cet autel. Adressez-vous à Dieu avec confiance.

LE DISCIPLE. Seigneur tout-puissant, vous qui êtes mon Père, et qui m'avez créé pour le ciel, jetez un

« PrécédentContinuer »