La bulletin du bibliophile Belge

Couverture
1869
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 202 - Coornhert nous a toujours paru une des particularités les plus colossales de la légende Harlémienne. Comment ! Voilà un homme très-savant, très-patriote, qui revendique avec fracas pour son pays l'honneur d'être le berceau de la plus grande des inventions modernes, qui apprécie l'importance de la découverte, il sait le nom, le prénom, la famille de l'inventeur et il ne les divulgue pas à ses concitoyens ! C'est à ne pas y croire. Et que dire du bourgmestre Van Zuren ? Il écrit un traité...
Page 24 - ... leurs méprises continuelles, on leur indique la route qu'ils auraient dû suivre, pour acquérir l'évidence physique sur l'origine du bien et du mal , sur l'Homme, sur la Nature matérielle, la Nature immatérielle, et la Nature sacrée ; sur la base des Gouvernements politiques , sur l'autorité des Souverains, sur la Justice civile et criminelle, sur les Sciences, les Langues et les Arts.
Page 318 - Ambassade de la Compagnie orientale des ProvincesUnies vers l'empereur de la Chine, faite par Pierre de Goyer, et Jacob de Keyser, le tout recueilli par J. Nieuhoff"; mise en français par Jean Le Carpentier, Leyde.
Page 202 - Il écrit un traité spécial pour revendiquer la gloire de l'invention, au profit de la ville dont il est le magistrat et l'idée ne lui vient même pas d'honorer la mémoire de l'inventeur, je ne dirai point, par quelque monument, ce serait exiger beaucoup de sa part, mais au moins par une mention, un souvenir quelconque, son nom donné à une rue, moins encore, simplement écrit dans un livre. On ne trouverait pas un second exemple d'un oubli aussi incroyable.
Page 315 - Chroniques, & embelli de plusieurs riches Mémoires de l'antiquité, qui servent grandement aux Nobles 6 aux Curieux. Par Jean le Carpentier.
Page 67 - Augmentoit mon bonheur suprême Mon cœur se disoit à lui même : Tout dort et je suis seul heureux. Maintenant ô nuit ! nuit obscure, Tes ténèbres me font frémir ! Je me crois le seul à souffrir Dans le calme de la nature. Je sais que le temps des romances est passé!
Page 24 - Je l'ai écrit par désœu» vrement et par colère contre les philosophes. Je fus indigné » de lire dans Boulanger, que les religions n'avoient pris nais» sance que dans la frayeur occasionnée par les catastrophes de
Page 110 - Domini fiat, ut annuntiet istud, quare perierit terra, et esusta sit quasi desertum, eo quod non sit, qui pertranseat? 13. Et dixit Dominus: Quia dereliquerunt legem meam, quam dedi eis, et non audierunt vocem meam, et non ambulaverunt in ea: 14. et abierunt post pravitatem cordis sui, et post Baalim: quod didicerunt a patribus suis.
Page 24 - Des Erreurs et de la Vérité ou les hommes rappelés au principe universel de la science. Ouvrage dans lequel, en faisant remarquer aux observateurs l'incertitude de leurs recherches, et leurs méprises continuelles, on leur indique la route qu'ils auraient dû suivre, pour acquérir l'évidence physique sur l'origine du bien et du mal , sur l'Homme, sur la Nature...
Page 54 - REDVCTION DE LA VILLE DE BONE, PAR MESSIRE CHARLES, DVC DE CROY ET D'ARSCHOT, Prince de Chimay, &c.

Informations bibliographiques