Gazette apicole de France, Volumes 11 à 15

Couverture
1910

À l'intérieur du livre

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 122 - Je m'avoue, il est vrai, s'il faut parler ainsi, Papillon du Parnasse, et semblable aux abeilles A qui le bon Platon compare nos merveilles'. Je suis chose légère, et vole à tout sujet; Je vais de fleur en fleur, et d'objet en objet; A beaucoup de plaisirs je mêle un peu de gloire.
Page 141 - L'emploi de ces formules doit donc être raisonné, leur composition choisie et calculée. 11 serait évidemment bien préférable de trouver dans le miel, comme dans le moût de raisin, toutes les substances nutritives nécessaires à la levure, sous une forme très assimilable et d'obtenir de la sorte des fermentations rapides et sûres, sans addition de sels minéraux. Malheureusement, il est loin d'en être ainsi. Que, par des soins particuliers, quelques expérimentateurs puissent arriver à...
Page 116 - ... et de là, et apercevant le Charançon qui a remplacé le sien, il se précipite sur lui, et l'enlace de ses pattes pour l'emporter. Mais il s'aperçoit promptement que sa proie est vivante, et alors le drame commence pour s'achever avec une rapidité inconcevable. L'Hyménoptère se met face à face avec sa victime, lui saisit le rostre entre ses puissantes mandibules , l'assujettit vigoureusement; et...
Page 117 - ... avec effort sur le dos comme pour faire bâiller quelque articulation ventrale. On voit alors l'abdomen du meurtrier glisser sous le ventre du Charançon , se recourber , et darder vivement à deux ou trois reprises son stylet venimeux à la jointure du prothorax, entre la première et la seconde paire de pattes. En un clin d'œil, tout est fait. Sans le moindre mouvement convulsif , sans aucune de ces pandiculations des membres qui accompagnent l'agonie d'un animal, la victime, comme foudroyée,...
Page 117 - ... d'œil, tout est fait. Sans le moindre mouvement convulsif , sans aucune de ces pandiculations des membres qui accompagnent l'agonie d'un animal, la victime, comme foudroyée, tombe pour toujours immobile. C'est terrible en même temps qu'admirable de rapidité. Puis le ravisseur retourne ce cadavre sur le dos, se met ventre à ventre avec lui, jambes de çà, jambes de là, l'enlace et s'envole. Trois fois, avec mes trois Charançons, j'ai renouvelé l'épreuve ; les manœuvres n'ont jamais...
Page 64 - Des membres palpitants du malheureux Orphée ; Du corps, qui surpassait le lys même en blancheur. Arrachèrent la tête, et de leur bras vengeur, A la merci des flots, la plongèrent dans l'Hèbrc.
Page 54 - ... sucré dont la plus grande partie est entièrement perdue. Il ya donc là une source de richesse qui reste ignorée. Les habitants des campagnes peuvent puiser à...
Page 84 - Je pris le petit livre de la main de l'ange et je le dévorai ; et il fut doux dans ma bouche comme du miel ; mais quand je l'eus dévoré, mes entrailles furent remplies d'amertume. » 32 - APOCALYPSE Chap. 11 Saint Jean mesurant le temple. 305 x 222 mm. Langres, Musées, n

Informations bibliographiques