Images de page
PDF
ePub

AVIS

L'éditeur croit devoir prévenir le public que les deux éditions qu'il publie aujourd'hui renferment tous les Discours, Conférences et Opuscules dont le R. P. Lacordaire permet la publication. Il est autorisé par l'auteur à poursuivre tous les Discours et Conférences publiés sans son aveu, et notamment ceux dont la reproduction a été condamnée, en 1845, par un arrêt de la cour

[merged small][ocr errors][merged small]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

MÉMOIRE

POUR

LE RÉTABLISSEMENT EN FRANCE DE L'ORDRE

DES FRÈRES PRÊCHEURS

MON PAYS,

Pendant que vous poursuivez avec joie et douleur la formation de la société moderne, un de vos enfants nouveaux, chrétien par la foi, prêtre par l'onction traditionnelle de l'Église catholique, vient réclamer de vous sa part dans les libertés que vous avez conquises, et que lui-même a payées. Il vous prie de lire le Mémoire qu'il vous adresse ici, et, connaissant ses væux, ses droits, son caur même, de lui accorder la protection que vous donTielii, rez toujours à ce qui est utile et sincère. Puis2 - vous, mon Pays, ne jamais désespérer de tre cause, vaincre la mauvaise fortune par la iience, et la bonne par l'équité envers vos enmis; aimer Dieu , qui est le père de tout ce que is aimez, vous agenouiller devant son fils Jésuszist, le libérateur du monde; ne laisser passer personne l'office éminent que vous remplissez es la création ; et trouver de meilleurs servirs que moi, mais non pas de plus dévoués !

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

CHAPITRE I

DE LA LÉGITIMITÉ DES ORDRES RELIGIEUX DANS L'ÉTAT.

S

Si j'eusse vécu dans les temps qui oni précédé le nôtre, et que la grâce divine m'eût inspiré la pensée de servir dans un ordre religieux, me donnant à celui qui aurait le plus satisfait ma nature intime, et le mieux répondu à ma vocation, j'y serais entré sans en rien dire å personne qu'à Dieu et à mes amis. Cette simplicité était possible alors, elle était même un devoir; car rien ne va moins à tout ce qui est chrétien que le bruit et l'éclat; mais ce qui était possible alors ne l'est plus aujourd'hui. Nous vivons dans un temps où un homme qui veut devenir pauvre et le serviteur de tous, a plus de peine à accomplir sa volonté qu'à se bâtir une fortune et à se faire un nom. Presque toutes les puissances européennes, rois et journalistes , partisans de la monarchie absolue ou de la liberté, sont ligués contre le sacrifice volontaire de soi, et jamais dans le monde on n'eut tant de peur d'un homme allant pieds nus et le dos couvert d'une casaque de méchante laine. Si les ordres religieux étaient, comme autrefois, possesseurs de vastes patrimoines, les conservant et les augmentant par des pri

« PrécédentContinuer »