Sectes pseudo-chrétiennes: 1950-2000

Couverture
L'Harmattan, 2007 - 105 pages
1 Commentaire
L'Ile-de-France compte à elle seule, à l'aube de l'an 2008, au moins cent quarante mouvements sectaires implantés sur son territoire. Tous ces mouvements " cultuels " savent, trop souvent, déployer la chaleur et l'affection que recherchent des personnes fragilisées ". Les sectes pseudo-chrétiennes ne dérogent pas, bien entendu, à cette règle. Si cet ouvrage commence, comme une farce, par l'évocation des célèbres " Adorateurs de l'oignon ", notre propos donnera progressivement dans le pathétique, à l'image d'un Christianisme phosphénique en partie tourné vers de discutables croisades. Dans les années quatre-vingt-dix, les "Amis de la Croix glorieuse de Dozulé" ou le "Mouvement du Graal" en France pouvaient être également, sans l'ombre d'une hésitation, qualifiés de sectes " pseudo-chrétiennes ". De multiples démarches parlementaires tentent, depuis des années, de protéger la société française de cet assaut " porté dans sa partie la plus fragile ". Ainsi, les velléités informatives de la " Commission d'enquête sur la situation financière, patrimoniale et fiscale des sectes " de 1998 s'opposèrent, immédiatement, à des organisations pseudo-chrétiennes semblables au "Mouvement du Graal" en France, lequel relevait d'un " siège international " situé en Autriche, s'était durablement implanté des Ardennes à la Haute-Savoie... et était apte à mettre sur pied une structure commerciale occupant plus de deux cents personnes ! C'est l'histoire de ces surprenantes dérives pseudo-chrétiennes qui nous est relatée ici.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques