Les Petits Bollandistes vies des saints de l'Ancien et du Nouveau Testament des martyrs, des pères, des auteurs sacrés et ecclesiastiques des vénérables et autres personnes mortes en odeur de sainteté: notices sur les congrégations et les ordres religieux histoire des reliques, des pèlerinages, des dévotions populaires, des monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu'aujourd'hui d'après le père Giry, Volume 5

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 98 - Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des deux. Je vous le dis encore il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.
Page 16 - En vérité, en vérité, je vous le dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'aurez point la vie en vousmêmes. 54 Celui qui mange ma chair, et qui boit mon sang, a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
Page 279 - Son aspect excita les plus vifs transports parmi les pèlerins. De cette chose, dit une vieille chronique, furent les chrétiens si joyeux comme s'ils eussent vu le corps de Jésus-Christ pendu dessus icelle. Elle fut promenée en triomphe dans les rues de Jérusalem, et replacée ensuite dans l'église de la Résurrection.
Page 555 - Faites part de votre pain à celui qui a faim et faites entrer en votre maison les pauvres et ceux qui ne savent où se retirer. Lorsque vous verrez un homme nu, revêtez-le, et ne méprisez point votre chair.
Page 592 - du privilège que j'ai obtenu pour toi et pour les enfants du Carmel. « Celui qui mourra revêtu de cet habit sera préservé des feux éternels. C'est « un signe de salut, une sauvegarde dans les périls, et le gage d'une paix « et d'une protection spéciales jusqu'à la fin des siècles.
Page 165 - Ne croyez-vous pas que je suis en mon Père, et que mon Père est en moi? Ce que je vous dis, je ne le dis pas de moi-môme; mais mon Père, qui demeure en moi, fait les œuvres que je fais.
Page 369 - ... l'accident est ce qui ne peut exister en soi-même, mais que l'on considère dans un autre, par exemple, une couleur. C'est avec cette justesse et cette clarté que saint Jean Damascène précise les mots et les idées qui constituent le langage et la raison scientifiques. Quand on fait attention que les discordances philosophiques parmi les païens , que les grandes hérésies parmi les chrétiens, venaient toutes d'une obscurité et d'une confusion plus ou moins volontaires touchant les mots...
Page 54 - Maures des vérités de la religion, et en ayant converti quelquesuns, il leur procura la grâce du Baptême. La chose ne put être si secrète que les zélés sectateurs de Mahomet n'en fussent avertis; il n'en fallut pas davantage pour faire arrêter le saint religieux et jeter dans une noire prison, où l'on devait le laisser mourir de faim; mais les Turcs qui lui avaient vendu les jeunes esclaves, voyant qu'il ne les payait pas, parce que l'argent qu'il leur avait promis éprouvait quelque retard...
Page 312 - Monique l'entendit , et lui envoya des yeux un doux reproche. Puis, s'adressant à Augustin comme au plus fort : « Tu entends ce qu'il dit. » Et, les regardant tous les deux, afin de ne laisser aucun doute sur ses dernières volontés : « Vous enterrerez mon corps où vous voudrez. Ne vous en mettez pas en peine. Peu m'importe. Ce que je vous demande seulement , c'est de vous souvenir de moi à l'autel du Seigneur, et en quelque lieu que vous soyez '. » A partir de ce moment, Monique se tut,...
Page 409 - Il n'est parlé de cette sorte de païens que dans les écrits de notre saint docteur. Grégoire était le premier magistrat de la ville , et il remplissait les devoirs de sa charge avec beaucoup d'intégrité. Il avait aussi toutes les vertus morales qui font un honnête homme selon le monde ; il ne lui manquait que d'être chrétien. Nonne employait les larmes et les prières auprès de Dieu pour obtenir sa conversion. Elle fut à la fin exaucée. Son mari abjura le paganisme , et fut baptisé...

Informations bibliographiques