Images de page
PDF
ePub
[merged small][ocr errors]

TABLE

ALPHABÉTIQUE ET ANALYTIQUE

DES LETTRES

DE MADAME DE SÉVIGNÉ,

DE SA FAMILLE ET DE SES AMIS.

А

avec

Celle-ci gage

ABARCA (Felippe-Maria-Teresa),

jeune Espagnole amenée en France par la reine Marie

Thérèse, 111, 268. ABBADIE (Jacques), théologien

protestant. Eloges de son Traité de la Vérité de la religion chrétienne, VIII, 33, 166, 168170; IX, 450 ; et particulièrement du second livre, VIII, 166, 175, 176. — Abbadie a combattu victorieusement tous les doutes, VIII, 175, 176.

Il a ses envieux et ses censeurs, VIII, 178. Après l'avoir lu, on serait tout prêt à souffrir le martyre, IX, 316, 435. – Mme de Sévigné conseille à Mme de Grignan de le faire lire à Pauline, VIII, 427; elle demande si celle-ci l'aime comme fait sa maman, IX, 39.

Mme de Sévigné va le relire
MME DE SÉVIGNÉ. XII

on fils, IX, 326; ils le relisent en effet, IX, 367, 389, 403.

Il est comparable à saint Augustin, quoique bien différent, X, 47. Bussy veut l'acheter, VIII, 34; il le lit avec sa fille, VIII, 162, 175 et 176. qu'Abbadie ne

mourra pas huguenot, VIII, 170. - Bussy le relira tous les trois mois pendant tout le reste de sa vie, VIII, 172.

La lecture d'Abbadie a décidé le comte du Charmel à quitter le monde, VIII, 169. Mme de Sévigné la recommande à Coulanges pour raf

fermir sa foi, X, 47. ABBAYE-AUX-Bois (l'). Mlle de

Thianges, nièce de Mme de
Montespan, y a été élevée,
II, 22.

I

Abbé (le bel). Voyez GRIGNAN

(Louis-Joseph de). Abbé (le bon). Voyez COULANGES

(l'abbé de) Abbé (le gros). Voyez PONTCARRÉ

(l'abbé de). ABDALLA (le fils d’), souverain

de Fez et de Maroc, VI, 388. ABLANCOURT (Perrot d’). Sa tra

duction des Annales de Tacite, II, 274.

Sa traduction de Lucien, II, 349; V, 190, 296. ABSALON, fils de David, VIII, 511. ACADÉMIE FRANÇOISE (1'), X, 559,

-Son compliment au cardinal d'Estrées, V, 165. Elle vient complimenter le Roi sur la mort de la Dauphine, IX, 588. — Le Roi dit au duc de Vendôme qu'il aurait dû songer à en étre membre, IX, 588 et 589.

François de Clermont-Tonnerre, évêque de Noyon, va y être reçu, X, 218. Le comte de Bussy, évêque de Luçon, en

nommé membre, XI, 109. ACADÉMIE DES SCIENCES (l'), XI,

199. ACADÉMIE DE LA PEINTURE ET DE

LA SCULPTURE (1') fait célébrer un service à l'Oratoire

pour

le chancelier Seguier, III, 57-60. ACADÉMIE (l') d'Arles, III, 505. ACADÉMIE (L') de Marseille, XI,

125, 165. Académie (1), lieu d'exercices

pour les jeunes gens, II, 318. Académistes (les), I, 407. ACHER (Claude), épouse son cou

sin Segrais, V, 74, 75. ACHILLE, VII, 173. ACHMET COPROGLI, pacha. Mme

de Sévigné lit son histoire, IV, 448 et 449, 477; V, 5

et 6, 14 et 15. ACHON (René d'), sieur du Ples

sis, procureur syndic du Roi à Nantes, XI, xxxiv.

ACIGNÉ (la comtesse d'), IV, 25;

VIII, 432; IX, 4. — Ses relations d'affaires avec Mme de Sévigné, VII, 48, 49;LX, 424;

X, 420. ACTIUM (la bataille d'), IX, 186,

193, 243, 541. Adamas (le' druide), personnage

de l'Àstrée, III, 142, 143;

V, 312; X, 132 ; XI, 259. ADÉLAÏDE-HENRIETTE DE SAVOIE,

électrice de Bavière, mère de

la Dauphine. Voyez BAVIÈRE. ADHÉMAR OU AYMAR, évêque du

Puy, mort à Antioche durant la première croisade. Il est pleuré de toute l'armée et de tous les princes chrétiens, IV,

18, 19, 215, 256. ADHÉMAR (Guilhem), le trouba

dour, est fort estimé de l'empereur Frédéric Barberousse. İl meurt en baisant la main de son amante, IX, 382, 384.

M. de Calvy adresse sous son nom une pièce de vers à

Mme de Grignan, IX, 465. ADHÉMAR. Voyez GRIGNAN. ADHÉMAR (Joseph d'). Voyez

GRIGNAN (le chevalier de). ADHÉMAR (la petite d'). Voyez

GRIGNAN (Marie-Blanche de). ADHÉMARS (les), II, 252; IV,

VI, 550; VII, 17; IX, 384, 486 et 487; X, 191, 211, 223, 269. — Terrasse qui porte leur nom au château de Grignan, VI, 545.

Leur ancienne souveraineté, VII, 33. Adone (l), poëme du cavalier

Marino, II, 507, 512. AVONIS, II, 332. ADRETS (Mlle des), fille d'hon

est

215;

de Madame, accompagne Mlle de Fontanges, que le Roi emmène au-devant de

la Dauphine, VI, 283. AFRIQUE (1'), VI, 316. AGARA (Mlle). Charles de Sévi.

neur

[ocr errors]

Sa mort,

gné dit lui avoir plu tout un

hiver, V, 141. AGAURRY (d'), propriétaire de

l'hôtel Carnavalet. Mme de Sévigné le nomme Carpillon fretin, VI, 51. AGEN (l'évêque d'). Voyez JOLY

(Claude), et MASCARON. AGNÈS, nom d'une fille ou femme

que Mme de Sévigné voit à la Visitation du faubourg Saint

Jacques, II, 46. AGNÈS. Mme de Sévigné désigne

ainsi une jeune fille, alliée de d'Harouys, qu'ellerencontre à Nantes et qui lui plaît beaucoup, VI, 409 et 410, 413 et

414, 425, 466. AGNÈS DE Jésus-MARIA (Judith

de Bellefonds, nommée en re-
ligion la mère), prieure des
Carmélites de 1684 à 1690.
Mme de Sévigné la voit aux
Carmélites ; elle est ravie de
son esprit, VI, 174 et 175.
La mère Agnès rit beaucoup
en apprenant que Mme de
Grignan organise une compa-
gnie de chevau-légers pour

son fils, VIII, 280. AGNÈS (la mère). Voyez ARNAULD

(Catherine - Agnès de Saint

Paul). AGNÈS SOREL, V, 421. AGOULT (Madeleine Daunet, Mme

d), XI, II0. AGUESSEAU (Henri d'), conseiller

d'Etat, père du chancelier, assiste aux funérailles de Saint

Aubin, VIII, 273. AGUESSEAU (Mme d'), Claire le

Picart de Périgny, femme du précédent, assiste aux funérailles de Saint-Aubin, VIII,

273. AGUESSEAU (François-Henri d'),

le futur chancelier. On suppose qu'il va épouser MÎle d'Ormesson, X, 145 et 146. –

Ce mariage est approuvé de tous; ce qu'en dit le premier président, X, 197. - Il sait par caur toutes les chansons de Coulanges, X, 349. — Il écrit en qualité de chancelier au premier président de Provence, XI, 86.

Mort de sa femme, XI, 236. — Mort de la femme

de son second fils, XI, 275. AGUESSEAU (Mme d'), Anne-Fran

çoise le Fèvre d'Ormesson, femme du précédent. Son mariage, X, 145 et 146, 197.

Sa mort, XI, 236. AGUESSEAU DE FRESNE (Jean-Bap

tiste-Paulin d'), second fils du chancelier. Son mariage avec Mlle du Pré, XI, 242.- Mort

de sa femme, XI, 275. AGUESSEAU DE FRESNE (Mme d'),

Anne-Louise - Françoise du Pré, femme du précédent. Son mariage, XI, 242.

XI, 275. AGUESSEAU (Marie-Catherine d').

Voyez TAVANNES (la comtesse

de). AIDES (la cour des). Voyez COUR

des aides. AIGALADES (les eaux d'), près de

Marseille, XI, 157, 185, 190,

208. AIGLUN (d'), conseiller du Roi

au parlement de Provence. Le comte de Grignan lui demande son appui pour une affaire qui lui tient fort au

cour, X, 560 et 561. AIGNAN, médecin suisse, précédemment l'un des capucins du Louvre (voyez l'article CaPUCINS), sous le nom de frère Tranquille. Mme de Lesdi. guières n'a de confiance qu'en lui; on dit qu'il a avancé la mort du duc de Chaulnes, X, 50r. Voyez TRANQUILLE (le frère).

re

AIGREMONT (d'), tué à la prise AIRAGUES (Jean-Baptiste Bionde Philisbourg, V, 69.

neau, marquis d'), premier AIGUEBELLE (l'abbé d'). Voyez consul d'Aix, XI, 265.

GRIGNAN (Jean-Baptiste Adhé- AIRE (la ville d'). Le maréchal

mar de), coadjuteur d'Arles. d'Humières se dispose à l'aller AIGUEBONNE (le comte d') a prendre, IV, 534. - Siége et

une contestation avec la mai- prise de la place, IV, 550, son de Grignan; le coadju- 554; V, 3. Charles de Sé. teur d'Arles voudrait l'accom- vigné s'y distingue, V, 7 et 8.moder; elle retardera proba- Le gouvernement d'Aire vacant blement le départ de Mme de à la mort de Calvo, IX, 516. Grignan, VII, 228, 235, 371. Aix (la ville d') en Provence, II,

Mme de Grignan aura be- 86, 98, 115, 116, 153, 158, soin de courage pour achever 248, 252, 301, 372, 383, son affaire avec lui, VIII, 384, 410, 420; III, 41, 62, 511.

Il perd son procès, 179, 240, 276, 334, 383, VIII, 526.

Il sera proba- 398, 405, 474, 477, 490, blement débouté de sa

533; IV, 48, 141, 163, 205, quête civile, VIII, 542. - 233, 240, 252, 277, 291, On croit qu'il veut encore re- 335, 373, 419, 428, 443, venir sur son affaire, IX, 455. 477, 485, 524; V, 67, 153,

Il est condamné à une 223, 253, 281, 351, 393; VI, amende, IX, 565-567.- Plai- 125, 130, 325, 342, 358, 378, santeries de Charles de Sévi- 397, 403, 440, 443, 467, 498, gné sur cette condamnation, 548; VIII, 152, 278, 288,306, IX, 569 et 570. Mme de 362, 363, 364,464, 509 ; IX, Sévigné triomphe de sa dé- 14, 23, 207, 309, 341, 372, faite, IX, 573. Mme de 392, 394, 453, 454, 484, 590; Grignan nomme le prince d'O- X, 557; XI, 36, 54, 55, 66, range le d' Aiguebonne de l'Eu- 78, 82, 84, 85, 90, 114, 134, rope, IX, 1.

135, 137, 143, 148, 151, 158, AIGUES (la Tour d'), près d'Aix, 161, 163, 180, 185, 189, 195, en Provence, IV, 431.

201, 211, 212, 217, 219, 224, AIGUES - MORTES, V, 514. 230, 238, 247, 248, 249, 258, Mme de Sévigné regrette que 260, 272, 279.

Arrivée de sa fille n'y soit point allée, Mme de Grignan à Aix, II, IV, 438 et 439.

Sa mère lui conseille AIGUILLON (Marie-Madeleine de d'y faire ses couches, II, 220.

Vignerot, duchesse d'), perd La procession de la Fêteun procès contre la duchesse Dieu à Aix, II, 254 et 255. – de Richelieu, II, 200.

Les dames d'Aix, II, 148 et Ailli (Charlotte d’Albert d'), 149, 152, 159, 169; IX, 64.

sæur du duc de Chaulnes, La petite vérole y règne, prieure des dominicaines de

II, 448, 497, 506.

ÉtranPoissy. La reine d'Angleterre, geté des pénitences qu'on y en l'absence de Jacques II, fait, III, 19; et des processon mari, doit se retirer, avec sions, IX, 86 et 87, 530. son fils, dans son couvent, Mme de Sévigné est à Aix, VIII, 489, 492.

Elle y a passé

III.

III, 172.

« PrécédentContinuer »