Images de page
PDF
ePub

Elle pré

[ocr errors]

Le

l'hiver, III, 213. fère Marseille, III, 184; VIII, 479, 486. – M. de Grignan voudrait voir l'union se rétablir à Aix, IV, 245. — Mme de Grignan y craint l'ennui, V, 434; elle redoute d'y aller passer l'hiver, V, 565; l’air y est bon pendant cette saison, V, 446.

Mme de Grignan y séjourne; crainte que ce séjour ne lui soit nuisible, VI, 133, 168. — La bise, l'air trop subtil lui font du mal, VI, 192, 202, 227, 228. - Elle y est obligée à de grandes dépenses, VI, 192, 254, 271, 292, 293, 308, 391; VII, 26, 116, 120, 124. – La vie y est aussi chère qu'à Paris, VI, 401. serein d'Aix, VIII, 465. On dit que le coadjuteur d'Arles va être nommé archevêque d'Aix, VII, 431. Nouvelle arrivée de Mme de Grignan à Aix, VIII, 486; son départ, IX, 11. N'y rend-on pas certains honneurs au comte de Grignan? IX, 143. — Il se résoudra difficilement à ne pas aller passer trois mois à Aix, IX, 318. Bon accueil qu'il y reçoit en 1691, X, 31. Le conseil d'Aix, III, 384. Les auteurs d'Aix, leurs boutsrimés, IX, 540 et 541.- On reçoit à Aix don Carlos d’Espagne, XI, 95 et 96. Sermons et mission à Aix, XI, 145, 149. - Il y règne une grande sécheresse, XI, 167.On s'y attend au passage d'une armée, XI, 170 et 171. — Les voleurs d'Aix, XI, 205. - On s'y plaint de l'ennui et de la solitude, XI, 168 et 169, 223.

Quoique déserte, la ville est agitée par mille tracasseries, XI, 259.

Aix (l'archevêque d'). Voyez

BRANCAS, COSNAC, GRIMALDI et

VINTIMILLE DU Luc. ALAMIR (le prince), II, 211. ALBANE (l'), peintre, IX, 124. ALBANI, cardinal. Le nouveau

pape, Innocent XII, le laisse

en place, X, 34. ALBERT (Louis-Joseph chevalier,

puis comte d'), fils de LouisCharles d'Albert, duc de Luynes, est blessé au siége de

Namur, X, 301. ALBON (Gilbert-Antoine comte

d'), beau-frère de l'abbé de Rancé, chevalier d'honneur de Madame, va être remplace dans sa charge par Vaillac, III, 351. — Il est à Vichy en même temps que Mme de Sévigné, V, 310, 312, 336; elle

va coucher chez lui, V, 338. ALBON (Claude Bouthillier de

Rancé, comtesse d'), femme du précédent, III, 193.- Elle est à Vichy en même temps que Mme de Sévigné, V, 310,

312, 336, 338. ALBRET (César-Phébus d'), ma

réchal de France, I, 536; II, 49 et 50; IV, 63. — Il gagne un procés de quarante mille livres de rente, II, 133. IL part pour son gouvernement de Guyenne, II, 200. Sa plaisante réponse à un billet du marquis d'Ambres, IV, 94 et 95, 161. Il se meurt, V, 51. Il laisse à Mme de Rohan cent mille francs, qui, dit-on, pourraient bien étre

une restitution, V, 59. ALBRET (Madeleine de Guéné

gaud, maréchale d'), femme du précédent. Nouvelle de sa mort,

V, 348. ALBRET (Charles-Amanien mar

quis d'). Il va voir la comtesse de Lameth à la campagne, est

[ocr errors]

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

pris pour un voleur et tué sur Son éloge, X, 363. Sa place, V, 468, 470.

Le noble et riche taille, X, 374. comte de Lameth gagne le pro- - Voyez l'article précédent cès qu'il intente à cette occa- ALBRET (Mlle d'), seconde fille sion, V, 483 et 484.

du duc de Bouillon, X, 180 et ALBRET (Marie d'Albret, mar- 181.

- Triolet de Coulanges quise d’), fille unique du ma- en son honneur, X, 278. réchal et femme du précédent Le cardinal de Bouillon la fait en premières noces, est nom- venir souvent à Saint-Martin, mée dame du palais, III, 343. dont elle fait les honneurs, et

Elle épouse en secondes on l'appelle en plaisantant noces le comte de Marsan, Madame de Saint-Martin, X, VII, 200, 203 et 204.- Le Roi 285. — Elle préfère un coudonne à une autre son appar

vent de Pontoise à Port-Royal tement et sa place de dame de Paris, X, 285. Couplets du palais, VII, 201.

de Coulanges sur son prétendu ALBRET (Emmanuel-Théodose de mariage avec un fils imagi

la Tour, duc d'), fils du duc de naire du duc de Chaulnes, X,
Bouillon. Son oncle le cardi- 285-287.
nal aurait voulu avoir le dau- ALBRET (le comte d'), probable-
phiné d'Auvergne pour pou- ment le comte d'Évreux, x,
voir l'appeler prince Dauphin, 366 et 367. - Mme de Cou-
X, 244 et 245. — Dispense de langes a beaucoup de goût pour
Rome pour son mariage avec lui, X, 380.
Mlle de la Trémouille, X, ALBUQUERQUE (François-Fernan-
349. Ce mariage se célèbre dez de la Cueva, vie duc d'),
malgré la maladie de la du-
chesse de Créquy, grandmère ALBY (l'évêché d'). Il vaut vingt-
maternelle de la mariée; des- cinq mille écus de rente; on
cription de la noce; visite de en fait un archevêché, IV,
Monsieur et de Madame, qui 556. – On y nomme l'évêque
sont parents de la mariée, x, de Mende, Hyacinthe Serroni,
352 et 353. - Le cardinal lui V, 14, 25; on pense qu'il ac-
fait don, pour en jouir après

ceptera, V, 31.
lui, de son domaine de Saint- ALBY (l'évêque d’). Voyez Dail-
Martin de Pontoise, X, 355. LON DU LUDE (Gaspard de).

Il importe au bonheur des ALBY (l'archevêque d'). Voyez deux époux que la duchesse CASTRIES (Armand - Pierre de de Créquy vive encore long- la Croix de), et SERRONI. temps, X, 359.

Le duc et ALCAPORADA (Marianna), auteur la duchesse viennent surpren

des Lettres portugaises. Voyez dre le cardinal à Saint-Martin, CHAMILLY. X, 363.

Alcine, personnage du Roland
ALBRET (Marie-Victoire-Armande furieux, Voyez AUMONT

de la Trémouille, duchesse d'), (Mmed"), et OPPÈDE (Mme d').
femme du précédent, X, 355, Alcoran (). Mme de Sévigné
359, 366. Coulanges la en lit un peu, VII, 89.
trouve belle, X, 339. Son ALÈGRE (Emmanuel vicomte ,
mariage, X, 349, 352 et 353. puis marquis d’), VI, 67 et 68.

III, 229

[ocr errors]
[ocr errors]

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

-On vou

ALÈGRE (Marie de Remond de

Modène, marquise d'), femme du précédent, II, 240. Ses regrets du sot mariage que par avarice elle et son mari ont fait faire à leur fils, VI, 67 et 68. - Elle pleure une folle équipée de sa belle-fille, VII, 273. – Nouvelle de sa mort, VIII, 420. ALÈGRE (Yves marquis, plus tard

maréchal d'), fils des deux
précédents. Sot mariage que
ses parents lui ont fait faire
par avarice; ses regrets, VI,
67 et 68; VII, 270.
drait lui cacher une folle équi-
pée de sa femme, VII, 272 et

273. ALÈGRE (Jeanne-Françoise de

Garaud, marquise d'), femme
du précédent. Son mariage;
c'est une dissipatrice, une folle,
VI, 67 et 68. — Charles de Sé-
vigné avait eu envie de l'é-
pouser, VII, 269 et 270.
Elle s'enfuit de chez elle pour
aller faire pénitence dans une
Thébaïde, oubliant son mari,
sa fille, toute sa famille, VII,

271-273. ALÈGRE (Marie-Marguerite d').

Voyez SEIGNELAI (la marquise

de. ALENÇON (la ville d’), IX, XLIV,

cédoine, I, 418; III, 125; V,

384; IX, 512 et 513, 587. ALEXANDRE VIII (Pierre Otto

boni, Vénitien, pape sous le nom d'), III, 16; IX, 364. Nouvelle de son élection; ses excellentes qualités, ses soixantedix-neuf ans, IX, 269-271, 274 et 275. — Il est ami intime du duc et de la duchesse de Chaulnes et de la marquise de Kerman, IX, 270, 286, 291 et 292. — Le Roi se félicite de son élection, qui déplaît aux Espagnols et aux Allemands, IX, 274 et 275. Il n'aime pas le cardinal d'Estrées, IX, 286. Le comtat d'Avignon lui est rendu, à sa très-grande joie, aussitôt après son exaltation, IX, 285, 295 et 296 ; le comte de Grignan va remettre le Comtat au légat, IX, 295.

Mme de Grignan se plaint que son élection entraîne sa ruine à elle, IX, 288. Mesures que prend Alexandre VIII pour l'affaire des franchises et la paix générale de la chrétienté, LX, 301. - Sa présence d'esprit, sa vivacité, sa bonne constitution, IX, 304, 326. Son portrait envoyé à Mme de Sévigné par l'abbé Bigorre, IX, 329. connaissance pour la France et pour le duc de Chaulnes, qui le paye de retour;

il le comble de bontés à la première audience; il envoie un bref à la duchesse, IX, 329 et 330, 355, 492.

Son amitié pour Coulanges, IX, 314, 400; il lui dit qu'il faut que

sa femme vienne à Rome, IX, 330. Il veut, dit-on, que le Roi désavoue l'assemblée de 1682, IX, 371. Il consent à l'union de l'abbaye de Saint-De

[ocr errors]

Sa re

201.

[blocks in formation]
[ocr errors]

496.

Sa

[ocr errors]

nis à Saint-Cyr, IX, 374. — Le Grignan le consulte sur la cardinal d'Estrées se défie de santé de son mari, IX, 390 et lui, IX, 374 et 375. · On dit 391. Il conseille le café que le duc de Chaulnes est laité, IX, 435. sa dupe, IX, 404. Il écrit ALIPE, ami de saint Augustin, à Mme de Maintenon, IX, IX, 528.

On craint qu'il ne ALISE - SAINTE-Reine, lieu situé soit plus libéral d'indulgen- dans les environs du château ces que de bulles; couplet fait de Bussy. Ses eaux thermales à ce sujet, IX, 530.

attirent beaucoup de monde, mort prochaine, X, 5. Il

V, 476.

Mme de Grignan n'a songé qu'à enrichir sa fa- les prend, et elles lui font mille; la seule dépense qu'il beaucoup de bien, V, 532 et ait faite pour la ville de Rome 533. Voyez SAINTE-REINE a été l'embellissement d'une (l'eau de). fontaine, X, 6.

Acte qu'il a

ALLEMAGNE (1'), II, 235, 274, fait en mourant, X, 34.

475, 533 et 534; III, 289, Alexis, empereur d'Orient. La 387, 486, 498, 535; IV, 3,6,

princesse Anne, sa fille, a écrit 10, 13, 16, 66, 134, 146, son histoire, IX, 586.

323, 368, 414, 496, 516, ALGER (la ville d'), III, 23.

535, 538, 549, 554; V, 12, ALIGRE (Étienne d'). Le Roi lui 16, 20, 22, 23, 29, 35, 41,

confie les sceaux; son grand 99, 100, 144, 492, 507, åge, III, 39. On dit qu'il

511, 532, 533; VI, 287, est nomméchancelier,III, 361. 375, 379,511,543, 546 ; VII,

Il ne peut croire à tant de 30, 125; 299, 460; VIII, 164, faveur; le Roi le rassure, III, 181, 183, 184, 187, 384, 531; 365 et 366. - Nouvelle de sa IX, 280, 561; X, 67, 304; mort, qui n'a d'autre cause XI, 186. Mort de Turenne que sa vieillesse, V, 379. à l'armée d'Allemagne; désoIl sera facile à son successeur lation de cette armée, IV, 17. de briller après lui dans la - Arrivée du prince de Condé

charge de chancelier, V, 384. à l'armée d'Allemagne, IV,86. ALINCOURT (Louis - Nicolas de Charles de Sévigné va partir

Neusville, marquis d'). Voyez pour l'Allemagne, IV,511. VILLEROI (Louis - Nicolas de Mme de Meckelbourg y fait Neufville, duc de).

un voyage, V, 491; Bussy la ALINCOURT (Marie-Josèphe de croit chargée de quelque com

Boufflers, duchesse d'), femme mission par le Roi, V, 495 et de François-Camille de Neuf- 496.- Le maréchal de Schom. ville Villeroi. On croit, mais à berg s'y rend avec vingt-cinq

tort, qu'elle va mourir, XI,124. mille hommes, VII, 273. Aliot, ĀLLIOT (Pierre), médecin Guerre de l'Allemagne contre

ordinaire du Roi, VII, 303, les Turcs, VIII, 93 et 94. 344, 387; VIII, 100, 109, 201,

Nous y envoyons des troupes, 358; X, 321.

Le marquis de Mme de Sévigné prenne pen.

Grignan est en Allemagne, X, dant huit jours des eaux de Vi- 113, 119.

Voyez ALLEchy, VIII, 108. - Mme de

MANDS (les).

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Il veut que

VIII, 177

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Il est

ALLEMANDE (la nation), VII, ALSACE (l'), IX, 157. 484.

ALTENBOURG (Antoine comte d'), ALLEMANDS (les), II, 513; III, fils naturel du dernier comte

517; IV, 43, 87, 324, 342, d'Oldenbourg', VI, 434, 473, 538, 539; V, 3, 8, 23, 100, 551.- Il doit épouser la prin244, 265, 358, 388, 391, 492, cesse de la Trémouille; sa 494; VII, 182, 246; VIII, naissance équivoque; sa ri

545; IX, 237, 238, 275, 280. chesse, son honnêteté; raisons ALLETZ, auteur supposé de l'His- qui déterminent la princesse

toire des Sevarambes, V, 186 de Tarente à consentir à ce et 187.

mariage, VI, 375.- Sa femme ALLIANCE (la triple) de la Hol- est charmée de lui et de ses

lande, de l'Empire et de l’Es- richesses, VI, 5u. Le roi pagne contre la France, V, et la reine de Danemark vien250.

nent le voir chez lui; magnifiALLIER (la rivière d'), IV, 453, cence avec laquelle il reçoit 474.

Mme de Montespan toute la cour; passion de sa s'y embarque, IV, 483.

femme pour lui, VI,543 et 544. Alliot. Voyez Aliot.

Bonheur qu'elle lui doit; ALLUYE (Paul d’Escoubleau, mar- son mérite personnel, VII, 62. quis d'), III, 54.

ALTENBOURG (Charlotte-Émilieexilé à Amboise, VI, 267.

Henriette de la Trémouille, Il va trouver la comtesse de comtesse d'), femme du préSoissons, VI, 272.

cédent, fille de la princesse de IX, 438.

Tarente, IV, 183, 197;VI, 519; ALLUYE (Bénigne de Meaux de VII, 29 et 30,95 et 96.-Elle est

Fouilloux, marquise d'), femme à la cour de Danemark; ceux du précédent, est compro- qui l'aiment, leur rivalité, IV, mise dans l'affaire des poi- 155-158, 159, 197, 207, 230, sons,

et quitte France, 292, 447; VI, 421.- Elle est malgré elle, dit-on, avec la malade, IV, 183, 197.

Son comtesse de Soissons, VI, 220 style d'enfant, IV, 197.- Elle et 221, 226.

est au siége de Wismar, IV, ALONNE (la terre d'), au sud d'Au

Elle épouse le tun, VIII, 10, 20. Le comte comte d’Altenbourg; sa pasde Toulongeon la fait ériger sion pour lui, VI, 375, 379, en comté sous le titre de Tou- 511, 543 et 544, 552, 556; longeon, VII, 443. — Il l’em- VII, 62. — Ses mariages manbellit, VIII, 7, 10.

qués, VI, 421. — Voyez l’arALPES (les), III, 99 et 100; XI, -ticle précédent. I21.

ALTENHEIM (le combat d'), IV, ALRICS (N. des), commandeur, 236. Le chevalier de Gri

puis bailli de Malte (?), XI, 90, gnan s'y distingue, IV, 110, 195, 200.

236 et 237; IX, 216. ALRICS du Rousset (des). Voyez ALTIERI. Voyez CLÉMENT X. Rousset (du).

ALTIERI (Paluzzo Paluzzi Alber

Sa mort,

292, 334.

[ocr errors]
[ocr errors]

1. Mme de Sévigné l'appelle souvent Oldenbourg, et défigure ailleurs le nom en Ochtentilbourg.

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »