Histoire de l'abbaye de St-Claude: depuis sa fondation jusqu'à son érection en évêché, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 28 - Enfin ils ne pouvaient douter que ces Saints n'aimassent leur prochain, puisqu'ils faisaient pénitence pour les autres. Touchés de tout cet extérieur, ils devenaient plus dociles, ils écoutaient ces prêtres et ces moines dont ils admiraient la vie et plusieurs se convertissaient
Page 94 - Epiphane ne différa pas de l'accepter. La sainteté qui brillait sur son visage donna une nouvelle force aux traits de son éloquence. Grand prince, dit-il à Gondebaud, c'est pour l'amour de vous que j'ai entrepris un voyage si rude. Je n'ai pas craint la mort pour vous apporter le prix de la vie éternelle. Je suis venu comme pour servir de témoin devant Dieu entre deux grands rois, si la bonté vous fait accorder ce que la miséricorde fait demander à celui qui m'envoie. Partagez également...
Page 94 - Écoutez, prince, les justes plaintes de l'Italie votre fidèle alliée. Si elle pouvait parler, elle vous dirait : Grand roi, combien de fois, s'il vous en souvient, n'avez-vous pas pris les armes pour ma défense et pour ma liberté ? C'est vous qui avez nourri ceux que vous retenez maintenant dans les fers. Ne m'avez-vous rendu ces services que pour me surprendre plus facilement? Personne de ceux qui ont été faits prisonniers ne songeait à fuir à la vue de vos troupes. Les dames qu'on traînait...
Page 94 - Bourguignons? Combien de fois ces mains que vous liez n'ont-elles pas payé le tribut à notre commun maître? Rendez, prince, rendez tous ces malheureux à leur patrie ; rendez-les à votre gloire. C'est à Dieu que vous accorderez cette grâce; mais vous ne la ferez pas à des hommes qui vous soient étrangers. Le maître de l'Italie donne sa fille à votre fils ; que cette princesse soit le prix de la rançon des prisonniers ; que leur délivrance soit le présent des noces que le mari offre à...
Page 16 - Juris a termino Bracioli aque vocabulo Orba, et in ipsa contra terminationem Nigri montis, sicut pendet aqua, et in ipsa contra ubi aqua in foveam intrat usque in Alpes et usque...
Page 94 - Epiphane, faisant ensuite parler l'Italie, continua ainsi : « Écoutez, prince, les justes plaintes de l'Italie votre fidèle alliée. Si elle pouvait parler, elle vous dirait : Grand roi, combien de fois, s'il vous en souvient, n'avez-vous pas pris les armes pour ma défense et pour ma liberté ? C'est vous qui avez nourri ceux que vous retenez maintenant dans les fers. Ne m'avez-vous rendu ces services que pour me surprendre plus facilement? Personne de ceux qui ont été faits prisonniers ne...
Page 56 - On cédait à des moines autant de terres incultes qu'ils pouvaient en mettre en valeur. Ces troupes pénitentes, ne s'étant point données à Dieu pour mener une vie oisive...
Page 28 - Dieu et détestaient le péché. Ils auraient compté pour rien l'oraison mentale ; mais ils voyaient bien que l'on priait, quand on récitait des psaumes. Enfin ils ne pouvaient douter que ces saints n'aimassent leur prochain, puisqu'ils faisaient pénitence pour les autres. Touchés de tout cet extérieur, ils devenaient plus dociles, ils écoutaient ces prêtres et ces moines, dont ils admiraient la vie , et plusieurs se convertissaient.
Page 153 - I, p. 686, § -117). dire que Satan est percé d'autant de coups, qu'un copiste transcrit de paroles du Seigneur. Sans sortir du lieu où il travaille, il trouve le moyen de parcourir diverses provinces en y répandant son ouvrage. Ses écrits se lisent dans les lieux saints; les peuples les écoutent et y trouvent des remèdes pour guérir leurs passions déréglées et servir Dieu avec un cœur pur » . Nous avons rendu justice aux bienfaits du monachisme occidental. Ce n'est pas ici le lieu d'apprécier...
Page 28 - ... qu'il était nécessaire de les frapper par des objets sensibles. Les raisonnements et les exhortations étaient faibles sur des hommes ignorants et brutaux, accoutumés au sang et au pillage. Ils...

Informations bibliographiques