Histoire du Pape Pie IX et de la dernière révolution romaine, 1846-1849

Couverture
Chez J.-B. Tarride, 1831 - 276 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 181 - Elle respecte les nationalités étrangères, comme elle entend faire respecter la sienne; n'entreprend aucune guerre dans des vues de conquête et n'emploie jamais ses forces contre la liberté d'aucun peuple.
Page 210 - L'appui de la France est assuré aux populations des Etats romains. Elles considèrent l'armée française comme une armée amie qui vient concourir à la défense de leur territoire ; « Art.. 2. D'accord avec le gouvernement romain, et sans s'immiscer en rien dans l'administration du pays, l'armée française prendra les cantonnements extérieurs convenables tant pour la défense du pays que pour la salubrité des troupes. « Les communications seront libres ;
Page 264 - ... nous sauvegarderons l'honneur militaire de vos troupes, en les associant partout aux nôtres, pour assurer le maintien de l'ordre et de la liberté. « Romains, mon dévouement personnel vous est acquis, si vous écoutez ma voix. Si vous avez confiance dans mes paroles, je me consacrerai sans réserve aux intérêts de votre belle patrie.
Page 265 - Home à l'ombre de la liberté. Le souverain pontife dut s'exiler à la suite d'une émeute inaugurée par l'assassinat impuni et glorifié de son premier ministre. Ce fut sous ces auspices et sans le concours de la majeure partie des électeurs que fut fondée la république romaine, dont aucun gouvernement d'Europe n'a reconnu l'existence. Néanmoins, dès mon arrivée je fis appel aux hommes de tous les partis, espérant les réunir dans une soumission commune au vœu national. Le fantôme de...
Page 264 - République francaise en y portant le sien avant tout autre, donne un éclatant témoignage de ses sympathies envers la nation romaine. « Accueillez-nous en frères, nous justifierons ce titre ; nous respecterons vos personnes et vos biens ; nous paierons en argent toutes nos dépenses ; nous nous concerterons avec les autorités existantes pour que notre occupation momentanée ne vous impose aucune...
Page 266 - Monsieur, les faits qui ont marqué le début de l'expédition francaise dirigée sur Civita-Vecchia , étant de nature à compliquer une question qui se présentait d'abord sous un aspect plus simple, le gouvernement de la République a pensé qu'à côté '.du chef militaire, chargé de la direction des forces envoyées en Italie, il convenait de placer un agent diplomatique qui, se consacrant exclusivement aux négociations et aux rapports à établir AVEC LES AUTORITÉS et le?
Page 161 - Le contre-coup de ces événements s'est fait sentir dans l'Italie centrale. Les informations qui nous arrivent annoncent dans les États romains une crise imminente : la France ne peut y rester indifférente. >Le protectorat de nos nationaux, le...
Page 163 - Favre rapporteur de la commission, il est résulté que la pensée du gouvernement n'est pas de faire concourir la France au renversement de la République qui subsiste actuellement à Rome...
Page 266 - ... à fuir deux écueils que je dois vous signaler. Il faut vous abstenir de tout ce qui pourrait donner lieu aux hommes investis en ce moment, dans les États romains, de l'exercice du pouvoir, de croire ou de faire croire que nous les considérons comme un gouvernement régulier, ce qui leur prêterait une force morale dont ils ont été dépourvus jusqu'à présent. Il faut, dans les arrangements partiels que vous pourrez avoir à CONCLURE avec eux, éviter toute parole, toute stipulation propre...
Page 269 - Croit-on d'ailleurs qu'il soit indifférent de rassurer cette portion nombreuse de la population romaine dont la modération , tout en détestant le régime de l'anarchie , redoute presque également le retour de celui qui a marqué d'un si triste caractère le règne de Grégoire XVI , de ce régime qui , à la mort de ce pontife, avait rendu un changement de système absolument inévitable, et qui, en provoquant une réaction violente, a bien autrement contribué aux malheurs de ces derniers temps...

Informations bibliographiques