L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volumes 1 à 2

Couverture
1754
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 266 - ... les affaires qui concernent le Gouvernement public. Les chevaux Chinois n'ont ni la beauté , ni la vigueur , ni la rapidité des nôtres, & les habitans du pays ne fcavent point les dompter ; ils les mutilent feulement.
Page 6 - FRANKLIN TEMPLE INGRAHAM CLASS OF 1914 SECOND LIEUTENANT COAST ARTILLERY CORPS UNITED STATES ARMY WELLESLEY.
Page 266 - C'eft de tous les animaux, le plus féroce & le plus léger à la courfe. Si l'on en rencontre quelqu'un , & que, pour fe dérober à fa fureur , o,n monte fur un arbre,l'animal poufls un cri , & à l'inftant on en voit arriver plufieurs autres qui , tous enfemble , creufent la terre autour de l'ar-«.
Page 253 - Tong-king , où l'on ne trouve au moins un Temple élevé à Confucius. On y voit dans l'endroit le plus honorable , la...
Page 265 - Bien que ces serpens soient d'une grandeur énorme , le chevreuil n'a nulle peine à les tuer , parce que dès qu'un serpent est à une certaine distance du chevreuil , il est tout à coup arrêté par l'odeur du musc ; ses sens s'affoiblissent , et il ne peut plus se mouvoir.
Page 129 - Mon père, lui dit l'officier, montrezmoi un champ où je puisse faire fourrager mes cavaliers. — Tout à l'heure, reprit l'Hernute." Ce bonhomme se met à leur tête et remonte avec eux le vallon. Après un quart d'heure de marche, ils trouvent un beau champ d'orge. " Voilà ce qu'il nous faut, dit le capitaine. — Attendez un moment, répond le conducteur, vous serez content.
Page 267 - ... dans laquelle ils fe renferment ; enfuite imitant le cri de l'animal , ils attirent tous ceux des environs ; & tandis -que ces bêtes féroces travaillent à fouir la terre pour abattre les pieux de la paliffade, les Chinois s'arment de fleches & les tuent , fans courir aucun danger.
Page 244 - Je rirois de ce fou qui vit en indigent » Pour conquérir l'honneur de mourir opulent De cet autre plus fou qui dans une journée...
Page 37 - De choquer un Auteur , qui choque le bon fens : De railler d'un Plaifant , qui ne fçait pas nous plaire ; C'eft ce que tout Lcileur eut toujours droit de faire.
Page 151 - Monseigneur le public , Puisque les comédiens de France et d'Italie, masculins, féminins et neutres, se sont mis sur le pied de vous haranguer, ne trouvez pas mauvais que Polichinelle, à l'exemple des grands chiens, vienne pisser contre les murs de vos attentions , et les inonder du torrent de son éloquence. Si je me présente devant vous en qualité d'orateur des Marionnettes...

Informations bibliographiques