Essais de théodicée sur la bonté de Dieu, la liberté de l'homme et l'origine du mal, Volume 2

Couverture
chez François Changuion, 1734 - 439 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 81 - Car , outre que ces plaintes sont mal fondées , c'est murmurer en effet contre les ordres de la Providence. Il ne faut pas être facilement du nombre des mécontents dans la république où l'on est, et il ne le faut point être du tout dans la cité de Dieu , où l'on ne le peut être qu'avec injustice.
Page 77 - Dieu, s'il y avait moyen de mieux faire. Et comme dans les mathématiques, quand il n'ya point de maximum ni de minimum, rien enfin de distingué , tout se fait également , ou quand cela ne se peut, il ne se fait rien du tout; on peut dire de même en matière de parfaite sagesse, qui n'est pas moins réglée que les mathématiques, que s'il n'y avait...
Page 2 - ... qu'à des vérités indépendantes des sens. Et l'on peut comparer la foi avec l'expérience, puisque la foi (quant aux motifs qui la vérifient) dépend de l'expérience de ceux qui ont vu les miracles, sur lesquels la révélation est fondée, et de la tradition digne de croyance, qui les a fait passer jusqu'à nous, soit par les...
Page 98 - ... l'expérience, et, quand on s'examinera, l'on trouvera qu'il ya toujours eu quelque cause ou raison qui nous a incliné vers le parti qu'on a pris, quoique bien souvent on ne s'aperçoive pas de ce qui nous meut ; tout comme on ne s'aperçoit guère pourquoi , en sortant d'une porte , on a mis le pied droit avant le gauche , ou le gauche avant le droit.
Page 87 - Dieu, où trouverons-nous la source du mal? La réponse est qu'elle doit être cherchée dans la nature idéale de la créature autant que cette nature est renfermée dans les vérités éternelles qui sont dans l'entendement de Dieu indépendamment de sa volonté.
Page 138 - ... l'animal est conservé aussi, et que la mort apparente n'est qu'un enveloppement; n'y ayant point d'apparence que dans l'ordre de la nature il y ait des âmes entièrement séparées de tout corps, ni que ce qui ne commence point naturellement puisse cesser par les forces de la nature.
Page 116 - ... point d'instruments dont l'âme se puisse servir pour cet effet , rien enfin , ni dans l'âme ni dans le corps, c'est-àdire ni dans la pensée ni dans la masse , qui puisse servir à expliquer ce changement de l'un par l'autre. En un mot , que l'âme change la quantité de la force et qu'elle change la ligne de la direction , ce sont deux choses également inexplicables.
Page 88 - Et c'est là-dedans que se trouve non seulement la forme primitive du bien, mais encore l'origine du mal : c'est la région des vérités éternelles qu'il faut mettre à la place de la matière, quand il s'agit de chercher la source des choses.
Page 48 - Mais comme cette portion de raison que nous possédons est un don de Dieu, et consiste dans la lumière naturelle qui nous est restée au milieu de la corruption; cette portion est conforme avec le tout, et elle ne diffère de celle qui est en Dieu, que comme une goutte d'eau diffère de l'Océan, ou plutôt comme le fini de l'infini.
Page 5 - ... en physique nous expliquons jusqu'à un certain point plusieurs qualités sensibles , mais d'une manière imparfaite, car nous ne les comprenons pas.

Informations bibliographiques