Dictionnaire universel de mythologie ancienne et moderne ...

Couverture
J. P. Migne, 1855 - 10 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

(Commentaire publique de Pierre de L'Estoile Inscription: 11 Juin 2007 19:48
Messages: 2390 )
(http://www.passion-histoire.net/n/www/viewtopic.php?f=79&t=10935&st=0&sk=t&sd=a&sid
=9ac0231110391f1c71ec02e054117a13&start=15)
19. Jacques-Paul Migne, Dictionnaire universel de mythologie ancienne et moderne, chez J. P. Migne, Paris, 1855.
Une somme incontournable sur la question des mythes archaïques et de la formation des mythes classiques, qui discute les différentes variantes et leur construction.
Mouais... Migne... L'éditeur des
Patrologia Graeca et
Patrologia Latina (ce dont je lui suis gré)
est aussi un
prêtre, catholique militant, qui annonce d'emblée la couleur :
"coutumes superstitieuses",
"fausses divinités",
"récits mensongers",
"le catholicisme a régénéré les sociétés qui se mouraient dans l'erreur et la corruption",
"folles superstitions", etc.
Plus grave, la manie de chercher partout des traces d'un monothéisme latent, que ce soit en Egypte où "selon la doctrine secrète des prêtres du pays, il existait un être appelé Piromi, irrévélé, absolu, incorporel, immuable, éternel, infini et antérieur au premier des dieux", en Inde où "on trouve une doctrine plus épurée, qui a proclamé un Dieu suprême, existant par lui-même, sans commencement ni fin, tout-puissant, infiniment bon, infiniment parfait", etc.
Hum. Tout aussi gênant, les articles sont non sourcés : aucune référence, aucun renvoi à des textes mythologiques ou autres.
Bref, je n'encouragerai pas son emploi.
Par contre, pour la mythologie gréco-latine, je signale l'excellent
20. Ausführliches Lexikon der griechischen und römischen Mythologie de W.H. Roscher, Teubner, édité de 1884 à 1924, réédité depuis:
 

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 107 - Python, contre lequel il a tendu, pour la première fois, son arc redoutable ; dans sa course rapide, il l'a atteint et vient de lui porter le coup mortel.
Page 373 - Amon (le mâle et le père), Mouth (la femelle et la mère), et Khons (le fils enfant). Cette triade s'étant manifestée sur la terre, se résout en Osiris , Isis et Horus. Mais la parité n'est pas complète, puisque Osiris et Isis sont frères. C'est à Kalabschi que j'ai enfin trouvé la triade finale, celle dont les trois membres se fondent exactement dans...
Page 794 - ... la fin, lui devint fatale. Ayant trouvé en son chemin un vieux chêne entr'ouvert par quelques coins qu'on y avait enfoncés à force, il entreprit d'achever de le fendre avec ses mains; mais comme l'effort qu'il fit pour cela eut dégagé les coins, ses mains se trouvèrent prises et serrées par le ressort des deux parties de l'arbre qui se rejoignirent; de manière que, ne pouvant se débarrasser, il fut dévoré par les loups. AEUan. i. », Un auteur remarque sensément que cet athlète,...
Page 394 - A l'instant, par sa voix puissante , elle la couvrit d'herbes , de fleurs et d'arbres fruitiers ; elle l'enrichit de verdure, et la peupla d'hommes raisonnables. Dans ces commencements , "on ne connaissait point la mort : c'était un court sommeil; les hommes quittaient la vie le dernier jour du déclin de la lune ; et dès qu'elle commençait à reparaître sur l'horizon, ils ressuscitaient, comme s'ils se fussent réveillés d'un sommeil paisible. Mais...
Page 50 - Il fit que son propre être se divisa en deux, et ainsi il devint homme et femme. Ce corps ainsi partagé , était comme une moitié imparfaite de lui-même. Il s'approcha d'elle» et par cette union furent engendrés les êtres humains.
Page 497 - Xénophon, en un lieu à l'écart, pour penser à quel genre de vie il se donnerait : alors lui apparurent deux femmes de grande stature...
Page 217 - ... parce qu'on ne le croyait pas fils de Vulcain, il invoqua ce dieu, et l'assemblée fut aussitôt environnée de flammes, ce qui la saisit d'un tel effroi, qu'elle promit de faire tout ce qu'il voudrait.
Page 471 - On fait une superbe machine de bois , remplie de figures extravagantes, à plusieurs têtes gigantesques, ou moitié hommes et moitié bêtes , et posées sur seize roues, que cinquante ou soixante personnes tirent , poussent et font rouler. Au centre est placée l'idole Jagrenat, richement parée , qu'on transporte d'un temple dans un autre. Pendant la marche de ce chariot, il se trouve des misérables dont l'aveuglement va jusqu'à se jeter le ventre à terre sous ces larges et pesantes roues qui...
Page 803 - Ces derniers furent donc forcés de consulter de nouveau l'oracle sur le moyen de faire cesser le fléau; le dieu leur ordonna d'accorder à Minos la satisfaction qu'il demandait pour le meurtre d'Androgée.
Page 473 - GOBELINS, espèce de lutins domestiques qui se retirent dans les endroits cachés de la maison, sous des tas de bois. On les nourrit des mets les plus délicats, parce qu'ils apportent à leurs maîtres du blé volé dans les greniers d'autrui. On...

Informations bibliographiques