Images de page
PDF
ePub

grande partie, de l'emploi du dictionnaire et des services d'un maître. Elle se résume en deux opérations bien simples: exercer l'oreille et la vue à l'intelligence de la langue, puis imiter les bons modèles pour apprendre à la parler et à l'écrire. OF PROCEEDING IS STRICTLY

con

BORN

Cette maniere de procéder est strictement conFORMING TOTHE, LAWS OF THE NATURE forme aux de En effet, l'homme, ne perfectible et communicatif, est, en conséquence, Ex de deux puissants instincts-la curiosité et l'imitation-qui satisfont à ces conditions et sont la source de tous ses progrès. Ecouter et lire, c'est suivre le premier de ces instincts; parler et écrire, c'est suivre le second. Ce sont là les seuls mobiles, comme l'exemple et la pratique sont les seuls moyens auxquels la nature a recours pour amener tous les membres d'une même nation à faire échange de pensées.

C'est aussi à la curiosité et à l'imitation, à l'exemple et à la pratique, qu'a recours notre Méthode pour amener l'étudiant à cette connaissance d'un idiome étranger, qui en rende l'emploi à peu près aussi familier que celui de l'idiomenational. L'échange de la pensée n'a complètement lieu que lorsque les mots sont dans l'esprit à l'état de signes directs des idées; lorsque, alternativement cause et effet, ils se rappellent l'un l'autre spontanément; en d'autres termes, lorsqu'on pense dans cette langue. Tel est le but principal que se propose la Méthode rationnelle et qu'elle ne perd jamais de vue.

Il y a quatre manières de penser dans une langue,

corresponding to the four modes of practising it: to HEAR IT, to SPEAK IT, to READ IT, to WRITE IT, always directly associating ideas with words. These are the four objects which should be aimed at successively. To be easily acquired, they must be studied separately: "One thing at a time and each thing at its proper time" is a maxim from which one should never depart.

Thus a child learns successively the four arts of its native tongue. It does not waste its intellectual activity upon vain theories, but reaches at once the phraseology interpreted by the language of action, precious gift of Nature, which places him, intuitively and from the start, in communication with his fellow beings. The signs of this language-gestures, the expression of the countenance, the intonations of the voice-are equivalent to phrases, not to words; and with their assistance a child listens, understands; then imitates and speaks. It is only when articulated sounds spontaneously awaken in its childish intelligence the ideas they express, that the child attempts to repeat what it has heard. It owes its progress to example, not to precept; to practice, not to theory.

This is Nature's method, an analytical and prac tical system, admirable in its simplicity, based upon the principles of the human constitution, proceeding from the known to the unknown, from ideas to signs, from meaning to pronunciation, from phraseology to words, from the intelligence of a language

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

correspondant aux quatre manières de la pratiquer: -L'ENTENDRE, LA PARLER, LA LIRE, L'ÉCRIRE, en associant directement les idées aux mots. Ce sont là les quatre objets auxquels on doit viser successivePour les acquérir facilement, il faut les étudier séparément: "Une chose à la fois et chaque chose en son temps" est une maxime dont il ne faut jamais s'écarter.

C'est ainsi que l'enfant apprend successivement les quatre arts de la langue. Il ne consume pas son activité intellectuelle sur de vaines théories; il va droit à la phraséologie que lui interprète le langage d'action, don précieux de la nature qui le met intuitivement et de prime abord en communication avec ses semblables. Les signes de ce langage, - les gestes, l'expression du visage, les intonations de la voix,- équivalent à des phrases, non à des mots; et avec leur aide l'enfant écoute, il comprend; puis il imite, il parle. Ce n'est que lorsque les sons articulés éveillent spontanément, dans sa jeune intelligence, les idées dont ils sont les signes, qu'il cherche à les reproduire tels qu'il les a entendus. Il doit ses progrès à l'exemple, non aux préceptes; à la pratique, non à la théorie.

Telle est la méthode de la nature, méthode analytique et pratique, admirable de simplicité, qui, basée sur la constitution humaine, procède du connu à l'inconnu, de l'idée au signe, de la signification à la prononciation, de la phraséologie aux mots, de l'intelligence de la langue à l'expression de la pen

to the expression of thought. It is by the power of these mental tendencies that we infallibly acquire the language of our parents without ennui, without lessons, without a teacher.

The same mode of proceeding, applied to another idiom, will necessarily produce the same result, and the more closely we follow the laws of Nature, the greater our chances of success.

Curiosity and imitation, by attracting us incessantly toward the aim Providence has assigned to us, insure our success in the acquirement of languages. Curiosity is the origin of improvement, in the arts of hearing and reading; imitation is the origin of the arts of speaking and writing. It is by stimulating curiosity by variety, in audition and reading, that the knowledge of a language is increased; it is by securing, by constant repetition, the imitations due to these two arts, that an idiom becomes a lasting acquirement.

To conform to Nature's prescriptions, it will be necessary to begin the study of foreign languages by reading and hearing, which lead to the knowledge of things, as well as to that of their signs, and thus satisfy curiosity. In colleges, the opposite course is pursued; students are seldom taught any thing but words, their attention being prematurely directed toward the arts of speaking and writing.

Articulated words and written words, signs of our ideas, being conventional, cannot be used to speak or write, unless the impressions associated

sée. C'est par la force de ces tendances naturelles de notre esprit que nous acquérons infailliblement la langue de nos parents sans ennui, sans leçon, sans maître.

Les mêmes procédés, appliqués à toute autre langue, produiront nécessairement les mêmes résultats, et l'on sera d'autant plus assuré de réussir qu'on suivra de plus près la marche de la nature.

La curiosité et l'imitation, en nous poussant sans cesse vers le but que la Providence nous a assigné, assurent notre succès dans l'acquisition des langues. La curiosité est la source du progrès dans les arts d'entendre et de lire; l'imitation, celle du progrès dans les arts de parler et d'écrire. C'est en stimu· lant la curiosité par la variété, dans l'audition et la lecture, que s'étend la connaissance d'une langue; c'est en fixant, par la répétition, l'imitation des impressions dues à ces deux arts, qu'elle devient une acquisition durable.

Pour se conformer aux prescriptions de la nature, on devra donc commencer l'étude des langues étrangères par la lecture et l'audition, qui mènent à la connaissance des choses aussi bien qu'à celle de leurs signes et satisfont ainsi la curiosité. Au lycée, on fait tout le contraire; on n'occupe guère la jeunesse que de mots, en dirigeant prématurément son attention sur les arts de parler et d'écrire.

Les mots articulés et les mots écrits, signes de nos idées, étant de convention, on ne peut y recourir, pour parler et pour écrire, qu'autant qu'on en a

« PrécédentContinuer »