Le Correspondant, Volume 46

Couverture
Charles Douniol, 1859
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 530 - J'ai perdu jusqu'à la fierté Qui faisait croire à mon génie. Quand j'ai connu la Vérité, J'ai cru que c'était une amie; Quand je l'ai comprise et sentie, J'en étais déjà dégoûté. Et pourtant elle est éternelle, Et ceux qui se sont passés d'elle Ici-bas ont tout ignoré. Dieu parle, il faut qu'on lui réponde; Le seul bien qui me reste au monde Est d'avoir quelquefois pleuré.
Page 530 - Et regarder le ciel sans m'en inquiéter. Je ne puis; — malgré moi l'infini me tourmente. Je n'y saurais songer sans crainte et sans espoir| Et , quoi qu'on en ail dit, ma raison s'épouvante De ne pas le comprendre, et pourtant de le voir.
Page 437 - ... l'abandonner. Dites aux simples de vivre d'aspiration à la vérité, à la beauté, à la bonté morale, ces mots n'auront pour eux aucun sens. Ditesleur d'aimer Dieu, de ne pas offenser Dieu, ils vous comprendront à merveille. Dieu, Providence, immortalité, autant de bons vieux mots, un peu lourds peut-être, que la philosophie interprétera dans des sens de plus en plus raffinés, mais qu'elle ne remplacera jamais avec avantage.
Page 437 - Le mot Dieu étant en possession des respects de l'humanité, ce mot ayant pour lui une longue prescription et ayant été employé dans les belles poésies, ce serait renverser toutes les habitudes du langage que de l'abandonner. Dites aux simples de vivre d'aspiration a la vérité, à la beauté, à la bonté morale, ces mots n'auront pour eux aucun sens. Dites leur d'aimer Dieu, de ne pas offenser Dieu, ils vous comprendront à merveille.
Page 104 - Mon Dieu, que votre esprit est d'un étage bas! Que vous jouez au monde un petit personnage, De vous claquemurer aux choses du ménage, Et de n'entrevoir point de plaisirs plus touchants Qu'une idole d'époux et des marmots d'enfants!
Page 537 - Où les doutes railleurs ne nous parviennent plus ! Plus haut dans le mépris des faux biens qu'on adore, Plus haut dans ces combats dont le ciel est l'enjeu. Plus haut dans vos amours ! Montez, montez encore Sur cette échelle d'or qui va se perdre en Dieu.
Page 552 - Car, je le sais, mon vengeur existe, Et il apparaîtra enfin sur la terre. Quand cette peau sera tombée en lambeaux, Privé de ma chair, je verrai Dieu '. Je le verrai par moi-même ; Mes yeux le contempleront, non ceux d'un autre ; Mes reins se consument d'attente au-dedans de moi.
Page 429 - Champagny, c'est avec un sentiment de douleur que j'apprends qu'un membre de l'Institut, célèbre par ses connaissances, mais tombé aujourd'hui en enfance, n'a pas la sagesse de se taire et cherche à faire parler de lui, tantôt par des annonces indignes de son ancienne réputation et du corps auquel il appartient; tantôt en professant l'athéisme, principe destructeur de toute organisation sociale, qui ôte à l'homme toutes ses espérances et toutes ses consolations.
Page 535 - Le premier charme de l'élégie, c'est la sincérité ; et jamais, ce me semble, ce genre de bonne foi ne fut plus manifeste que dans les confidences de Musset. Ce cœur, ce faible cœur, qui se croyait invulnérable, comme on le sent meurtri ! comme il succombe à la souffrance, lui qui n'avait encore battu que de plaisir ! Ce n'est pas un rôle qu'il joue, une leçon qu'il récite : c'est bien le cri de la douleur « Et lorsque, dans sa détresse. tournant ses regards vers le ciel, il entrevoit...
Page 306 - ... philosophie, de la gloire et de l'éloquence, parlant un instant par la même bouche, Rien ne répondit, rien ne bougea, tout resta muet et mort. Bien loin de voir revivre le polythéisme à sa voix, ce fut Julien qui, plein de vie et de jeunesse, dut s'ensevelir avec lui. C'est que les institutions humaines ont leur temps marqué de prospérité et de décadence, et ne ressuscitent jamais quand l'heure de leur déclin a sonné.

Informations bibliographiques