Méthode pour étudier la geographie: Où l'on donne une description exacte de l'univers, formée sur les observations de l'Académie Royale des Sciences, & sur les auteurs originaux. Avec un discours préliminaire sur l'étude de cette science, & un catalogue des cartes, relations, voyages & descriptions nécessaires pour la géographie

Couverture
Chez N.M. Tilliard, 1768
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 148 - Arabefques & divers Ouvrages à la Mofaïque. On entre d'abord dans une grande cour plus longue que large, pavée de marbre; aux quatre coins de laquelle on voit quatre fontaines de marbre ,& le milieu eft occupé par un beau canal d'eau vive incrufté de marbre, fi grand qu'on y peut, commodément nager, d'où l'eau eil conduite dans les chambres & dans les fales du Palais, qui ont toutes leur fontaine.
Page 297 - Nobles fe raflemblent •tous les matins pour parler de 'leurs affaires ; cela comprend le portique qui eft fous le palais de S. Marc & un tiers de la place du même côté ; mais quand dis y vont l'a près midi ils fe placenta CH.
Page 87 - Aufli les Efpagnols difent que leur Monarchie fe diftingue par deux grandes merveilles qui s'y voyent , l'une de la nature & l'autre de l'art. La premiere eft Aranjuez , à quelques lieues de Tolede , & l'autre l'Efcurial. L'Efcurial prend fon nom d'un petit village auprès duquel il eft bâti. Philippe...
Page 534 - Ses montagnes font pleines de fangliers ,, de cerfs , de bufles & de faucons fort eftimés ; ce qui fit que Don...
Page 69 - Les rues & les places de Madrid font ornées d'une infinité de belles fontaines de marbre & de jafpe , & embellies de ftatues. Les eaux de plufieurs de ces fontaines font d'une légèreté extraordinaire.
Page 125 - Le Roi choifit un chevalier pour foutenir le parti de l'office romain ; le peuple & le clergé en prirent un autre pour défendre le Mozarabe.
Page 104 - Panthéon de l'Efcurial eft deftiné peur la fépulture de tous les Rois & Reines d'Efpagne , qui font morts depuis la fondation de cet édifice , & qui mourront à l'avenir , jufqu'à ce que toutes les niches qu'on ya préparées foient remplies. La beauté de ce lieu , quoique fouterrein , ne céde nullement à ce qui eft audeflus.
Page 35 - Mefies auparavant. Tandis qu'on le montre , on fonne plufieurs cloches \ alors tout le monde eft profterné. Il eft toujours couvert de trois rideaux de fatin de diverfes couleurs , brodés de perles &: de pierreries. On les tire l'un après l'autre , & l'on voit l'image nriraculeufe , qui eft d'une fculpture très -bien faite , Se d'une carnation fi naturelle , qu'on la croiroit animée.
Page 450 - Mcdicis : c'eft le plus beau corps , & le plus bel ouvrage du monde. Cette incomparable ftatue a la tête un peu tournée vers l'épaule...
Page 75 - De-là vient qu'on y trouve divers appartemens , compofés de plufieurs pieces , dont quelques-unes font un peu obfcures , parce que l'on ferme foigneufement les fenêtres garnies de rideaux endedans & en-dehors. Tout ce Palais eft bâti d'une pierre fort blanche , à la réferve des deux pavillons de la façade , qui font de briques. Les fenêtres font de marbre fin , & les vîrres de criftal , Se tous les appartemens font accompagnés de balcons dorés , qui font un très-bel effet.

Informations bibliographiques