Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savans de l'Europe, Volume 33

Couverture
Wetsteins & Smith, 1744
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 305 - ... & >> leur couvre le vifage. Il y en a quelques-uns qui «•prennent ce dévot exercice par un véritable motif de » piété ; mais il y en a d'autres qui ne le font que pour n plaire à leurs maîtreffes ; & c'eft une galanterie d'une » nouvelle efpece , inconnue aux autres nations.
Page 359 - doit avoir les yeux vifs , la tête élevée, » la poitrine large , les épaules fournies, » la main forte , les bras longs, le ventre « petit, la taille dégagée, la jambe et » le pied moins charnus que nerveux. » Quand on trouve tout cela dans un » homme , ajoute - 1 - il , on peut se re...
Page 329 - Car 15 à peine étaient-ils embarqués, qu'ils virent des cavaliers numides envoyés par Hiempsal à la poursuite du jeune Marius. Ce danger ne fut pas le moindre de ceux qu'ils coururent : mais il fut le dernier. Ils passèrent le reste de l'hiver assez tranquillement dans les îles de la mer 20 d'Afrique, attendant quelque coup de bonne fortune, qui leur donnât moyen de retourner en Italie.
Page 287 - Fléchier nous a expofé dans la Préface qu'il a mife à la tête de cet Ouvrage , les motifs qui l'ont porté à l'entreprendre.
Page 353 - Campagne ne foient plus propres à porter les armes. Ils font déjà faits aux injures de l'air , & nourris dans la peine , ils favent fupporter les ardeurs du foleil, ne connoiflent ni l'ufage des bains, ni les délices de la ville.
Page 305 - ... blancs , ,, une camifole dont les manches font attachées avec » des rubans ; ils portent un ruban à leur bonnet ou à » leur difcipline , de la couleur qui plaît le plus à leurs ,, maiirefles.
Page 326 - ... répondit que, s'il n'avait besoin que de repos, il en trouverait dans sa cabane; mais que, s'il fuyait des ennemis, il lui montrerait une plus sûre retraite. Marius ayant accepté cette dernière offre, le bûcheron le mène près d'un marais, dans un endroit creux, où il le couvre de feuilles, de roseaux et de joncs. Me sera-t-il permis ici d'inviter le lecteur à considérer attentivement Marius dans le déplorable état où nous le voyons en ce moment? Quelles pouvaient être alors ses...
Page 328 - K. une excellence leçon de l'infèabilité des ^4ehofes humaines , réiiniffant fous un8g/' même point de vue la deftruâion d'une des plus puiflantes villes du monde, & le renverfement de la fortune du premier des Romains. Marius ne fe preffa pas d'exécuter l'ordre du Préteur : & il étoit encore autour de Carthage...
Page 305 - Ils por» tent un long bonnet , dit l'auteur des Délices de l'Ef» pagne , couvert de toile de batifte , de la hauteur » de trois pieds & de la forme de pain de fucre , d'où »> pend un morceau de toile qui tombe par devant & >> leur couvre le vifage. Il y en a quelques-uns qui «•prennent ce dévot exercice par un véritable motif de » piété ; mais il y en a d'autres qui ne le font que pour...
Page 305 - ... de cordelettes , où l'on attache au bout de petites boules de Cire, garnies de Verre pointu. Celui qui fe fouette avec le plus de courage & d'adrene, eft eftimé le plus brave.

Informations bibliographiques