Images de page
PDF
ePub

l'histoire d'un insecte à son utilité et développer les ressources multipliées qu'il offre à l'art de guérir : ainsi l'auteur examina en détail les effets des sangsues sur le corps humain, leurs avantages et leurs inconvénients , les maladies où elles sont indiquées , enfin la manière d'employer les sangsues et de remédier aux accidents qui peuvent en résulter.

Telle est l'esquisse rapide de la marche et de la nature de cet ouvrage ; il est dicté par l'amour de la science, par l'esprit d'observation et par le désir ardent de dissiper les erreurs trop répandues dans la pratique journalière de la médecine : ces sentiments guidèrent toujours la plume de mon père, et furent la source féconde de ses nombreux écrits (1);

(1) Pour donner un apperçu des travaux du docteur Vitet, il suffit de récapituler les titres de ses principaux ouvrages : La Pharmacopée de Lyon, la Médecine vétérinaire; un Journal des maladies régnantes à Lyon de 1780

ils l’animoient également dans l'exercice de son état, et lui en faisoient supporter les peines avec un courage qui lui a bien mérité la plus noble des récompenses, la confiance absolue de ses malades et la considération des gens de l'art les plus distingués. Puisse le public, en lisant cette dernière production , sanctionner les éloges qu’un fils mêle à ses regrets amers, et rendre justice au zèle infatigable et aux lumières du médecin qui consacra sa vie entière à soulager ses semblables.

à 1984, rédigé conjointement avec le docteur Petetin; le Médecin du peuple , et la Médecine expectante.

Il laisse encore en manuscrits divers mémoires et dissertations sur la médecine, et des matériaux d'une topographie médicale de Lyon, qu'il se proposoit de mettre au jour, comme un dernier hommage à son pays. Si je puis les réunir, je tâcherai d'en former par la suite un corps d'ouvrage, et j'y joindrai une notice sur la vie de mon digne et excellent père.

TRAITÉ

DE

LA SANGSUE MÉDICINALE.

Les avantages de l'application de la sangsue sur l'homme, démontrés par l'expérience et l'observation, sont si grands , qu'il importe à tout médecin de connoître, 10 l'anatomie de la sangsue, 20. ses fonctions, 3° les expériences faites sur cet insecte, 4° ses effets sur l'homme sain , 50 · ses effets sur l'homme malade , 6° diverses réflexions relatives aux effets sensibles de la sangsue sur le corps humain, 3° les inconvéniens de la sangsue , 8° les maladies où elle est indiquée, go la manière de l'employer.

CHAPITRE PREMIER.

ANATOMIE DE LA SANGSUE MÉDICINALE.

L'espèce de sangsue que les médecins des siècles les plus reculés ont employée pour pratiquer la saignée est la sangsue médicinale (1);

(1) Hirudo. Corpus oblongum , promo.

vens se ore caudâque in orbiculum di-
latendis. Linnæus. Systema naturæ ,

tom. I pars. 2, pag 1079.
Medicinalis. 1° Hirudo depressa nigricans, supra li-

neis flavis sex : intermediis nigro ar

cuatis subtus cinerea nigro maculata.

Habitat in aquis dulcihuş.
Indica. 2° Hirudo depressa , fusca; striis trans-

yersis muricatis centum.
Habitat in Indiæ orient. Marinis.
Corpus valdè depressum: striæ annulares

expansæ elevatæ : os admodùm dilata-
tum.

1

insecte, reptile aquatique, sanguivore, aplati, de couleur brune ; présentant dans toute sa longueur des rides circulaires et transversales, sur son dos une large bande brune, et de chaque côté quatre raies jaunâtres longitudinales , dont deux avec taches brunes; ayant le ventre d'une couleur jaunâtre foncée et couvert de taches brunes ; doué de beaucoup de sensibilité; susceptible de s'alonger, de se raccour

Sanguisuga. 3° Hirudo depressa fusca : margine late

rali flavo; habitat in aquis dulcibus. Octo culata. 4° Hirudo depressa fusca: punctis octo ni

gris supra os : habitat in aquis dulcibus. Ovum patelliforme, ovale , intùs com

positum , simile cocco. Fn: Suec. 1.

n° 727. Coccus aquaticus. Stagnalis. 5. Hirudo depressa nigra : abdomine sub

cinereo : habitat in aquis dulcibus. Complanata. 6° Hirudo depressa ovato-oblonga; in

teraneis fuscis pinnatis pellucentibus :

habitat in aquis dulcibus.

Interanea pulchrè pinnata pellucent. Heteroclita. 7° Hirudo hyalina, posticè lutea : habi

tat in Europæ lacubus: virescens antice

punctis sex nigris. Geometra 8° Hirudo teres, extremitatibus dilatatis :

habitat in aquis dulcibus.

« PrécédentContinuer »