L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volume 8

Couverture
1783
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 179 - '•'•. • J'aime cent -fois mieux cette herbe > Que les précieux tapis Sur qui l'Orient fuperbe Voit fes Empereurs affis.
Page 304 - par la nature. De leur difformité qu'il répare l'injure. Le matin de la vie appartient aux amours. Sur le foir de l'hymen implorons le
Page 183 - La garniture eft dévorée, On fouille dans tous fes recoins ; On mine les contours de fa croûte dorée. Si l'on a beaucoup bu , l'on n'a pas. mangé moins. Enfin , j'entends gémir la.
Page 179 - , . Je ne vois rien qui l'égale , Ni qui me charme à mon -gré
Page 180 - de Poètes, Et fur des tons irréguliers Montant chalumeaux & mufettes, Content champêtres amourettes, Ou couronnent de vains lauriers Des Ecrivains & des Guerriers Qui
Page 245 - repréfentée , pour la première fois , par les Comédiens Italiens Ordinaires du Roi , le 2
Page 97 - Que veux-tu que je te donne pour » la changer, contre celle que tu tiens. » — Je veux la plus belle de tes
Page 328 - dangereufe , qu'ils verront qu'elle peut faire naître en eux mille honteux mouvemens , dont ils ne fe feraient pas crus capables. La timidité, le
Page 97 - tiens-tu cette houlette ? demande » Elicio d'une voix animée; je viens » de la trouver ici, lui répond le
Page 216 - S'érigent pour rimer en amoureux tranfis : Leurs tranfports les plus doux ne font que phrafes vaines, Ils ne lavent

Informations bibliographiques