Images de page
PDF
ePub

PAGE 70, VERS 3.

Pallidus in lentå Naïde Daphnis erat.

Daphnis, né en Sicile, fut tellement amoureux d'une Naïade, qu'il mourut de l'excès de sa passion.

PAGE 70, VERS 14.

At non Actorides lectum temeravit Achillis.

Patrocle, petit-fils d'Actor et fils de Ménoetius, fut l'ami d'Achille, comme Oreste fut celui de Pilade.

PAGE 72, VERS 9.

Utque levis Proteus modò se tenuabit in undas.

Protée était fils de l'Océan et de Téthys. Pallène, ville de Macédoine fut sa patrie. Il avait le talent de prendre, à son gré, mille formes différentes, et son nom est passé en proverbe

[blocks in formation]

Les hommes versés dans la connaissance de l'Histoire et de la Mythologie, trouveront peut-être que je donne trop d'étendue à mes remarques : ce que j'y explique leur est familier; mais j'ai dû avoir en vue plus d'une classe de lecteurs. Il est certaines personnes qui, quoique instruites d'ailleurs, n'ont point aussi présens à la

mémoire les moeurs et les usages antiques. Quelques détails de la Fable peuvent également être ignorés d'elles, ou leur être échappés; et elles me sauront quelque gré, pour l'intelligence même du livre, do leur avoir donné ces éclaircissemens.

DE ARTE AMANDI.

LIBER SECUNDUS.

DICITE, Io Paan: et, Io, bis dicite, Pœan.

Decidit in casses præda petita meos. Lætus amans donet viridi mea carmina palmâ: Præferar Ascraco Mæonioque seni.

Talis ab armiferis Priameïus hospes Amyclis

Candida, cum raptâ conjuge, vela dedit, Talis erat, qui te curru victore ferebat, Vecta peregrinis Hippodamîa rotis. Quid properas, juvenis ? mediis tua pinus in undis Navigat: et longè, quem peto, portus abest. Non satis est venisse tibi, me vate, puellam : Arte meâ capta est, arte tenenda meâ est. Nec minor est virtus, quàm quærere, parta tueri : Casus inest illic; hîc erit artis opus.

Nunc mihi, si quando, Puer et Cytherea, favete

D'OVIDE.

ww

QUE

CHANT SECOND.

UE des chants d'allégresse annoncent mes succès: Ta proie, ô jeune amant, est prise en mes lacets: Qu'on couronne mes vers des palmes d'Aonie; Cédez, vieillard d'Ascra, chantre de Méonie ; Tel, déployant la voile au gré des vents légers, Fuyait l'heureux Pâris, loin des bords étrangers; Ou tel Pyrithous, vainqueur d'Hippodamie, Faisait voler le char qui portait son amie.

Mais pourquoi te hâter? Modère ton transport: Ta nef, au sein de l'onde, est encor loin du port. L'art t'apprit à trouver, à vaincre une maîtresse ; De l'art apprends de même à fixer sa tendresse. Prolonge ton bonheur qu'un rien pourrait flétrir: Il faut à conserver plus d'art qu'à conquérir. Fière du nom d'Amour, ô vierge du Parnasse,*

* Erato.

[ocr errors]

Nunc Erato; nam tu nomen amoris habes.

Magna paro; quas possit Amor remanere per artes
Dicere, tam vasto pervagus orbe puer.

Et levis est, et habet geminas, quibus evolet,alas:
Difficile est illis imposuisse modum.
Hospitis effugio præstruxerat omnia Minos:
Audacem pennis repperit ille viam.

Daedalus ut clausit conceptum crimine matris
Semibovemque virum, semivirumque bovem ;;

Sit modus exilio, dixit, justissime Minos :
Accipiat cineres terra paterna meos.
Et quoniam in patriâ, fatis agitatus iniquis,
Vivere non potui, sit mihi posse mori.
Da reditum puero, senis est si gratia vilis:
Si non vis puero parcere, parce seni.

Dixerat hæc sed et hæc, et multo plura licebat

:

Dicere; regressus non dabat ille viro.

Quod simulac sensit, Nunc, ô nunc, Dædale, dixit,
Materiam, quâ sis ingeniosus, habes.

Possidet et terras, et possidet æquora Minos:
Nec tellus nostræ, nec patet unda, fugæ

Restat iter coelo coelo tentabimus ire.

Da veniam coepto, Jupiter alte, meo.

« PrécédentContinuer »