Vies des pères des martyrs et des autres principaux saints: tirées des actes originaux et des monuments les plus authentiques, Volume 17

Couverture
Vanlinthout et Vandenzande, 1832 - 22 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 156 - Il supporta, sans le moindre trouble, l'assassinat d'un de ses neveux; et non content d'empêcher qu'on ne poursuivît le meurtrier, il sollicita sa grâce avec les plus vives instances.
Page 45 - Un jour qu'il donnait la communion , il laissa tomber une hostie par la faute de celui qui l'assistait ; il eut tant de douleur de cet accident , qu'il se condamna à un jeûne rigoureux de huit jours , et qu'il en passa quatre sans dire la messe. Si on en excepte cette occasion , il ne manqua jamais de célébrer...
Page 337 - Ayant entendu un sermon de notre Saint , et conversé quelques heures avec lui , il se convertit si parfaitement, que depuis ce temps-là il ne s'occupa plus que de son salut. Edmond forma plusieurs personnes au grand art de la prière : aussi était-il un habile maître dans les voies de la vie intérieure , et il est encore regardé comme un des plus célèbres contemplatifs de l'Eglise. Il voulait qu'on joignît à la prière l'esprit d'humilité et de mortification. Il inculquait en toute occasion...
Page 183 - ... des reliques qu'on y vénérait. Les informations qu'il fit auprès des anciens de son clergé augmentèrent encore ses doutes. Il se rendit au lieu dont il s'agit , avec quelques uns de ses religieux. Etant sur le tombeau, il pria Dieu de lui faire connaître qui avait été enterré en cet endroit; puis se tournant à gauche, il vit un spectre hideux, auquel il commanda de parler. Le spectre dit son nom , et le saint évêque comprit que c'était un voleur supplicié pour ses crimes , que le...
Page 281 - L'évêque de Jérusalem porte aussi le nom de patriarche, et doit être honoré, suivant une ancienne coutume autorisée par le concile de Nicée, qui toutefois réserve la dignité de son métropolitain, et ue le nomme qu'évêque.
Page 55 - ... plus corrompus que le peuple. Charles traversa les neiges et les torrents, et gravit les rochers les plus inaccessibles, s'estimant heureux de souffrir pour Jésus-Christ, le froid, la faim, la soif, et des fatigues continuelles. Il prêcha ou catéchisa partout. Il déplaça les prêtres ignorants ou scandaleux, et leur en substitua d'autres, qui par leur zèle et leurs lumières fussent capables de rétablir la pureté des mœurs et la pratique de la religion. L'hérésie des zuingliens avait...
Page 438 - Religion lui était plus chère que la vie, et qu'il consentirait jamais à offenser le Dieu qu'il adorait. Hinguar, furieux de cette réponse, le fit battre cruellement ; après quoi, ayant ordonné de l'attacher à un arbre, il le fit déchirer à coups de fouet. Le saint roi souffrit ce barbare traitement avec une patience invincible, et en invoquant le Nom sacré de JésusChrist. Les infidèles, encore plus enflammés de rage, le laissèrent attaché à...
Page 183 - La dévotion attirait un grand concours de peuple en ce lieu ; mais saint Martin ne voulut point y aller prier qu'il n'eût constaté la vérité des reliques qu'on y vénérait. Les informations qu'il fit auprès des anciens de son clergé , augmentèrent encore ses doutes. Il se rendit au lieu dont il s'agit , avec quelques-uns de ses religieux. Etant sur le tombeau , il pria Dieu de lui faire...
Page 313 - reconnu que Didier, notre trésorier, s'est distingué par sa » piété depuis sa jeunesse , comme un véritable soldat de « Jésus-Christ, sous la livrée du monde , et que la bonne « odeur de ses mœurs angéliques , et de la conduite vraiment » sacerdotale qu'il a tenue , s'est répandue jusque dans les » provinces éloignées , nous accordons aux suffrages des ci» toyens et des abbés (1) de Cahors, qu'il soit leur évêque.
Page 7 - Comme il est très-facile de tomber dans l'erreur, il avait toujours auprès de lui des personnes d'une prudence et d'une vertu reconnues , qu'il écoutait avec docilité, et sans l'avis desquelles il ne prenait aucun parti. L'état ecclésiastique le regardait comme son père ; les provisions y furent toujours abondantes , et à un prix qui ne grevait point les indigens.

Informations bibliographiques