Chansons morales et autres

Couverture
A. Eymery, 1816 - 232 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 2 - Et sur un âne, pas à pas, Parcourait son royaume. Joyeux, simple et croyant le bien, Pour toute garde il n'avait rien Qu'un chien. Oh ! oh ! oh ! oh ! ah ! ah ! ah ! ah ! &c.
Page 3 - D'ailleurs il ne levait de ban Que pour tirer quatre fois l'an Au blanc. Oh! oh! oh! oh! ah! ah! ah! ah! &c. La, la. Il n'agrandit point ses états, Fut un voisin commode, Et, modèle des potentats, Prit le plaisir pour code. Ce n'est que lorsqu'il expira, Que le peuple qui l'enterra Pleura.
Page 224 - Etouffe dans la foule, Faute d'etre assez grand : " Une plainte touchante De ma bouche sortit. Le bon Dieu me dit : Chante, Chante, pauvre petit ! " Chanter, ou je m'abuse, Est ma tache ici bas. Tous ceux qu'ainsi j'amuse, Ne m'aimeront-ils pas...
Page 19 - Combien je regrette Mon bras si dodu , Ma jambe bien faite, Et le temps perdu ! Maman , que lui dit la famille?
Page 63 - Gai! gai! serrons nos rangs, Espérance De la France ; Gai! gai! serrons nos rangs ; En avant, Gaulois et Francs...
Page 58 - Cette main douce et ce teint des plus frais ; Auprès de moi coule des jours paisibles ; Que mille atours relèvent tes attraits. L'Amour par eux m'a rendu sa puissance : Ne vois-tu pas son flambeau qui me luit ? Allons, Babet, un peu de complaisance.
Page 141 - Adieu, charmant pays de France, Que je dois tant chérir ! Berceau de mon heureuse enfance, Adieu ! te quitter c'est mourir.
Page 162 - Non, chez nous, point, Point de ces coups de poing Qui font tant d'honneur à l'Angleterre.
Page 1 - LE ROI D'YVETOT. IL était un roi d'Yvetot, Peu connu dans l'histoire ; Se levant tard, se couchant tôt, Dormant fort bien sans gloire, Et couronné par Jeanneton D'un simple bonnet de coton, Dit-on.
Page 28 - N'empruntons à nos voisins Que leurs femmes et leurs vins. Mes amis, mes amis , Soyons de notre pays, Oui , soyons de notre pays.

Informations bibliographiques