Le lieutenant-colonel Du Paty de Clam?

Couverture
1898

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 269 - J'accuse le général de Boisdeffre et le général Gonse de s'être rendus complices du même crime, l'un sans doute par passion cléricale, l'autre peut-être par cet esprit de corps qui fait des bureaux de la guerre l'arche sainte, inattaquable. J'accuse le général de Pellieux et le commandant Ravary d'avoir fait une enquête scélérate...
Page 39 - Le ministre sait que je suis innocent; il me l'a fait dire par le commandant du Paty de Clam dans la prison, il ya trois ou quatre jours, et il sait que si j'ai] livré des documents, ce sont des documents sans importance, et que c'était pour en obtenir de sérieux.
Page 356 - Lorsque la poursuite d'un crime, d'un délit ou d'une contravention comprend des individus non justiciables des tribunaux militaires et des militaires ou autres individus justiciables de ces tribunaux, tous les prévenus indistinctement sont traduits devant les tribunaux ordinaires, sauf les cas exceptés par l'article suivant ou par toute autre disposition expresse de la loi.
Page 287 - J'ai calculé, cette nuit, qu'il ne se tirait pas en avant de la brèche plus de quatre cents coups de fusil par minute; le quinzième au plus des coups pourront porter; je ne perdrai pas plus de vingt-cinq à trente hommes. — Une fois sur la brèche, avez-vous calculé quelles seront vos pertes? — Cela dépendra des obstacles que nous rencontrerons. L'assiégé aura, dans ce moment-là, un grand avantage sur nous; la moitié de la colonne sera vraisemblablement détruite. — • Pensez-vous...
Page 18 - Nous avons pu contrôler ses paroles ; les voici à peu près textuellement : « Je suis innocent. Si J'AI LIVRÉ DES DOCUMENTS à l'étranger, » c'était pour amorcer et en avoir de plus considérables ; dans trois » ans, on saura la vérité, et le Ministre lui-même reprendra mon
Page 19 - Puis, en protestant de son innocence, il a terminé en disant : « Le ministre sait que je suis innocent; il me l'a fait dire par le commandant du Paty de Clam, dans la prison, il ya trois ou quatre jours, et il sait que si j'ai livré des documents, ce sont des documents sans importance, et que c'était pour en obtenir...
Page 289 - ... courant des péripéties du combat; puis il ajoute : « Ceux qui ne sont pas blessés mortellement pourront se réjouir d'un aussi beau succès ; pour moi, je suis heureux d'avoir encore pu faire quelque chose pour le roi et pour la France.
Page 89 - Tout individu qui aura livré ou communiqué à une personne non qualifiée pour en prendre connaissance, ou qui aura divulgué en tout ou en partie les plans, écrits ou documents ci-dessus énoncés qui lui ont été confiés ou dont il aura eu connaissance, soit officiellement, soit à raison de son état, de sa profession ou d'une mission dont il aura été chargé; 3...
Page 242 - ... un cloaque qu'on ne saurait comparer aux écuries d'Augias, car aucun Hercule n'a encore essayé de les nettoyer. Une telle maison devrait embaumer l'honneur et la vertu; il ya toujours au contraire quelque chose qui pue là-dedans.
Page 17 - Son authenticité morale résulte d'une façon indiscutable de ce qu'il a fait partie d'un échange de correspondances qui eut lieu en 1896. La première lettre est celle que je viens de lire. Une réponse contient deux mots qui tendent évidemment à rassurer l'auteur de la première lettre. Une troisième lettre enfin qui dissipe bien des obscurités indique avec une précision absolue, avec une précision telle que je ne puis- pas en lire un...

Informations bibliographiques