HISTOIRE DE FRANCE

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 8 - Elle, remplie de joie, et ne sachant pas leur artifice, après avoir fait boire et manger les enfants, les envoya en disant : « Je croirai n'avoir pas perdu mon fils, si je vous vois succéder à son royaume.
Page 280 - Je ne dois pas oublier de dire que si le temps était beau, tout cela se passait en plein air; sinon dans plusieurs bâtiments distincts où ceux qui avaient à délibérer sur les propositions du roi étaient séparés de la multitude des personnes venues à l'assemblée, et alors les hommes les moins considérables ne pouvaient entrer.
Page 418 - Pro Deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo, et in...
Page 281 - Le roi voulait savoir si, dans quelque partie , quelque coin du royaume , le peuple murmurait ou était agité , et quelle était la cause de son agitation, et s'il était survenu quelque désordre dont il fût nécessaire d'occuper le conseil général, et autres détails semblables. Il cherchait aussi à connaître si quelqu'une des nations soumises voulait se révolter, si quelqu'une de celles qui s'étaient révoltées semblait disposée à se soumettre, si celles qui étaient encore indépendantes...
Page 281 - La seconde occupation du roi était de demander à chacun ce qu'il avait à lui rapporter ou à lui apprendre sur la partie du royaume dont il venait ; non-seulement cela leur était permis à tous, mais il leur était étroitement recommandé de s'enquérir, dans l'intervalle des assemblées, de ce qui se passait au dedans...
Page 38 - Au lieu de l'air rude et guerrier de ses ancêtres, le roi Haribert affectait de prendre la contenance calme et un peu lourde des magistrats qui, dans les villes gauloises , rendaient la justice d'après les lois romaines. Il avait même la prétention d'être savant en jurisprudence , et aucun genre de flatterie ne lui était plus agréable que l'éloge de son habileté comme juge dans les causes embrouillées, et de la facilité avec laquelle, quoique Germain d'origine et de langage, il s'exprimait...
Page 551 - Et l'Etcheco-Jaona*, debout devant sa porte, A ouvert l'oreille, et a dit : « Qui va là ? Que me veut-on? » Et le chien qui dormait aux pieds de son maître S'est levé et a rempli les environs d'Altabiçar de ses aboiements.
Page 5 - Paj is, leur mère vint vers eux et leur dit : « Que je n'aie point à me repentir, mes chers enfants, de vous avoir nourris avec tendresse ! Prenez part, je vous prie, à mon injure, et mettez vos soins à venger la mort de mon père et de ma mère.
Page 470 - Dieu est le commencement, le milieu et la fin : le commencement, parce que toutes choses viennent de lui et participent à son essence ; le milieu, parce que toutes choses subsistent en lui et par lui ; la fin, parce que toutes choses se meuvent vers lui afin d'atteindre au repos, terme de leur mouvement, et à la stabilité de sa perfection 3 . ;XIV.
Page 551 - Quels éclairs jaillissent des armes ! Combien sont-ils? enfant, compte-les bien : Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt. Vingt, et des milliers d'autres encore ! On perdrait son temps à les compter. Unissons nos bras nerveux, déracinons ces rochers, Lançons-les du haut des montagnes Jusque sur leurs têtes ; Ecrasons-les!

Informations bibliographiques