Traite complet de l'anatomie de l'homme: comparée dans ses points les plus importans, a celle des animaux, et considérée sous le double rapport de l'histologie et de la morphologie, Volume 1

Couverture
de Brégeaut & cie, 1826 - 216 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 46 - Enfin, on voit dans le nord des deux continens, où la nature, comprimée, pour ainsi dire, par l'excès du froid, est en quelque sorte rapetissée dans toutes ses dimensions, les Lapons, les Samoïèdes, les Ostiaques, les Tchutchis, les Groënlandois, et les Esquimaux, dont le visage est très-plat, le corps trapu, et la taille extrêmement courte.
Page 76 - Aucune maçonnerie ne les entourait; leur forme était plus grossière que celle des premiers, et le fond était arrondi dans le sens de la longueur et dans celui de la largeur. Dans chacun de ces sarcophages, était un squelette ayant entre les genoux un vase variant de grandeur et de forme. Tous les autres objets trouvés , soit" armes , soit ornements, ont été ramassés en dehors et près des cercueils.
Page 40 - En tout ce qui ne tient pas au sexe, la femme est homme: elle a les mêmes organes, les mêmes besoins , les mêmes facultés ; la machine est construite de la même manière, les pièces en sont les mêmes...
Page 214 - With regard to the mastoid in the crocodile, Cuvier says, " Le mastoïdien des crocodiles proprement dits et des gavials a cela de particulier, qu'il s'avance latéralement jusqu'à s'unir au frontal postérieur, et à entourer avec lui et le .pariétal le trou de la face supérieure du crâne qui communique avec la fosse temporale ; dans quelques caïmans il s'unit même à ces trois os pour couvrir entièrement cette fosse en dessus, et dans les tortues de mer, non-seulement ils font la même chose,...
Page 170 - Cuvier ont àjuste titre déterminés et décrits, doivent renfermer dans leur masse une grande partie de l'aile d'Ingrassias, car les nerfs de la...
Page 129 - ... plus mécaniques, et les puissances musculaires y prennent une part bien moins grande. Les parois de la poitrine sont formées en arrière par la colonne vertébrale, en avant par le sternum , et latéralement par les côtes, arcs osso-cartilagineux obliquement placés entre, la colonne vertébrale immobile , et qui devient l'/hypomochlion ou point d'appui de leurs mouvemens, et le sternum, qui jouit d'une certaine mobilité.. Les espaces vides qui les séparent sont remplis par des plans musculaires...
Page 13 - Dans la première de ces formes, qui est celle de l'homme et des animaux qui lui ressemblent le plus, le cerveau et le tronc principal du système nerveux sont renfermés dans une enveloppe osseuse qui se compose du crâne et des vertèbres...
Page 155 - ... cette carapace, cette cuirasse qui distingue de tous les autres vertébrés, sans exception , les animaux de cet ordre , et qui , enveloppant les muscles de leur thorax, est réellement formée par les os de cette cavité placés ainsi au dehors, offre dans sa composition, huit paires de côtes, unies vers le milieu par une suite longitudinale de plaques anguleuses, qui adhèrent aux portions annulaires d'autant de vertèbres ou en font même partie , et sont engrénées par des sutures avec...
Page 212 - On voit sur cette même proéminence un orifice qui appartient au méat ou au conduit interne , et qui répond à un trou de la base du crâne. Au dessous du labyrinthe que renferme ce rocher , est la caisse du tympan. Cette caisse est formée par une lame osseuse, que l'on croiroit roulée sur elle-même, et dont le côté interne est beaucoup plus épais que le côté extérieur. L'ouverture extérieure de...
Page 124 - ... épineuses , excepté à la seconde , où elle se dirige en avant , et à la troisième , où elle n'est qu'un simple tubercule ; les deux dernières se soudent à un certain âge. Les tortues ont huit vertèbres dorsales qui sont toutes soudées avec les côtes et la carapace eu une seule pièce immobile ; aussi n'ont-elles ni apophyses , ni facettes articulaires ; chacune d'elles est plus étroite...

Informations bibliographiques