Portraits de femmes

Couverture
Didier, 1856 - 482 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 248 - ... de La Fayette retrouvera-t-elle un tel ami, une telle société, une pareille douceur, un agrément, une confiance, une considération pour elle et pour son fils ? Elle est infirme, elle est toujours dans sa chambre, elle ne court point les rues. M. de La Rochefoucauld était sédentaire aussi ; cet état les rendait nécessaires l'un à l'autre, et rien ne pouvait être comparé à la confiance et aux charmes de leur amitié.
Page 454 - Les froideurs et les relâchements dans l'amitié ont leurs causes : en amour, il n'ya guère d'autre raison de ne s'aimer plus que de s'être trop aimés.
Page 325 - Courez, Ruisseau, courez, fuyez-nous, reportez Vos ondes dans le sein des mers dont vous sortez ; Tandis que, pour remplir la dure destinée Où nous sommes assujettis, Nous irons reporter la vie infortunée Que le hasard nous a donnée, Dans le sein du néant d'où nous sommes sortis!
Page 245 - Madame de , Clèves avait d'abord été fâchée que M. de Nemours eût eu lieu de croire que c'était lui qui l'avait empêchée d'aller chez le maréchal de Saint- André; mais ensuite elle sentit quelque espèce de chagrin, que sa mère lui en eût entièrement / ôté l'opinion.
Page 308 - Ah ! mon cher fils, est-il mort sur-le-champ ? n'at-il pas eu un seul moment ? Ah ! mon Dieu ! quel sacrifice ! Et là-dessus elle tombe sur son lit ; et tout ce que la plus vive douleur peut faire, et par des convulsions, et par des évanouissements, et par un silence mortel, et par des cris étouffés, et par des larmes amères, et par des élans vers le ciel, et par des plaintes tendres et pitoyables, elle a tout éprouvé.
Page 14 - On la passe avec cinq ou six amies dont la société plaît , et à mille devoirs à quoi l'on est obligé, et ce n'est pas une petite affaire. Mais ce qui me fâche, c'est qu'en ne faisant rien, les jours se passent , et notre pauvre vie est composée de ces jours, et l'on vieillit, et l'on meurt. Je trouve cela bien mauvais.
Page 265 - En un mot, le meilleur parti que le lecteur ait à prendre est de se mettre d'abord dans l'esprit qu'il n'ya aucune de ces Maximes qui le regarde en particulier, et qu'il en est seul excepté, bien qu'elles paraissent générales...
Page 260 - Il n'a jamais été guerrier, quoiqu'il fût très soldat. Il n'a jamais été, par lui-même, bon courtisan, quoiqu'il ait eu toujours bonne intention de l'être. Il n'a jamais été bon homme de parti, quoique toute sa vie il y ait été engagé. Cet...
Page 13 - Je suis venue ici (à Livry) achever les beaux « jours, et dire adieu aux feuilles; elles sont encore toutes « aux arbres, elles n'ont fait que changer de couleur; « au lieu d'être vertes, elles sont aurore, et de tant de « sortes d'aurore que cela compose un brocart d'or riche « et magnifique, que nous voulons trouver plus beau que « du vert, quand ce ne serait que pour changer.
Page 236 - J'ai vu son cœur à découvert dans cette cruelle aventure; il est au premier rang de tout ce que j'ai jamais vu de courage, de mérite, de tendresse et de raison : je compte pour rien son esprit et son agrément.

Informations bibliographiques