Images de page
PDF
ePub

réformât à fond la comédie, pour, à l'exemple des sages païens, y ménager à la faveur du plaisir des exemples et des instructions sérieuses pour les rois et pour les peuples; je ne puis blâmer leur intention : mais qu'ils songent qu'après tout, le charme des sens est un mauvais introducteur des sentimens vertueux. Les païens, dont la vertu étoit imparfaite, grossière, mondaine, superficielle, pouvoient l'insinuer

par le théâtre : mais il n'a ni l'autorité, ni la dignité, ni l'efficace qu'il faut pour inspirer les vertus convenables à des chrétiens : Dieu 'renvoie les rois à sa loi, pour y apprendre leurs devoirs :

Qu'ils la lisent tous les jours de leur vie (1) » : qu'ils la méditent nuit et jour, comme un David (2): « Qu'ils s'endorment entre ses bras, et qu'ils s'en» tretiennent avec elle en s'éveillant », comme un Salomon (3) : pour les instructions du théâtre, la touche en est trop légère, et il n'y a rien de moins sérieux, puisque l'homme y fait à la fois un jeu de ses vices et un amusement de la vertu.

(1) Deut. XVII. 19. — (2) Ps. cxyii. 55, 93, 96. — (3) Prov. vi. 22.

FIN DU TOME TRENTE-SEPTIÈME.

68

XXVI. A M. Dirois. Sur les longueurs qu'il éprouvoit à l'égard

de la traduction italienne du livre de l'Exposition, et sur quel-

ques ouvrages imprimés à Rome.

69

XXVII. Au maréchal de Bellefonds. Sur les avantages de la re-

traite, la grandeur de l'homme, et le mépris du monde. 71

XXVIII. A Ferdinand de Furstemberg, évêque et prince de Pader-

born. Il loue son génie, son savoir et ses vertus.

73

XXIX. Au maréchal de Bellefonds. Sur la traduction du Nouveau

Testament, imprimée à Mons.

75

XXX. Au même. Sur les effets de la puissance miséricordieuse de
Dieu, et la droiture du cour.

27

XXXI. A dom Mabillon, religieux Bénédictin. Il lui témoigne la

satisfaction qu'il aura de le posséder à Saint-Germain. 79

XXXII. Au maréchal de Bellefonds. Sur la maladie de son fils. 80

XXXIII. A Louis XIV. Sur les caractères d'une véritable conver-

sion.

82

XXXIV. Au même. Sur l'obligation où il étoit de travailler au sou-

lagement de son peuple , et sur les moyens d'y réussir. 86

INSTRUCTION donnée à Louis XIV. Quelle est la dévotion d'un

Roi.

92

XXXV. A M. Dirois. Sur la traduction italienne de l'Exposi-

tion.

98

XXXVI. Extrait d'une lettre de M. de Pontchateau à M. l'évêque

de Cāstorie. Sur le livre de l'Exposition de la Foi catholique. 99
publier sa réponse à la lettre de M. de Rancé, contre sa Disser-

XXXVII. Extrait d'une lettre de M. l'évêque de Castorie à M.de

Pontchateau. Sur le même sujet.

Page 100

XXXVIII. Du même à M. de Pontchateau. Sur le même ouvrage.

Ibid.

XXXIX. Extrait d'une lettre du même, où il fait l'éloge de M. de

Condom.

XL. De M. de Pontchateau à M. de Castorie. Sur M. de Condom.

Ibid.

XLI. Au même. Sur un Mémoire de M. de Condom, au sujet de

son livre de l'Exposition.'

XLII. RÉPONSE de M. de Condom aux observations, de M. de Casto-

rie sur le livre de l'Exposition.

104

XLIII. De M. de Castorie à M. de Pontchateau. Sur les raisons

qu'il a eues de ne point écrire à M. de Condom.

107

XLIV. Du même à M. de Condom. Il approuve ses raisons pour ne
rien changer dans son Exposition.

Ibid.

XLV. Au maréchal de Bellefonds. Il lui parle du dessein que

l'on

ayoit eu de le rappeler, et de quelques-uns de ses écrits. 109

XLVI. A M. Dirois. Sur les ouvrages d'Holstenius, l'état des vier-

ges au temps de Dioclétien, la morale corrompue, et différentes

traductions du livre de l'Exposition.

XLVII. A M. de Castorie. Il lui envoie la traduction latine de son

Exposition, et lui donne de grands éloges et à ses ouvrages. 113

XLVIII. Réponse de M. de Castorie. Il loue le zèle de M. de Con-

dom, qui l'avoit porté à faire composer une traduction latine

du livre de l'Exposition.

114

XLIX. Au maréchal de Bellefonds. Sur la nécessité de s'oublier

soi-même, l'esprit qu'on prend dans l'Ecriture sainte, et les dis-

positions de M. le Dauphin.

L. A M. le Roi, abbé de Haute-Fontaine. Il l'exhorte à ne point

tation sur certaines pénitences usitées à la Trappe.. 117

LI. Extrait d'une lettre du maréchal de Bellefonds à Bossuet, sur

les disputes du temps.

LII. Au maréchal de Bellefonds. Il lui donne des avis relatifs aux

disputes présentes, et lui fait connoître ses sentimens sur le

fait de Jansenius.

123

LIII. A la révérende mère Abbesse, et aux Religieuses de Port-

Royal. Il les exhorte à donner à leur archevêque une marque

de leur obéissance, en signant le Formulaire; et leur démontre

qu'elles y sont tenues.

126

LIV.

1 22

d'Alet, sur la signature du Formulaire, et sur les Religieuses

de Port-Royal.

Page 163

DE L'AUTORITÉ DES JUGEMENS ECCLÉSIASTIQUES, ou

SONT NOTÉS LES AUTEURS DES SCHISMES ET DES HÉRÉSI ES. Précis de
cet ouvrage.

166
LV. A M. Michel-Ange Ricci. Il fait l'éloge de son mérite et de
ses vertus.

183
LVI. Au R. P. Laurent de Laurea. Il relève l'approbation qu'il a
donnée au livre de l'Exposition.

184
LVII. De M. de Castorie à M. de Condom. Il lui fait ses excuses de

la négligence et de l'infidélité avec laquelle son livre de l'Expo-
sition a été imprimé en Hollande.

185
LVIII. A M. de Castorie : Sur l'édition latine du livre de l'Exposi-
tion, faite en Hollande.

186
LIX. Au cardinal Cibo. Il relève ses rares vertus, et fait l'éloge du
Siége apostolique.

187
LX. A Innocent XI. Il lui témoigne sa reconnoissance de l'appro-

bation qu'il a accordée à son livre de l'Exposition, l'instruit du
plan sur lequel Louis XIV vouloit que M. le Dauphin fût formé.

189
LŠÍ. Du cardinal Cibo. Il témoigne à Bossuet l'affection et l'estime
de Sa Sainteté pour lui.

196

LXII. Au maréchal de Bellefonds. Sur l'extrême douceur dont Jé-

rémie, et surtout Jésus-Christ, nous ont donné l'exemple. 197

LXIII. A M. Nicaise, chanoine à Dijon. Jugement qu'il porte des
différens écrits de M. Spon.

199
LXIV. Au cardinal Cibo. Sur la lettre qu'il écrit à Sa Sainteté,

pour l'instruire de la méthode que l'on suivoit dans l'éducation

de M. le Dauphin.
LXV. Du curdinal Cibo. Il fait l'éloge de la lettre au Pape , sur
l'éducation de M. le Dauphin.

202

LXVI. Au cardinal Cibo. Sur une uouỹelle édition du livre de l'Ex-

position.

204

LXVII. Au

pape

Innocent XI. Sur la vraie manière de renouveler

dans les cours le respect pour le saint Siege.

205

LXVIII. Du cardinal Cibo. Il donne des éloges à la nouvelle édition

du livre de l'Exposition.

207

LXIX. De M. de Castorie à M. de Condom. Sur l'Avertissement

Bossuet. XXXVII.

40

« PrécédentContinuer »