Histoire des Celtes, et particulierement des Gaulois et des Germains: depuis les tems fabuleux, jusqu'a la prise de Rome par les Gaulois, Volume 8

Couverture
De l'Imprimerie de Quillau, 1771
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 34 - les hommes ne font nullement le rôle de Sacrificateurs. Les juifs n'ont fait mourir notre Divin Sauveur que par l'effet de l'aveuglement
Page 423 - fur l'union de la Religion, de la Morale & de la Politique , tiiées
Page 46 - droit d'en tuer les défenfeurs, tant qu'ils ont les armes à la main ; mais
Page 95 - Dans une guerre «importante, dit Tacite , les Ger«mains ont encore une autre façon » de deviner quel fera l'événement. » A quelque prix que ce foit, ils font » un Prifonnier, qu'ils forcent de fe » battre avec un de leurs plus braves » Guerriers. Les deux Champions » font armés chacun à la manière de »fon Pays , & la fortune du
Page 372 - la Divinité fous la forme de l'homme, ou de quelque animal, On a prouvé au long dans le Livre précédent , que les Celtes avoient les mêmes principes , & qu'ils s'exprimoient, à peu près, dans les
Page 267 - de Milet & plufieurs autres dont on peut voir les noms dans Suidas (18). Tout ce qui nous refte de ces pièces fuppofées, fous le nom d'Orph'ée, font les Argonautiques (19),
Page 35 - crimes. On n'en peut donc nullement inférer que Dieu ait jamais demandé aux
Page 246 - l'on jugea à propos de la conferver; de forte qu'il ne faut pas être furpris qu'elle ne fubfifte plus aujourd'hui, que dans un petit nombre d'endoits, comme dans le Pays de Bruns-wisk (144) , & dans quelques Contrées du Palatinat. Il ne paroît pas auffi qu'il y eût parmi les anciens Gaulois, des gens »ES CELTES,
Page 282 - Athènes , & fe fit initier aux Myf» tères d'Eleufis, auxquels Mufée , » fils d'Orphée, préfidoit alors, par»ce qu'il jugea que cela lui feroit » utile pour exécuter fonentreprife.>> Ce Mufée eft l'Hiérophante (61) des Myftères d'Eleufis. C'eft à lui qu'étoit adreffée cette hymne célèbre fur l'unité de Dieu , qui couroit fous le nom d'Orphée, & dont
Page 116 - dans les affaires civiles, tant par » rapport à la Noblefle & aux Ba» rons, qui s'offroient réciproque» ment le combat en champ-clos, • »que relativement aux témoins que ' » l'on produifoit de part & d'autre. » Cependant la conftitution permet • encore le duel, dans un petit nombre de cas ; par exemple , lorfqu'un homme étoit accufé d'homicide,

Informations bibliographiques