Images de page
PDF

priant Dieu devant une image de Notre-desquels on tire la rente anpuellement. On Dame, le tout fort bien approprié et ri- y reçoit les malades, les enfans délaissés, chement orné. C'est la sépulture d'un des et autres pauvres vieillards et estropiés. plus vaillans Princes de son temps.

L'église sous l'invocation de saint Julien Eglises de la Ville-Neuve

est belle, où il y a deux autels, d'où les . La première et plus ancienne église de malades peuvent entendre la Messe dès la Ville-Neuve, est celle des Cordelières, leurs lits , qui sont en deux dortoirs, l'un fondée au vieux faubourg dit de St.-Nico-destiné aux hommes et l'autre aux femmes las , long-temps avant l'érection de ladite et enfans tout petits; ils ont semblablement Ville-Neure. Elles s'appelaient hospitaliè- leur cimetière proche de l'église. Deux res, à raison que le Roi René qui les éri- bourgeois de la ville en ont l'intendance , gea au même temps que les Cordeliers de sous lesquels il y a deux gouverneurs choila ville, fit bâtir leur couvent proche une sis de la ville, un économe qui pour le maison destinée pour les pauvres étrangers présent est Prêtre ; le premier étoit marić, passans, laquelle dépendait de l'hôpital de qui s'appeloit M. Denis Contract, qui la ville de Nancy.

mourut l'an 1602, le dixième avril. Il y a 1. Quant à la maison, elle n'est pas si pro- semblablement un Chapelain ou Care, qui premont bâtie que le lieu est grand et pro- a charge d'administrer les saints Sacremens pre. Elles ont une confrérie de saint aux malades , et les conduire en terre après Roch en leur église, érigée à l'occasion, leur mort. que du commencement elles étoient tellenont conrmeniées de peste, qu'elles ne L'église des Minimes. pouvoient élever les religieuses ; mais Les pères Minimes furent fondés l'an ayant mis sus (avec le conseil de bonnes et 1592, de la libéralité d'Honoré Seigneur pieuses personnes) cette confrérie , le mal Messire Christophe de Bassompierre, Grand a cessé.

Maitre-d'hôtel et Chef des finances de LorL'hôpital.

raine, et de Louise de Radeval sa femine, L'hôpital de Nancy étoit prentièrement qni firent faire une maison et une église à la grande rue, sur le quart d'une ruelle provisionnellement, où ils firent mettre qui va à saint Epvre, devant lequel étoit douze religieux qu'ils rentèrent de leur une fontaine qu'on appelle encore à pré-propre bien. Depuis, l'Altesse de Henri II, sent de l'hôpital; mais soit qu'on eut vo- à présent régnant, l'an 1613, augmenta lonté de le mettre hors de la ville , soit le nombre d'autres douze religieux, et la par négligence, il étoit presque ruiné lors- dota d'autant qu'il étoit nécessaire pour que le Grand Charles, de qui dépendoit leur entretien. Et comme cette église pro(après Dien) tout l'ornement et beauté de visionnelle avec la maison et couvent ne Nancy, le fit bâtir l'an 1588, où il est pouvoit contenir ce nombre, joint l'inprésentement, pour lors hors des portes commodité et le peu de solidité qu'il y de la ville ; et pendant qu'on le bâtissoit, avoit , environ l'au susdit 1613, les pères il fut transporté au faubourg de Saint-Di- firent bâtir tout à neuf, depuis les fonde zier , provisionnellement, où il a été jus- mens de la maison et l'église comme on la qu'en l'an 1590 environ. Il est renté de voit à présent, autant accomplie, que dix-huit inille frans de rente annuelle; maison qu'ils ayent dans leur ordre ; laentre ceux qui y ont contribué, sont le Ré- dite maison par la libéralité de son Alvérendissime Prélat, Pierre du Chatelet, tesse, (jointe quelques aumônes données évêque de Toul, qui y donna vingt mille par des particuliers) en mémoire de quoi frans , et Honoré Seigneur Philbert du ils ont fait ériger une belle croix au miChatelet, Bailli du Bassigni, qui y donna lieu de leur cloître, où sont les armes l'an 1899, encore autres vingt mille frans, de Lorraine et celles de Mantoue, où est

écrit sur une lamie de marbre noir ce qui Saint François de Paule, ainsi nommé s'en suit :

du lieu de sa paissance au duché de CaHenrici II. Lotharing. Calab. Barr. Ducis. | labré , a été instituleur de cet ordre; ce

fut environ l'an 1436 , qu'il l'institua, le Gonsagn Cara parit Conjux, Deus op quel fut approuvé de plusieurs papes, sa

time , l'ota
Reddidi, et hic titulus crur tuà sem-

voir ; de Jules II, Sixle IV, Innocent per erit.

VIII, Alexandre VI, et Léon X. Il fut Et plus bas de la Croix:

fort honoré pour sa sainte vie, de Louis XI, Bis senos Minimos Bassonipetræus alebal. Roi de France , qui le voulut avoir près

Tot vota llenricus Dux strunt,auget, alii. de soi , et lit bâtir un monastère tant pour De l'autre côle de la Croix, au pied d'estal au-lui que pour ses frères près de la ville de dessous de l'inage de saint Francois de Paule: Qui, Francisce , luis Mirimis alimenta

;| Tours, où il était inhumé. Mais la malice ministrant

du temps vodlut que son corps avec celui Pac sit ubique illis, gloria, vita, saliss. de saint Martin fat brûlé par les hérétiques, Quant à l'église, Monseigneur Francois qui mettoient tout en feu et en sang par la de Lorraine. Comte de Vaudémont", frère France, ès années 1560, 1561, et 1562. à sadile Altesse , a fait faire le cheur avec sous le règne de Charles IX. Après avoir le dôme à ses frais et dépens : et la nef a été vécu saintement quatre-vingt et onze ans faite tant d'épargnes du couvent que d'au-1.' mourut an

suvent que d'au-Jil mourut au monastère susdit l'an 1507, mônes particulières, comme aussi plusieurs le second jour d'avril cnviron les trois particuliers ont fait faire les chapelles d'a- heures après midi ; son corps demeura lentour de ladite ncf. Pour celles du chour, Jonze jours sans être inhumé, lequel néanfeu l'Altesse de Charles III, a fait faire moins ne sentit aucune mauvaise odeur, et celle qui est du côté de l'évangile: l'autre d'autant qu'il faisait après sa mort plusieurs qui est à l'opposile, a été bâtie par Fran-miracles, comme il avait fait à son vivant. cois et Africain de Bassompierre, frères. A la prière de François I, roi de France, Barons dudit lieu et de Removille, Gis aú Léon X, le fit canoniser et enregistrer au défunt Christophe de Bassompierre et de nombre des bienheureux confesseurs. Ses Louise de Rodeval, fondateurs, sous la disciples sont été appelés longtemps en quelle il y a un caveau où sont leurs corps. France Bons hommes, à raison que Louis Cette fondation et érection a été faite par Al susdit, l'appelait ordinairement som Je feu Baron de Bassompierre pour ren-bon homme. Il ne mangeait point de chair dre grâce à Dieu d'avoir été en plusieurs ni de beurre. batailles et rencontres, tant au service del

Capucins. ses Princes que des Rois de France, d'où Après les minimes suivent le capucins, il avait retourné victorieux, et passé par en primauté d'érection en notre ville neuve, plusieurs dégrés d'honneur, tant en une car leur couvent fut bâti par feu monseiCour qu'en l'autre, et d'avoir vu ses gneur le Cardinal Charles, du tilre de vieux ans (après une grande misère de sainte Agathe, Légat en Lorraine, l'an guerre) en paix, de laquelle il a éié en par- 1592, el presque à même temps que les tie le médiateur.

minimes. L'on voit cela en la pierre fonQuant à messeigneurs nos Princes quidamentale de leur église, où est gravé : ont augmenté le nombre et donné pour Illustrissimus ac Reverendissimus Carolus construire un couvent si illustre , ça élé Cardinalis Lotharingice Legatus Apostol. (outre leur piété si naturelle) pour re-fundavit hanc Ecclesiam anno Domini mercier Dieu qui leur a donné des enfans 1592, idibus Julii. pour succéder au patrimoine de leur très- Cegrand Cardinal était Evêque de Stras: ancienne et très-illustre et très-chrétienne bourg ct de Metz , lequel fit bâtir un coumaison et famille.

yent et une église comme ils lui demande

rent : mais l'humilité de ces bons pères fut esprits de la jeunesse, est l'un des plus forts cause qu'environ l'an 1615, il fallut tout boulevarls qui soit dans l'Eglise de Dieu , abattre et commencer de nouveau , d'au-contre loules sortes de vices, et principatant qu'il était trop petit et peu solidement lement contre l'hérésie. båti, pour être presque tout de planches I y a plusieurs chapelles dans cette par le dedans, et les fénétrages de bois aw- église, érigées par les particuliers: la predehors. Il ne pouvoit contenir quarante ou miere de la croisée vers l'évangile, est celle cinquante religieux qu'ils sont ordinaire-dudit Seigneur Primat, où est son caveau ment, et encore moins les loger pour se et son lombeau , sur lequel est élevée son conserver en santé, d'autant qu'il étoit effigie à genoux avec son épitaphe; et celle trop froid en hiver et trop cbaud en été, de l'autre côté est de la passion; à l'oppotellement qu'ils éloient souvent malades. site , a été bâtie sous la descente du SaintLa libéralité de l'illustrissime Erric de Lor- Espril, par bonoré Seigneur Revaut de raine, jadis Evêque de Verdun, à présents Gournay, jadis bailli de Nancy. La predit le duc Erric, s'y a fait paroître commemière suivant à la nef, a été bâtie par hoau bâtiment de celui de Saint-Nicolas, noré Seigneur Jean de Porcelels, maréavec les dons singuliers qu'il y a donnés, chal de Lorraine et Barrois, sous l'invoavec les autres aumônes de plusieurs, dont tion des Apôtres. La dernière de ce côté-là, ils ont fait bâtir une très-belle et commode a été bâtie par maitre Dominique Hallon, maison, propre à recevoir plus de quatre- jadis agent à Rome pour Messeigneurs nos vingts religieux, et une église fort capable, Princes, sous l'invocation des Martyrs. pour y prêcher, ce qui n'étoit auparavant. La plus belle et plus célèbrc de Iqules

Le noviciat des pères Jésuites. les chapelles de celle église, est celle qui Le novicial des Jésuites étoit l'an 1602, a été bâtie et érigée par feuc madame Anau bourg de Saint-Nicolas , où ils avoient toinelle de Lorraine, Duchesse de Clèves, une petite chapelle et peu commode; mais Juillières et de Monts, où il y a une image à la poursuite du révérendissime prélat, du bois du chesne, où l'image de Notremessire Antoine de Lenoncourt , à présent Dame fut trouvée par un berger au MontPrimat de Lorraine, l'Allesse du grand Aigu en Brabant, en vertu de laquelle se Charles les fit venir à Nancy : el si ledit Sci- font une infinité de miracles. Enir'autre, gneur leur donna une maison de récréation feu Monseigneur le Cardinal y voua le péqu'il avait fait faire tout à neuf pour son lerinage, étant en extrémité et proche de usage où le dit noviciat està présent. Et puis finir ses jours , lequel commença à se bien l'an 1604, leur fit commencer une belle église porter dès qu'il fut en campagne; il fut qu'il a fait faire et achever à ses dépens. méné par eau jusqu'à proche de Cologne, Monseigneur le Duc Erric, lors Evêque de de là il fut porté par terre. Et au retour il Verdun et Abbé de Moyen-Moulier, leur print son chemin par lerre avec autant de donna pour Cole, Barbonville, avec les contentement qu'il se pouvait dire; tellerentés et revenus dépendants de ladite ab- qu'il faisait chacun jour dix et onze lieues, baye , et lcur procura le Prioré des Neu- porté sur un brancard, qui auparavant ves-Maisons, lès-le-Pont-à-Saint-Vincent, pouvait-il endurer qu'il fut louché par les Il y a ordinairement en ce novicial qua-siens. Cette guérison inopinée fut trèsranie à cinquante tant prêtres, frères, que agréable à tous; mais ayant manqué d'y novices , qui y vivent avec une merveilleuse retourner , détourné par quelques flatleurs, modestie. C'est là aussi où ils sont ap- il mourut le samedi vingt-quatre novemprouvés par l'exercice de toutes vertus; bre 1607, pleuré de tout le pays, signapour par el après travailler à la vigne de ment de Son Altesse son père , qui disait Jésus-Christ, comme à la vérité. Cette coutumièrement que c'était l'appui de sa compagnie qui est choisie des plus beaux vieillesse, lequel ne vêquit que jusqu'au mercredi, qualorze mai suivant après lui; qui tesse de Charles troisième vivant en bonne fut une grande et déplorable perle pour intelligence avec tous ses voisins, voulat lout le pays.

comme est dit ci-dessus, fortifier ses plaCette chapelle est double, la partie d'ences ; mais principalement il se porta à anhaut où est l'autel , Madame l'a fait bâtir ; noblir sa ville royale de Nancy , séjour des l'autre d'en bas, ce fut mondit Seigneur Ducs Souverains de Lorraine : il ne vouCardinal. Il y a un caveau sous la première lut pas seulement l'annoblir de forts et partie où est son coeur, lequel est repré-beaux remparts matériels , comme en la senté contre la muraille dessus un oreillier viel , mais encore de boulevarts spirituels de marbre blanc, posé sur un pillier contre (suivant la piété de ses prédécesseurs) une table de marbre où sont écrits ces vers. pour accomplir son désir. Après avoir Cor fuit hic Carolo dum viveret , hic quoque donné ordre autant qu'il pouvoit, qu'il y eut functo .

divers ordres de religieux, il procura d'y Cor jacet et munus, l'irgo , perenne, libi est.

est: ! faire ériger un évêché, de tant plus voCelle chapelle encore que Notre-Dame

lontiers, que la chose le méritoit au lieu soit la principale après Dieu, si est-ce

Le capital de son domaine et de ses terres , qu'elle est instituée sous l'invocation des

les où la noblesse et toute sorte de personnes, confesseurs. La chapelle suivante a été bâtie

del soit étrangères ou autrement, vivent ordipar madame de Serre, Pierrefort, Tro

O nairement ; et qu'il voyait que la France goon, etc. sous l'invocation des Vierges.

es. empiétait sur les trois évêchés de Metz, Saint-Sébastien.

Toul et Verdun, lesquels auparavant La ville croissant comme a été dit, on avaient toujours été à leur bienséance, ct fit une paroisse à la Ville-Neuve, et d'au- desquels, les papes avaient toujours gratant qu'il n'y avoit point d'église propre à tifié les Princes de sa maison.' cela, elle fut à l'hôpital jusques l'an 1609, Il se trouve (à ce qu'on dit) parmi les que la ville acheta l'église. que feu Mou-papiers du trésor de son Altesse quelques seigneur le Cardinal avoit fait bâlir provi- mémoires, comme à la tenue du St.-Concille sionellement pour son église primatiale ; de Trente, le Cardinal Charles de Lorraine, où il y a un vicaire perpétuel qui fait du titre de St.-Apollinaire, fils de Claude, toutes charges et fonctions de curé; occ33-Duc de Guise, appellé en France le grand sion qu'il prend aux dixmes comme l'uni Cardinal, avoit obtenu qu'il y auroit un des autres vicaires de la ville. Les parois-évêché à Nancy , un à Bar et un à Saintsiens ont de tant plus volontiers prins St.-Diey : mais de savoir pourquoi cela ne Sébastien pour leur patron, qu'ils ont vù s'est effectué, on n'en sait, sinon peuten partie et sçů, comme par le moyen être que ledit Seigneur Cardinal, qui avoit des reliques dudit saint apportées de Dicu- ja fait ériger le collége de Pont-à-Mousson, leward, lesquelles sont encore à présent à {et mis en possession les pères Jésuites, la primatiale; feu Monseigneur fut gran- vint à mourir, et que son Allesse étant dement soulagé d'un sort , qu'un magicien fort jeune, la chose auroit demeurée en lui avait donné, et par lequel il a été lour- tel état; joint le peu de résidence qu'elle menté l'espace de douze ans et plus, gi- faisoit en Lorraine pour être ordinairement sant au lict, bien qu'il ne fût du tout guerilen France, où il avoit prins sa nourriture, delivers accidens que lui avait causé ledit y étant mené agé seulement de neuf ans. sort: Néanmoins il cessa , et de la ne sentit, par Henri de Valois second du nom , Ja plus les douleurs extrêmes qu'il sentait au-| fille duquel il épousa âgé seulement de paravant.

quinze ans, comme est dit ci-dessus. L'église Primatiale.

Comme il fut sur le point d'obtenir l'éEnviron l’an mil cinq cent nonante-vêché qu'il demandoit très-instamment , huit, après la paix faite en France, l'Al- I survinrent de nouveaux empêchemens du

côté de la France, fait par la sollicitation matiale; un décapat, une chantrie, et une des évêques de Toul, que par autres acci- fécolárrie , avec treize canonicats; huit vica. dens fächeux, desquels Dieu a délivré les riats perpétuels, outre la musique, comPrinces, le peuple et tout le pays à son posée de gagistes en partie, d'un maitre honneur et gloire , et conservation de sa fet de six cufans; un organiste, deux vergers, religion en Lorraine. Ce qui poussa S. A. et plusieurs autres Ministres et Officiers, à un autre dessin qui ne dépéndoit que de faisant le nombre de quarante personnes Sa Sainteté et de lui, savoir ; de faire et plus, lesquelles le pape a éxempté des ériger une église qui auroit pour sa pre- archevêques et évèques, répondans seulemière ei principale dignité un Primat, ce ment au Si.-Siège. qui lui fut octroyé par le pape Clement Pour la dote de , Jaquelle église et digniVIII, Florentin ; lors régnant et séant à té (le Primat excepté, qui a pour sa mense la chaire de saint Pierre, l'un des plus le prioré de Stenai , et ce qui étoit de la parfaits papes qui ait été depuis long-tems, mense abbatiale de Clairlieu), chanoines, lant pour son grand savoir et bonne vie, vicaires et chantres, sacristie, fabrique, que pour être versé en foules affaires, organiste et charges semblables ont trentipour le spirituel, soit pour le temporel, deux mille frans de renle annuelle , la troigrand ami de la Maison de Lorraine, à sième partie desquels doit être en distribuqui autrefois fell Monseigneur le Cardinaltion quotidienne. Les trois dignités dernièavoit bien fait; lui étaut encore simple et res', savoir, décanat, chantre , et écolàtre, pauvre Cardinal sous Gregoire XIV. Les sont unies et conjointes avec la prébende bulles de cette église furent expédiées l'an ct canonicat ensemble , tettement qu'un , 1652, le quinzième de mars.

obtenant l'une des dignités susdites, ne peut Suivant cette bonne volonté de Sa Sain-lavoir un des treize canonicats. Il semble avoir teté, feù Monseigneur le Cardinal, Patron, eu un manquement'en cela, qui a été fort fit bâtir une église provisionelle en une bien considéré au commencement, savoir; place destinée par S. A. pour faire une que le canonicat devoit être distinct et la grande église capable à son dessin , entre dignité aussi , tellement que le décanat deles ruës saint Jacques, des Ponts, Notre-roit etre d'une prébende ot portion, et le Dame et la ruë Neave, laquelle place fut canoncicat d'un autre distinctement, et en bénite par révérendissime Prélat, messire cela il eût demandé deux provisions comune Antoine de Lenoncourt , second Primat, si ce fussent été deux bénéfices. Il fut aussi pour lors Doïen , avec autorité le 14 sep-nécessaire sur cette difficulté, qui arriva la lembre 1603, et la picrre fondamentale de preudière fois qu'on avoit donné encore prola grande église posée, à laquelle étoit écrit:) visions et canonicals aux dignités, que fevë Carolus III Lotharingiæ et Barri Dux, et S. A. et Monseigneur le Cardinalfondateur, Carolus ejus Filius, Cardinal, Sanctæ déclaraţsent iears volontés et intentions. Sedis Apostol. à lat, Legat. Metens. et Ar- Lesdits Seigneurs ayant prins quelques gent. Episcopus, D.O. M. et Dei-paræ V. bénéfices de collation de leur maison et Mar. Templum hoc voverunt, posuerunt , autres dépendans de la disposition du St.doladerunt, anno salutis hum. M.DC.III. Siège, que mondit Seigneur Cardinal te al. Oct. Clem. VIII. P. R. Dedans laquelle noit, fondèrent ladite église, avec proéglise provisionelle les chanoines prindrent messe de donner ce qui manqueroit pour 'possesssion de leurs bénéfices le treizième achever les 'trente-deux mille'frarrs en fond jour de décembre de laineune année 1603. j bien assuré, et par ce moyen se sont re

En cette église 'illustre et ivsigne, il y a tenus le droit de patronage en tout'tems. quatre dignités ; savoir, une dignité de Ils présentèrent donc les dignités à Sa Primat, qui est la premiere et principale, Sainteté pour être instituées, et les canodont elle a prinse la dénomination de Pri- nicats au Seigneur Primat, qui a droit de

« PrécédentContinuer »