Images de page
PDF

est situé entre Aigremont au nord, et château de Thuilières ; mais comme les Bourbonne-les-Bains au midi , sur la ri- troupes Lorraines n'étaient point affecrière d'Apance. Il était autrefois considé- tionnées au prélat , et qu'elles n'allaient à rable, et a donné le uitre à une maison il-celle entreprise qu'à contre-cour , au lieu lustre dans la province : c'est la maison de lui servir, elles semblaient agir en fade Thuilières qui portait d'or à la clef de veur des assiégés : cependant les troupes gueules, posée en pal, accompagnée de de Conrad emportèrent la place, la brú. billelles, aussi de gueules.

lèrent et la ryinèrent entièrement. Je ne Nous lisons dans la Chronique du doyen crois pas que ce château ait été rétabli.. de St.-Thiébaut de Metz (1), que le sei-! L'église du village de Thuilières a pour gneur Vautrin de Thuilières se rendit patron Saint Valère. redoutable par ses entreprises. Il était en On y voit l'aucien château de Gesit et, guerre en 1438, avec le comle de Vaude- l'ermitage de Notre-Dame de Consolamont, et prit à l'entrée du mois d'avril lion, ou de Chèvre-Roche, fondé par les une forteresse nommée Hérouey , peut-être seigneurs de Monlureux. La seigneurie de Haroué en Lorraine, dans laquelle était Thuilières est possédée par M. d'Hablainenfermé Guillaume de Dommartin, qui ville. soutenait Vautrin de Thuilières, et qui la THUMERÉVILLE. – Thumeréville, livra audit de Thuilières.

village du diocèse de Verdun, à trois L'année suivante le 13 d'octobre, Con-licnes d'Blain . deux et demie an si rad Bayer évéque de Metz , fut arrêlé 'ouest de Briey , bailliage d'Etain , cour pendant la nuit à Amance et mené en che- souveraine de Nancy. Notre-Dame en son imise au château de Condé sur Moselle, | Assomption est patrones de la paroisse. On par Villaume de Dommartio et Vautrinly compte environ dix-huit habitans, de Thuilières. En 1443 ; le seigneur de Commercy, avec environ trois mille

| TICHEMONT. – Tichemont n'est gens de route, ayant enlevé un grand

qu'un hameau , paroisse dHatrize à une nombre d'hommes, de femmes, d'enfans demi-lieue de Briey, diocèse de Metz. et de bestiaux aux environs de Metz, ballage de briey comme ils les emmenaient, ils furent ren-|. 11 y a eu anciennement des seigneurs contrés par Vautrin de Thuilières et le du nom de Tichemont. båtard de Vergi, qui les battirent, les mi-). Madame la marqurse de Béon, est dame rept en fuite et leur enleverent tout ce qu'ils haute, moyenne et basse justicière à Tin avaient pris.

chemont, bailliage de Briey, cou souConrad Bayer de Boppart évêque de veraine de Nancy'; il y a trois fermiers; Metz. qui avait été si indignement traité ! Le village de Hatrize dont dépend Til à Amance par Vaulrin de Thuilières chemont, appartient à la même dame': la s'en rengea sur les terres de ce seigneur. paroisse a pour patron St. Martin ; il y a En 1460, il obtiot du roi René I, qui environ cinquante six habitans. était alors à Taillebourg en Guyenne avec TICQUENIEUX, ou TUCQUENIEUX, le roi Louis XI, des lettres pour la reine Ticquenieux, ou Tucquenieux, TicqueIsabelle son épouse, afin qu'elle donnál nium, village du diocèse de Tréres à deux des troupes Lorraines à l'évêque Conrad, lieues au nord-ouest de Briey , à quatre pour faire la guerre à Vaulrin de Thui- de Viller-la-Montagne, bailliage de Briey, lières, qui avait profité de son absence cour souveraine de Nancy. Le roi en ese pour faire le dégât dans les terres de l'é-seul seigneur, haut et moyen justicier, le vêché de Metz. Il marcha donc contre le chapitre de Tréves a la justice foncière.

(1) Histoire de Lorr. T. v, 1. LXXXij, preur. Il y a en ce lieu près de cinquante-deux nouv. édition.

habitans. Ticquenieux était ci-devant de

võtla préé de Sancy , recette de Briey et église collégiale de St.-Nicolas , fondée du bailliage de Saint-Mihiel.

par les comtes d'Apremont pour des chaTIERCELET. — 'Tiercelet, en latin noines, en 1319 dans leur château, servit Tiercelium , village du diocèse de Trèves, de paroisse au bourg d'Apremont; mais bailliage de Viller-la-Montagne, dont il depuis la translation du chapitre d'Apren'est éloigné que d'une lieue. M. le ba- mont à St.-Mihiel, et depuis l'établisse ron d'Eltz en est seigneur haui, moyen ment des pères recollets, dans le cháteau et bas justicier ; la justice y est exercée et dans l'église des chanoines d'Apremont, par son juge-garde.

on a báti daos le village une église paGodefroy d'Autel, seigneur de Tier-roissiale, et on lui a conservé son ancien celet et de Bertrange en donna le 10 juin titre de Saint-Nicolas. Voyez l'article 1665, son dénombrement à Charles IV, 1 Apremont, duc de Lorraine.

Dans la plupart des titres qui précèTIFFERDANGE, abbaye de l'ordre dent le XV° siècle, le village situé au de Cireaux. - L'abbaye de Tifferdange, pied du château d'Apremont est toujours ordre de Citeaux, dans le duché de Luxem- appelé Tigéville. bourg , fut fondée en 1235, pour des Je trouve encore Apremont désigné religieuses, par Alexandre de l'ancienne sous le nom de Tigéville dans les dénommaison de Soleuvre. Ce seigneur avait bremens faits au seizième siècle. épousé Hadwide, dont il n'eut qu'unc Aujourd'hui Tigéville n'est guères fille unique du nom de Gertrude , qui connu que sous le nom d'Apremont. ayant renoncé aux grandes richesses de TIGNECOURT.-Tignécourt, en lasa maison, se consacra à Dicu dans le tin Tignecuria , village près de Deuilly monastère de Tifferdange, dont elle fut et de l'abbaye de Flabémont, à deux lieues la première abbesse , el que ses père et au sud-ouest de la Marche, diocèse de mère foudèrent et dotèrent libéralement. Toul, baill iage de la Marcbe, présidialde

En 1480, les Français laissèrent gar- Laugres, parlement de Paris. Le marquis nison dans le château de Tifferdange, apo de Bologne en est seigneur, haut, moyen partenant au damoiseau de Rodemach. let bas justicier. Cette forteresse fut prise par les Luxem-1 Ce lieu est annexe de St.-Julien, l'ébourgeois (1), où furent pris environ deux glise a pour patron saint Nicolas. Il y a cents Franç is, qui furent conduits à en ce lieu environ quatre-vingts habitans. Luxembourg et à Arlon.

į TILIEUX. -- Tilieux, Tilocus, vilTIGEVILLE. — Le village de Tigé- lage du diocèse de Toul, à droile du Mouville était situé au pied de la montagne, zon, une lieve au-dessus de Neufchâteau, où élait bâti l'ancien château d'Apremont, bailliage de la même ville. Le palrop de à deux lieues de St.-Mihiel, et à pareille la paroisse est saint Evre, distance de Commercy. Ce lieu a changé TILLOMBOIS, - Tilloinbois, village de noin depuis le quatorzième siècle, et du diocèse de Verdun, dans une gorge on l'a appelé Apremont , du nom de la au milieu des bois ; il y a un cháleau enmontagne et du château qui est fameux touré de fossés remplis d'eau vive, ladans notre histoire. Ce château était le quelle fait tourner un moulin; à cinq lieues chef-lieu d'une terre très-considérable; il de Verdun, quatre de St.-Mihiel, présifut ruiné en 1545.

Idial de Verdun, parlement de Metz. La Le village de Tigéville aujourd'hui paroisse a pour palron St. Martin. Cette Apremont, est du diocèse de Verdun. paroisse a pour aonexe la Heymeix, dont Saint-Agnan fut d'abord la paroisse de nous avons parlé. Tigéville ; mais dans la suite la cirapelle ou Les ducs de Lorraine avaient autrefois

(1) Chron. de Phil. de Vig. T. 2, p. 458. un fief à Tillombois, qui fut compris dans l'échange que le duc Charles III, fit avec nées pendant les guerres de Lorraine sous M. Nicolas Pseaume, évêque de Ver- le duc Charles IV. dun en 1564 . de plusieurs terres de son En 1429, la duchesse Marie de Blois, domaine, contre le marquisat d'Hatton-régente de Lorraine (1) pendant la minochatel. J'ai en main un sceau furt remarquable cour souveraine de Nancy. La paroisse a en cire d'Espagne, et en caractères, demi- pour patron saint Médard. Il y a en ce gotbiques, sur lequel sont représentés | lieu près de soixante et douze habitaps. deux écussons aux armes de Bar-le-Duc) TOLLAINCOURT. - Tollaincourt ayant entre les deux barbeaux une crosse ou Tholaincourt , Tollaincuria , village épiscopale posée en pal; et autour dudit I situé sur le Mouzon, à une lieue et de sceau ces. mole : LE SAEL DE. LA. mie au-dessous de la Marche, diocèse de PREVOSTÉ. DE TILLEL. La crosse Tout, ci-devant du bailliage de Saintépiscopale placée dans l'éou de Bar, en- Thiébaut, maintenant de celui de la tre les deux barbeaux, est remarquable, Marche, présidial de Langres, parlement et a sans doule rapport à l'engagement de Paris ; le roi en est seul seigneur. M. fait de la prévôlé de Tilly à Henri de Jacquin, ancien prévôt de la Marche Bar seignear de Pierrefort en 1353. jouit du domaine. La paroisse a pour pa

rité du duc Jean I, son fils, établit au TILLOT-SAINT-MAURICE. Tillot un péage sur toutes les marchandiLe Tillot-Saint-Maurice, ou Tillot

ses qui venaient de Bourgogne et de

Franche-Comté. sous-les-Coles, village à trois lieues ... TILLY-SUR-MEUSE. — Tilly-surSaint-Mihiel , quatre et demie au midila

| Meuse , village ou bourg situé entre Verd'Elain diocèse de Verdun, bailliage de dun et Saint-Mihiel, sur la rive gauche St.-Mihiel, cour souveraine de Nancyde

ncy i de la Meuse, qu'on traverse sur un pont et de la dépendance du comté d'Hannon-l).

de bois pour la communication avec la ville. On y comple environ quatre-ving's Lorraine et le Barrois ; c'est le chef-lieu habitans.

d'une prévôté de l'évêché de Verdun', à Le Tillot est annexe alternative d'Han

cinq lieues de Bar, à trois de Saint-MiBonville-sous-les-Côtes, et de St.-Maurice

hiel et quatre de Verdun, présidial de sous-les-Côtes. L'église est dédiée à saint

celte ville. Abdon.

Tilly est du diocèse de Verdun, En 1389, les habitans du Tillot pré-Idovenne de Saint-Mihiel, archidiaconé sentèrent leur supplique à Robert duc de de la rivière. Saint Saintin est patron de de Bar, le priant de les prendre sous sal,

l'église. saure-garde et protection perpétuelle; cel Bertaire nous apprend que la terre de que le duc leur accorda, à condition que Tilly fut donvée à l'église de Verdun par chacun desdits habitans qui mettra aux M.

| Magrisile (2), parent de Pépin d'Hérischamps bêtes tirantes , lui payerait deux,

lal, et Méchia son épouse, tanto de Berfranchards d'aroine mesure de Gorze , en-.

enthalame évêque de Verdun, qui vivaient tre les mains du prévôt ou receveur de la entre l'an 710 et 715. Cette église fut déChaussée, et celui qui ne mettra bêtes aux

pouillée de cette terre ou par l'usurpation champs, payeroit six deniers messins au

de Charles-Martel, ou par quelqu'autre terme de saint Martin. Les lettres son! du cause que l'histoire ne nous apprend point, 7 inai 1390.

sous l'épiscopat d'Amalbert vingt-quaTILLOT-SUR-MOSELLE. Teriène évèque de Verdun, qui a siégé Le Tillot ou Thillot , village situé dans depuis 765, jusqu'en 777 , Tilly ne fut un vallon sur celle branche de la Moselle, restitué à l'église de Verdun que sous qui vient de Bussan, quatre lieues au sud-l'érêque Dados, par l'autorité du roi est de Remiremont; ce village dépend de Charles-le-Gros. la paroisse de Ramonchamp, diocèse de Tilly a titre de prévôté et répond au Toul, bailliage de Remiremont. Il y a parlement de Paris. Les ducs de Bar dans ce lieu une petite chapelle båtie par prétendirent être souverains de plusieurs les mineurs du Tillot sous l'invocation de villages dépendants de cette prévôté et sainte Barbe.

des autres, qui leur avaient été engagés, Il y a foires et marchés au Tillot. Les par le moyen du droit de relenue sur mines de cuivre rouge sont fort près du leurs sujets qui étaient venus demeurer village , sur le côté gauche de la rivière. dans ces villages. Louis Barnet secrétaire du duc Charles

I (1) Archives de Lorraine, Layette coté Ill, en avait obtenu la concession en 1598. En 1609 les mines du Tillot (2) Spicileg. D. Lucæ Dacherii. tome 12, étaient en bon élal ; elles furent abandon-page 258.

[ocr errors]

Eo 1568., le duc de Bouillon, seigneur (tron saint Didier. Il y a envirou soixante de Sedan et de dametz fit glisser quelques habitans , et un fief à M. de Juvigny. docteurs (1) prolestaus, dans la prévôté Rocourt' est annexe de Tollaincourt. de Mangienpe et dans celle de Tilly, qui Ee duc Charles III, érigea le 10 avril y séduisirent plusieurs personnes, et leur 1585, en fief, la maison et les héritages persuadèrent de se soustraire à la juridice que possédait Claude de Rouchelle à Toltion temporelle de leur évêque. Mais Ni-laincourl. colas Pseaume évêque de Verdun en 1569 TOLLY. — Le Tolly, paroisse conles réduisit à l'obéissance, en confisquant sidérable, composée de sujets qui habitent les corps et les biens de ses sujets con- des granges dans les montagnes des Vöges, vaincus d'hérésie.

entre le Belliard et le rup de Vagney, au Quelque temps auparavant vers l'an nord-est de Remiremont, diocèse de 1474 , le duc de Bourgogne, Charles-le-| Toul. Hardi, étant venu à Verdun pour se Les paroissiens du Tolly dependent rendre souverain de cette ville sous cer- des bans de Vagney, de Afoulin et de laines conditions, dont il était convenu Saint-Joseph. C'est dans ce dernier qu'est avec l'empereur, les bourgeois de Ver- située l'église. Il y a quatre foires franches dun ne voulurent pas lui faire serment de chaque année et un marché par semaine, fidélité ; mais comme ils avaient contribué établis par lettres du 24 novembre 1755. à faire arrêter no secrétaire du roi Louis Le Tolly est du bailliage de Remiremunt. XI, nommé des Salles , et l'avaient livré La paroisse du Tolly ne fut d'abord au gouverneur de Luxembourg qui le lit qu'une mission, établie par M. Virion, pendre', le roi donna ordre au seigneur conseiller d'état du duc Charles IV, ct de Craon qui commandait à Verdun, son résident en cour de Rome. Touché d'arrêter un des magistrats , et de le con- du besoin d'instruction de quantité d'haduire à Tilly-sur-Meuse, où étant en bitans, répandus dans les montagnes de chemise, têle nue et la corde au col, il celle partie des Vöges, il donna en 1630, demanda pardon à Dieu et au roi. deux inille. sept cenés francs barrois aux

TINERY. - Tinery, village de la changines réguliers de Saint-Augustin de baronie de Vivier , deux lieues au nord- Lorraine, pour fouder une mission. ouest de Château-Salins, diocèse de TOMBLAINE. — Tomblaine, TunMetz : les héritiers de madame la pria-bella, village dans une belle situation, au cesse d'Epinois en sont seigneurs. Ce bord droit de la Meurthe, une demi-lieue lieu est du bailliage de Château-Salins , au-dessus de Nancy , en face du château

de la Malgrange. Tomblaine était ci-de(1) Hist. de Verdun. p: 416.

{vant annexe d'Essey. L'église a pour pa

[graphic][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed]
« PrécédentContinuer »