Défense du magnétisme animal contre les attaques dont il est l'objet dans le Dictionnaire des sciences médicales

Couverture
Belin-Leprieur, 1819 - 270 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 172 - J'ignore la nature de cette émanation ; je » ne sais si elle est matérielle ou spirituelle; je ne » sais à quelle distance elle peut s'étendre : mais «Je sais qu'elle est lancée et dirigée par ma volonté; » car lorsque je cesse de vouloir, elle n'agit plus. » M. Georget ne pense pas autrement. Suivant lui, « il est nécessaire que les deux pièces de l'élément » magnétique dirigent autant que possible, exclusi...
Page 190 - M aux prestiges du prétendu magnétisme ani» mal ; mais ses sectateurs s'autorisent de faits » bien connus, dans lesquels l'instinct entre en « action par l'assoupissement des sens extérieurs. » Qu'une femme délicate ou nerveuse s'aban...
Page 208 - Nous nous inquiétons du sort d'un pa» rent , d'un ami — Notre âme se moulant sur la sienne, » prend le même mode de mouvement ; de sorte qu'elle « peut sentir ses opérations. Comme il se forme en » amour une assimilation entre les corps , il se forme » également une sympathie intime entre les esprits , la-* » quelle les rend capables de compatir ensemble jusqu'à » un certain point; ainsi les vibrations d'une cloche « causent des frémissemens dans les autres cloches à « l'unisson,...
Page 228 - Superstitions et prestiges des philosophes du xviu* siècle, etc.*, dans laquelle on examine plusieurs opinions qui mettent obstacle à l'entier rétablissement de la religion en France, par J.-P.-F.
Page 208 - Pétrarque re» venu en Italie, et vingt-six ans après avoir quitté » Laure, sa maîtresse, songea une nuit qu'elle lui disait « un éternel adieu. Quelque tems après, il reçut la nou» velle de sa mort , arrivée à l'époque de son rêve. » Cet exemple n'est point unique, ajoute en note M. Virey. Il est certain qu'on en rapporte un grand nombre. Guy Patin , médecin comme M. Virey, homme peu crédule , esprit fort , même dans un tems où ils étaient fort rares , et dont le symbole , comme...
Page 224 - on a été averti , et par conséquent il n'y aurait « pas eu de magnétiseurs. » M. de Montegre nous paraît avoir démontré jusqu'à l'évidence que la cause première de l'impression magnétique ne peut être que la grande loi de l'influence de notre moral sur notre physique , et de notre physique sur notre moral, c'est-à-dire l'influence des organes de la pensée sur tous les autres , et réciproquement de tous ces autres organes sur ceux de la pensée. En général , les articles que nous...
Page 190 - Il est même naturel et conforme aux lois de l'organisme qu'elle puisse désirer spontanément, et demander les .genres de remèdes qui conviendraient à ses propres maux.
Page 63 - Volonté active vers le bien ; Croyance ferme en sa puissance ; Confiance entière en l'employant. Ses préceptes sur le magnétisme peuvent se réduire à...
Page 258 - Défense du magnétisme animal contre les attaques dont il est l'objet dans le « Dictionnaire des sciences médicales », Paris, Belin-Leprieur, 1819.
Page 208 - Comme il s'établit en amour une assimilation » entre les corps , il se forme également une » sympathie intime entre les esprits, laquelle les » rend capables de compatir ensemble, jus» qu'à certain point. Ainsi les vibrations d'une » cloche causent des frémissemens dans les au» tres cloches à l'unisson, quoique éloignées et « en repos. Pétrarque , revenu en Italie , et vingt...

Informations bibliographiques