Images de page
PDF
ePub

autrichien. Part que prend le gouverne- nouvelles réformes qu'il accomplit; en
ment russe aus souffrances de ces popula- auxquels il met fin. L'administratie
tions. – Insurrection. Elle est étouffée et la propriété. En quoi les axsures que
amnistiée par Kiami-Pacha. L'Herzégovine concernent different de celles de Nabeer
et les Bachi-bouzouks. Plaintes amères des Ali. - Protection et encouragement a
habitants adressées aux consuls européens. cordes aus travaux publio: le aureza és
Le gouvernement du sultao répond par des Mahmoudié; le chemin de fer d'Aliate
démonstrations hostiles.

à Suiz; le per cement de l'Isthpe. Ol
Le Montenegro. - Le prince Danilo cles opposés par le gouvernemest anglisi
exécute les dernières tréves que les Tucs ce projet. Comment M. de L sseps seage i
cherchent l'occasion de rompre. Les avan- tourner cette opposition persistante. -
ces pacifiques et de conciliation sont mal Souscription euripéenne pour le percement
reçues. Agression des Turcs de Pogoridtza; de l'Isthme. Ses conditices. Adhéans
ses suites. Affaire de Zoupci. Remontran- qu'elle rencontre. — Do uments évacom
ces de la France au gouvernement ottoman. ques et financiers sur l'Egypte a
Note sévère du Moniteur de l'empire Tunis. – Nuveaus détails ser la cons
français. Envoi de bâtiments par cette puis- titution octroyée par le Bey. Dispositiers
sance dans les eaux de l'Adriatique. Nou- relatives à la propriété, aux caltesLai
veaux engagements entre les Turcs et les railites dispensés de porter le dischia
Monténégrins. Ces derniers l'emportent (calotte noire). - Réformes éconemiques
dans une sanglante journée. Compte rendu promises. Les monnaies : ordonnance at
du prince Danilo. Iotervention des puis- pour objet le retrait de certaines peces
sances; la Porte consent à la paix. Com- de cuivre réputées altérées. - Autre er-
mission de délimitation des frontières des donnance qui institue un conseil muncipal
deux pays, réunie à Constantinople. Un dans la capitale de la Régence. Carieuses
Monténégrin, le colonel Vucovie, y assiste dispositions de cette institution mi-partie
par suite de l'insistance du gouvernement européeune et orientale............ 6
français. Le grand vizir fait des réserves au
sujet des droits de la Porte. Résolutions

CHAPITRE VIIL
de la Commission. Droits qu'elle reconnait
au Montenegro. - Note au Moniteur de

GRÈCE.
l'Empire français au sujet de cet arrange-
ment.

Conséquences de la retraite des troupes
Populations chréliennes, asiatiques françaises et anglaises. – Ce qu'il ea
et maritimes. - Massacres de Djeddah. résulte pour la royauté. La session ; tra-
Les consuls d'Angleterre et de France vic- vaux qui la signalent : la presse ; le jury;
times du fanatisme musulman, Dévoue- les finances, enfin les douanes. Modifca-
ment du chancelier français, M. Emerat. tious an tarif. - Célébration du vingt-
Bombardement de Djeddah. Action itiu cinquième anniversaire de l'arénement da
tervention combinée de l'Angleterre et de roi. Allocation du président de la Chambre
la France. Châtiment des coupables. 451 des députés. Réponse de Sa Majesté. -

La Canée Insurrection des chrétiens Progrès réels du pays : travags d'utilite
sur ce point. Causes et griefs. Le gouver- publique. Le creusement de l'Eurije. Le
neur Vély-Paclia : ce qu'il répond aux port de Syra. – Beaux-arts : sollicitude da
chrétiens. Conseils qu'il convoque; l'évê ministre de l'instruction publique en ce
que de Sidonia meurt en sortant de ce qui les concerne : fouilles archéologiques
conseil. Conjectures à ce sujet, – Troubles et projet de construction d'un musée des
à la suite da meurtre d'un musulman par antiques. Concours ouvert à cet effet, et
un jeune Grec. Arrivée des commissaires conditions de ce concours..... 471 à 474
ottomans. Mesures qu'ils adoptent. Sami-
Pacha remplace Vély-Pacha.

455

CHAPITRE IX.
Situation de l'Empire à l'intérieur. Mort
de Reschid-Pacha. Ses successeurs : Aali

SUISSE.
Pacha est nommé grand, vizir. – Riza-
Pacha. Les nouveaux ministres font con Conséquences de l'attentat da 14 janvier,

sur les désordres quant aux relations avec la France. Obser-
financiers. - Résolutions d'Abd-ul-Med- vations et potes du Gouvernement impé
jid. Curieuse lettre qu'il adresse à cetrial. Conduite de l'autorité férlérale. Hési-
égard au grand vizir, Mesures qui devront tations du Gouvernement de Genève en ce
être prises pour rétablir l'ordre dans les qui concernait l'internement des réfugiés.
finances. - Riza-Pacha à la tête de l'artil- - Insistance du Ceoseil fédéral. Enquête
lerie. Changement dans les gouvernements qu'il ordonne. Genève se soumet, mais fait
des provioces. - Opposition du vieux parti appel à l'assemblée fédérale, qui débonte
musulman. - Nouveaux actes du minis. le Gouvernement cantonal de ses prélen-
lère. - Conclusion d'un emprnot à Lon- tions. – L'alliance entre la France et la
dres. A quelles conditions. - Réorganisa Suisse ne reçoit pas d'atteintes. - Inaugu-
tion et réduction des cadres de l'armée. - ration du chemin de fer de Lyon à Genève.
Institution d'une école normale à Cons- Remarquable discours du gépéral De
tantinople.

459 four.
Egypte. - Mort d'Achmet-Pacha. – Affaires canlonales : catholiques et
Détails sur cet événement. - Le vice-roi: radicaux. Réaction parmi les premiers, à

Fribourg en particulier; retour de l'Evê- Mésintelligence entre les troupes françaises
que, ses conséquences. Comment les radi et romaines; le titre de commandant de
caux répondent aux catholiques. L'Helve l'une et l'autre armée que prend M. de
tie; son programme. - Kévision de la Goyon, mécontente le Cardinal Secrétaire
constitution de plusieurs cantons : Neu d'Etat. Ordre du jour du général français.
châtel; Appenzel. - Agitation à Genève. Caractère de ce document; il est suivi
Comment les radicaux de cette cité enten d'un autre plus pacifique. L'intermédiaire
dent la liberté de la presse, .. 475 à 480 conciliant de M. de Gramont contribue à

ramener l'entente entie le Cardinal et
CHAPITRE X.

M. de Goyon. - Politique du Gouverne-

ment ailleurs ; la question de l'aliénation
ITALIE.

des biens du clergé en Espagne; allusion

qu'y fait la reine Isabelle dans son discours
ETATS SARDES. -- La Session : travaux d'ouverture de la session. Historique de
des Chambres depuis l'ouverture. Vérifi cette question. - La politique pontificale
cation des pouvoirs. La Chambre des dépu- en Pologne, en Suisse; le siége épiscopal
tés ordonne une enquête au sujet de certai. de Côme. Mésintelligence entre la nopcia-
des élections réputées entachées de fraude. ture et les autorités helvétiques. - Réta-
Discours de M. de Cavour à cette occasion: blissement de l'ordre de Saint-Jean de
quelle sera la politique du Gouvernem Jérusalem. A quelles conditions. - Poli-
- Adresse du sénat au Roi. L'attentat du lique intérieure : le brigandage ; ses rava-
14 janvier. Conduite du Cabinet en cette ges. Faiblesse du Gouvernement en regard
occurrence. Acquittement du journal la de ce fléau. - lostruction publique ; efforts
Ragione. Note du Gouvernement français; de l'administration pour la stimuler. Sin-
présentation d'une loi relative aux conspi gulières conditions imposées aux étudiants.
rations contre les souverains étrangers. La -Congrégation de l'index; ouvrages qu'elle
majorité de la Commission conclut au re atteint. - Affaire Mortara ; historique. Le

et. Attitude des partis. Le ministère triom- jeune Edgard est placé au catéchumenat de
ple, et le projet de loi, d'ailleurs ameodé, Rome. Vains efforts du père pour se faire
est adopté. Remarquable discours de rendre son enfant. Raisons qui lui sont
M. de Cavour prononcé pendant les débats opposées. Représentations faites au Gou-
de la loi; il passe en revue la politique vernement par l'ambassadeur de Fraoce.
générale. — Rapports avec l'Angleterre à - Les Cappadociennes de Ghetto; ordre
propos de Naples et du Cagliari, depuis de les en faire sortir. - Statistique des
l'avénement du ministère Derby. Comment Etals romains. - Chemin de fer de Fras-
celui-ci s'acquitte des promesses de sir cati à Caprano. — Antiquités ; nouvelles et
Hudson. Incident curieus.

heureuses fouilles pratiquées sur le terri-
Situalion intérieure. Les élections et le toire romain.

498
clergé; résultat de l'enquête. Composition Deux-SICILES. - Le procès du Cagliari;
actuelle du cabinet. Pourquoi MM. de Ca incident résultant de la présence de deux
vour et Lanza cumulent plusieurs porte- Anglais compris dans l'accusation. Allió-
euilles. M. Cadorua. — Lois de finances : nation mentale d'un de ces accusés ; elle
le budget ; les domaines du royaume de Sar donne lieu à l'ajournement des débats. -
daigne.

Le roi en profite pour tirer parti du chan-
Acles extra-parlementaires. Les élec- gement de Cabinet en Angleterre et offrir
tions apoulées et recommencées. - La Je renvoi des prisonniers anglais. - Le
Savoie. Opposition qu'on y fait au Gouver ministère demande pour eux une indemnité.
nement et au Statut. M. de Cavour s'y Hésitation du Gouvernement; échange de
rend en grand appareil. Les élections dépêches à ce sujet. Lord Malmesbury de-
provinciales et communales. Succès du mi- vient pressant, et, quoique tardivement,
nistère. Licenciement de l'Académie mili- exige en outre la restitution du Cagliari
taire : pourquoi ? — Prisons cellulaires à au gouvernement sarde. Offre de s'en ré-
Turin et à Gênes. - Les questions exté férer à la médiation du roi de Suède. Le
rieures à la fin de l'année ; traité avec la roi des Deux-Siciles s'exécute; il offre 3,000
Belgique. - La Société royale d'agricul liv. st. et remet à M. Lyons le navire liti-
ture prend part à la sonscription pour le gieux. Rentrée de ce batimeot dans le port
percement de l'isthme de Suez. – M. de de Gênes. - Condamnation des accusés
Cavour et les Principautés danubiennes. Il napolitains ; détails à ce sujet. Affaire Pel-
est pour l'Uniou. - Son voyage à Plom legrini. - Escès des officiers dans la ré.
bières où se trouvait alors l'Empereur des pression des infractions à la discipline. -
Français, puis à Bade où il se trouve avec Les tremblements de terre; leurs ravages
le prince de Prusse. - Concession de la désastreus. - Commerce et navigation.
baie de Villefranche au gouvernement Industrie: ses progrès.

505
rasse pour y construire des magasins et des TOSCANE. – Procès politique (le mouve-
chantiers. Mauvaise humeur causée au ment livournais; arrêt du tribunal préfec-
Gouvernement anglais par cette conces toral. - Situation gouvernementale à la
sion.

482 fin de l'apnée: mouvement de l'opinion.
ETATS PONTIFICAUX.-Négociations enta Sympathies pour le Piémont - Procès de
mées pour faire retirer à Civita-Vecchia les presse. Documents commerciaux et di-
troupes françaises. Elles sont interrompues vers.

511
par suite de l'attentat du 14 janvier. - PARME. - Convention douanière avec
!'Autriche; la Régence n'est pas disposée à Opposition au sein du Congrès. Discessina
la renouveler. - Réorganisation du sys- de l'adresse : remarquable discours de chef
tème douanier. - Création d'une banque da Cabinet. Interpellation du général Pria
nationale. Nouveaux renforts envoyés à la au sujet du Mexique. La question de Mar
garnison de Plaisance par le royaume lom roc; de Rome. Politique du Cabinet. -
bard-vénitien ; les logements des militai- La colonisation des iles de Fernando-Pe.
res. Situation intérieure à la fin de l'an-

516 à 501
pée.

515
MODÈNE. — Efforts du Prince pour em-

CHAPITRE III.
pêcber ses sujets de communiquer avec le
dehors ; défense de faire élever les enfants

PORTUGAL
à l'étranger. - Continuation de la politi-
que-d'éloignement vis-à-vis des puissances Le ministère Loulé offre sa démissies,
extérieures. Voyage du duc de Florence, à par suite d'un vote de blame an sujet da
Rome et à Naples. Motifs supposés de ministre de la justice. Le Roi fait d'inntiles
cette excursion. — Evénements et faits di efforts pour composer un nouveau Cabinet.
Vers.

514 M. de Loulé reste au pouvoir. - Narisse

du Roi. Fêtes à cette occasion. - Réor
CHAPITRE XI.

verture de la session. Discours de Trobe.

- Affaire du Charles-Georges. Détails à
ESPAGNE.

ce sujet. Condamnation du capitaine Roon

et maintien de la capture du navire. Pour
Obstacles qui s'opposent à la marche du quoi? Appel du capitaine devant la Caar
ministère du 15 octobre. Il est remplacé supérieure de Lisbonne. Réclamations de
par le cabinet Isturiz. Esprit et actes de ce Gonvernement français. Sor quoi elles sont
Cabinet. Il essaye de fusionner les opinions, fondées. Il demande la mise en liberté de
et par cela même n'y réussit point. Son capitaine du Charles-Georges et la restite-
candidat pour la présidence du Congrès tion du navire. - Offre par le Cabidet de
n'est point nommé ; c'est M. Bravo Murillo Lisbonne de s'en rapporter à la médiation
qui l'emporte. Remarqnable discours de d'noe puissance amie. Refus de la Franer:
ce personnage. Le Cabinet évite les ques elle consent seulement à faire régler la
tions irritantes, et se contente de présenter question d'indemnité par une puissance
des projets d'utilité publique. Le budget: tierce. - Le Gouvernement insiste, mais
les biens de main-morte. Projet du minis en vain, il s'exécute, mais p'accepte pas
tre des finances. M. Ocana. Les hypothé- la médiation au sujet de l'indemnité. Rcou-
ques; les cbemins de ser; le notariat. Pro- verture des Chambres. Elles approuvent
jet de loi relatif à la presse. - Aucun de le Gouveroement............ 558 à 512
ces projets n'aboutit. Scission dans le Ca-
binet. A quelle occasion M. Posada Her-

CHAPITRE XIII.
rera devient ministre de l'intérieur. Il fait
de la clôture de la session la condition de

GRANDE-BRETAGNE.
son acceptation. - Voyage de la Reine :
elle préside à l'inauguration du chemin de Situation que fait an Cabinet whig l'at-
fer de Madrid à Alicante. Détails sur ce tentat du 14 janvier. Il se propose de pré-
voyage. -- Retour de la Reine. Proposition senter un bill ayant pour objet de combler
de M. Posada Herrera et, par suite, nou les lacunes de la législation dans le cas de
velle scission dans le Cabinet. Dissolution complot contre une souverain étranger -
du ministère Isturiz. Le comte de Lucena Comment la dépêche du comte Walewski à
est chargé de former une autre administra- M. de Persigny, à la date du 20 janvier,
tion. Caractère de ce Cabinet. Changements imprime aux choses une physionomie non-
qu'il opère dans le personnel des fonction- velle. - Motion de M. Milner Gibson diri-
naires publics. – Ses actes : le Conseil gée contre la conduite du Cabinet en cette
Royal devient le Conseil d'Etat. Décret qui occasion. Elle est adoptée. - Démission de
ordoppe la rectification des listes électo lord Palmerston et a vénement d'un minis-
rales. Illégalité de cette mesure. Comment tère tory (Derby-Disraeli et Malmesbury).
le ministère la justifie. – Dissolution des Le premier Lord de la trésorerie annonce
Chambres. Convocation nouvelle. Circu- comment il entend gouverner. - Encore
laire ministérielle à propos des élections. l'attentat du 14 janvier : nouvelles con-
Projets nouveaux : les codes, la presse; munications entre les cabinets de Paris et
institution d'uoe direction des archives. de Londres. La brochure française intitulée
Junte de défense. Crédits supplémentaires : Napoléon III et l'Angleterre. Les loyales
remarquable décret à ce sujet.-La police : et fermes explications du Gouvernement
circulaire ministérielle à cet égard. - français mettent fin à l'incident. – Affaire
Nouveau voyage de la Reine, Ouverture du Cagliari : résumé des incidents qui
des Cortès : discours royal. Importance de marquèrent ce conflit; deux Anglais préve-
ce document; annonce de projets de loi : pus. Indemnité demandée en leur favens:
la presse et le jury; l'amélioration des Egli. négociations entre lord Malmesbury et le
ses; les travaux publics. Situation exté- commandeur Carafa. La Cour de Naples
rieure. Retraite du ministre de la marine. s'exécute et accorde l'indemnité.
A quelle occasion. - Proposition de cen- Les Indes orientales; leur administra-
sure du général Sanz contre le Cabinet. — tion. Projet de l'ancien ministère à ce se-
jet et dessein du Cabinet actuel. Il pré- scandales: procés de M. Glover prévenu sente un bill de sa façon. Cominent la de fausse déclaration de cens et motion de nouvelle de la proclamation de lord Can- M Locka King tendante à l'abolition de ning vient traverser les débats du bill mi- cette condition déligibilité. —M. Bright et nistériel. Lord Derby annonce qu'il a im- la réforme électorale. Son éloquence,et aussi prouvé la déclaration de confiscation des ses vaios efforts pour passionner les esprits biens des habitants que contenait ce docu- sur cette matière. - M. Gladstone envové ment. Fausse position de l'opposition en en qualité de haut-commissaire aux iles cette occurrence; elle s'attaque à la forme loniennes : ovalion dont il est l'objet. Les et n'ose approuver le fond, c'est-à-dire la loniens croient que la Grande-Bretagne faconfiscation prononcée par le gouverneur vorise leur désir de faire partie du royaume de l’lode. Triomphe du Cabinel, acheté, il de Grèce. - Déclaration du Cabinet briest vrai, par la retraite volontaire de lord tannique à cet égard. – Prorogation du Ellenborongh. - Son successeur. - Le bill parlement par Commission. - La reine primitif est converti en simples résolutions, Victoria à Cherbourg : accueil qui lui est puis op revient à la forme de bill. Esprit et fait; son escorte. De Cherbourg elle va dispositions de cette loi organisatrice de visiter, ep Prusse, sa fille devenue princesse l'administration des Indes orientales. En royale. – Elle revient en Angleterre et somme, le gouvernement de la Compagnie passe l'automne en Ecosse. - Les finances est remplacé par celui de la Couronne re- du Royaume-Uni............. 513 à 392 présenté par le ministre statuant en con. seil. - Derniers événements accomplis

CHAPITRE XIV. dins l'Inde : prise de Lucknow, d'Ihansi, de Calpée. Avantages et revers; situation

ÉTATS-UNIS. actuelle. - La Chine. — Bombardement de Canton; succès des alliés. Victoire qu'ils Encore la question du Kansas. Nouvelles remportent à l'embouchure du Pei-ho. phases qu'elle parcourt; attitude du présiTraités qui en sont la conséquence. Subti dent en cette occurrence. Ses sympathies lités des négociateurs chir fermeté de pour les Free soilers sont plus que doulord Elgin. Triste fin de Keying, l'un d'eux: leuses. Dissentiment entre le Sénat et le l'Empereur lui évite la décollation public Congrés sur la même question. - Partage : que en l'invitant à se suicider. - Lord El- conférenre par le Sénat'; à quoi elle abougin et le baron Gros à la cour de Jeddo: tit. Motion English : adoption. - Message traités avantageux avec l'Empereur du de M. Buchanan relatif à cette solution. La Japon. Pourquoi un yacht, offert à ce sou. Session prolongée par suite des débats sur verain par l'amirauté anglaise, était chose la question du Kansas. - Les finances et superflue pour lui. - L'ile de Périm : pré- l'armée. Comment le président pense comtentions de la Grande-Bretagne à la pro bler le déficit amené par la dernière crise: priété de cette ile. - Les principautés le tarif de douanes; M. Buchanan youdrait dapubiennes; rejet de la motion de les droits spécifiques.- La question des banM. Gladstone. - Compagnie de la baie de ques; difficultés et éloignement de la soluHudson; son privilége. Opposition qu'il tion. -Scandales parlementaires : le secrérencontre au sein du parlement; pourquoi. taire de la guerre. -Les Mormons:nouveaux Lord Derby en demande le maintien, - renforts envoyés contre les Sainls. ProclaAlfaire du Regina-Cæli; détails. — Loya mation de Breghanı Young; incendie de deux les explications données à ce sujet par le forts par les Mormons. - Souffrances de chef du Foreign-Office. Il reconnait le l'armée présidentielle. Arrivée à Utah de droit du commandant du Regina-Cæli: drux envoyés du Président; propositions pail n'avait pas cessé de surveiller son pavire; citiques dont ils sont porteurs; promesse on ne pouvait donc le capturer. - Encore d'amnistie. Les Saints se soumetteot.-Walla traite : les croisenrs anglais et les Etats ker et les Flibustiers; leur audace et leurs Unis. Explications de lord Malmesbury : vaines tentatives de cette année.Disposition on espère amener le Cabinet de Washington du gouvernement de Washington à leur à s'entendre avec celui de Londres sur un égard : conjectures à ce sujet. - Amériqne système efficace de répression de la traite. centrale : le traité Clayton Bulwer et le Irlande : le séminaire catholique de May traité Dallas-Clarendon.-Convention Gore nooth et la motion Spooner. - Les Israé- Onseley au sujet du transit par l'isthme lites; leur admission au parlement. Encore de Panama; mécontentement du Gouverle serment d'abjaration. Persistance réci- nement et de l'opinion. Comment s'exproque des Communes à voler l'admission prime là-dessus le Président. — Le droit et des Lords à la refuser. Le Lord-Chan- de visite et la répression de la traite; plaincelier lui-même y est opposé. Propositions tes des États-Unis contre les croiseurs diverses à ce sujet au sein de la Chambre anglais, effervescence, menace de guerre : des Communes. Imminence d'une question motion Douglas; préparatifs et armements. de Cabinet ou d'un conflit avec les Cours de Cependant M. Bucbanan négocie ; le Cabijustice. Comment lord Lucan propose de net anglais est disposé à tout terminer patourner la difficulté. Le ministère se rallie cifiquement et l'irritation s'apaise

. Relaà cette proposition, et l'aptitude des Israé tions avec l'Espagne : les réclamalions lites å siéger daos la Chambre des Commu cubaines. Le Président voit dans l'ile de nes est prononcée. - Le cens d'éligibilité : Cuba le dernier asile de la traite. Ce qu'il comme quoi il est rarement réel. Abus et en coûte aux États-Unis pour surveiller les

côtes d'Afrique. - Le Mexiqne. Triste à concorder avec le nouvel état des choses tableau que trace M. Buchanan de la si- - Les finances; la dette publiqee. Vete tuation de ce pays; rappel de M. Forsyth, d'une loi sur le timbre. ministre de l'Union, à quelle occasion. CHILI. — Message du président Moott; Autres incidents extérieurs : l'or de la état des partis. – Situation fioanciere Nouvelle-Calédonie. – Evénements inté- Einprunt négocié en Europe. rieurs : les troubles de la Nouvelle-Or ETATS DE LA PLATA. - Traité entre le léans; le cable transatlantique. - Message Brésil et la République argentine. - Sos. du Président................. 593 à 617 lèvement de Silveira daus PUrogar: César

Dias Freire et autres font cause commune CHAPITRE XY.

avec lui. - Ils s'avancent vers Monterides

terreur des habitants. — Appel fait par le ET ATS DIVERS.

Gouvernement aux marines étrangères MESIQUE.-Le gouvernement de Zuloaga Victoire de Medina ; défaite de l'insurrecdepuis la retraite de Comonfort. Ses inten- tion. Les chefs rebelles passés par les ar tions : il est réactionnaire. Difficultés qu'il

mos. - Les Chambres; leur entbousiasme. rencontre dans les autres Etats. Les Puros Attitude du Gouvernement brésilien en et leurs chels : Alvarez, Juarez et autres. cette occurrence. – Buenos-Ayres et les - Les troupes de Zuloaga d'abord victo Confédération argentine. Urquiza veat faire rieuses sous la conduite d'Osollo et Mira rentrer Buenos Ayres dans la Confédéramon. - Mort du premier de ces généraux ; tion. Refus motive de cette ville. 635 défection d'Echeagaray. Succès de Mira BRÉSIL. - Situatiou florissante de at mun. Juarez maitre de la Vera-Cruz. empire ; ses finances. - La presse à Rio Situation déplorable de la république vers Janeiro; grève des compositeurs : sur que la fin de l'année. – Difficuliés au dehors. elle est fondée.-Ouverture de la session;

619 discours de l'Empereur. - Le projet de NICARAGUA et COSTA-RICA. - Ces deus dresse dans les deux Chambres; loogs dé républiques s'entendent pour placer le bats qu'il soulève. - Le ministère triontransit entre les deux Océans sous la pro phe en définitive. - Les documents des tection des puissances protectrices de l'Em ministres; faits qui en ressortent. L'izpire ottoman. Mauvaise humeur du prési gleterre et le droit de visite; la France et dent des Etats-Uois à cette occasion; con

la délimitation de la Guyenne; les succesment il la manifesle en son Message. - La sions de ses nationaux. Plaintes de la Mission de M. Gore Onseley daus l'Améri- France au sujet des règlements qui les ron que centrale ; paroles de ce diplomate au gisseut.

633 président du Nicaragua. Projet de la Grande-Bretagne au sujet de cette partie

CHAPITRE XVI. du continent américain. - Le flibustier Walker.

622

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE. VENEZUELA. – Soulèvement du colonel Breton et d'autres chefs. Ils menacent Ca BELGIQUE : les lettres flamandes et la lit

la analise ca palliant à racas ; nombre de localités se rallient à térature nationale.-NÉERLANDE :la eranl'insurrection. - Abdication de Monagas maire japonaise de M. Hoffmaon; les - L'un des généraux victorieux, Castro, journaux. - ALLEMAGNE. L'ouvrage de forme un gouvernement provisoire. - M. Mittermaier sur le système pénitea Convocation d'une coovention. Le corps tiaire. — Les principes d'économie politidiplomatique ne veut pas laisser incarcérer que de M. Roscher : ITALIE. Histoire des ou juger Monagas, qui avait cherché un révolutions de ce pays, par M. Ferrari.asile à la légation française. - Consente Uue page d'histoire du Gouvernement rement du Gouvernement, qui bientôt revient présentatif du Piémont, par M. Chiala, sur sa résolution et veut faire juger l'er. Deux lettres de Silvio Pellico. - GRÈCE : président. La France et l'Angleterre s'y Histoire de la révolution, par M. Triopposent dans la personne de leurs repré- coupi.-RUSSIE. Recherches de M. Galitzin sentants. Démonstrations menacantes de sur les origines et l'bistoire de cet empire. leurs forces navales. Le gouvernement GRANDE-BRETAGNE. TRC DRIIIS IN 1

GRANDE-BRETAGNE. The English in India, s'exécute.

624 par M. Dickens. -- Ouvrage du docteur LiNOUVELLE-GRENADE. – Ouverture de la vingstone sur l'Afrique intérieure. - OEsession législative; discours du Président vres diverses : Le chef de famille, tradajt Espina. - Constitution fédérale du pays : par M. de Vigny.-Currer Bell (miss Charle pacte fondamental est revisé de manière lotte Bronte) et son biographe,

« PrécédentContinuer »