Images de page
PDF
ePub

570

de l'Eglise dans celle d'Esther, de David, de Jérémie, et encore de Daniel.

Page 567 CHAP. xvm. Preuve de l'efficace de la grâce par l'Oraison

dominicale. CHAP. XIX. Les deux dernières demandes expliquées par

saint Augustin et par les prières de l'Eglise, démontrent l'eslicace de la grâce.

571 CHAP. XX. Saint Augustin a pris des anciens Pères la ma

nière dont il explique l'Oraison dominicale. Saint Cyprien, Tertullien. Tout donner à Dieu. Saint Grégoire de Nysse.

575 CHAP. XX1. La prière vient autant de Dieu que les autres bonnes actions.

578 CHAP. XXII. On prouve par la prière que la prière vient de Dieu.

582 CHAP. xxn. L'argument de la prière fortifié par l'action de grâces.

584 CHAP. xxiv. La même action de grâces dans les Grecs que dans saint Augustin. Passages de saint Chrysostôme.

585 CHAP. xxv. Ni les semi-pelagiens, ni Pélage même ne

nioient pas que Dieu ne pût tourner où il vouloit le libre arbitre. Si c'étoit le libre arbitre même qui donnoit à Dieu ce pouvoir, comme le disoit Pelage. Excel

lente réfutation de saint Augustin. CHAP. xxvi. La prière de Jésus-Christ pour saint Pierre : J'ai prié pour toi : en saint Luc. XXII. 32. Application aux prières de l'Eglise.

590 CAAP. XXVII. Prière du concile de Selgenstad, avec des remarques de Lessius.

591

587 LIVRE ONZIÈME.

Comment Dieu permet le péché selon les Pères grecs et latiņs :

confirmation, par les uns comme par les autres, de l'efficace de la grâce.

CHAP. I. Sur quel fondement M. Simon accuse saint Au

gustin de favoriser ceux qui font Dieu auteur du péché. Passage de ce Père contre Julien.

Page 594 CHAP. 11. Dix vérités incontestables par lesquelles est éclair

cie et démontrée la doctrine de saint Augustin en cette matière : première et seconde vérités : que ce Père avec tous les autres ne reconnoît point d'autre cause du péché que le libre arbitre de la créature, ni d'autre moyen à Dieu pour y agir, que de le permettre.

596 CHAP, 11. Troisième vérité, où l'on commence à expli

quer les permissions divines : différence de Dieu et de l'homme : que Dieu permet le péché, pouvant l'empêcher.

597 CHAP. iv. Quatrième vérité, et seconde différence de

Dieu et de l'homme. Que l'homme péche en n'empêchant pas le péché lorsqu'il le peut; et Dieu , non. Raison profonde de saint Augustin.

598 Cinquième vérité : une des raisons de permettre le péché est que sans cela la justice de Dieu n'éclateroit pas autant qu'il veut, et que c'est pour cette raison qu'il endurcit certains pécheurs.

600 CHAP. VI. Sixième vérité établie par saint ustin

comme par tous les autres Pères, qu'endurcir du côté de Dieu n'est que soustraire sa grâce. Calomnie de M. Simon contre ce Père.

601 CHAP. VII. Septième vérité également établie par saint

Augustin , que l'endurcissement des pécheurs du côté

[ocr errors]

CAAP. V.

de Dieu est une peine et présuppose um péché précédent : différence du péché auquel on se livre soi

même d'avec ceux auxquels on est livré. Page 602 CHAP. viii. Huitième vérité : l'endurcissement du côté de Dieu n'est pas une simple permission, et pourquoi.

604 CHAP. IX. Comment le péché peut être peine, et qu'alors

la permission de Dieu, qui le laisse faire, n'est pas une simple permission.

606 CHAP. X. Neuvième vérité : que Dieu agit par sa puissance

dans la permission du péché : pourquoi saint Augustin ne permet pas à Julien de dire que Dieu le permet par une simple patience, qui est le passage que M. Simon a mal repris.

607 CHAP. XI. Prenves de saint Augustin sur la vérité précé

dente. Témoignages exprès de l'Ecriture. 608 CHAP. XI. Dixième et dernière vérité : les pécheurs en

durcis ne font ni au dehors ni au dedans tout le mał qu'ils voudroient : et en quel sens saint Augustin dit

que Dieu incline à un mal plutôt qu'à un autre.. 610 CHAP. Xl. Dieu fait ce qu'il veut des volontés mauvaises.

612 GAAP. xiv. Calomnie de M. Simon, et différence infinie

de la doctrine de Wiclef , Luther, Calvin et Bèze, d'avec celle de saint Augustin. Abrégé de ce qu'on a dit de la doctrine de ce Père. '

Ibid. Chap. XV. Belle explication de la doctrine précédente par

une comparaison de saint Augustin : l'opération divisante de Dieu : ce que c'est selon ce Père.

613 CHAP. XVI. La calomnie de l'auteur évidemment démon-' trée par deux conséquences de la doctrine précédente.

615 CHAP. XV11. Deux démonstrations de l'efficace de la grâce

par la doctrine précédente. Première démonstration, qui est de saint Augustin.

616

1

CHAP. XVIII. Seconde démonstration de l'efficace de la grâce par les principes de l'auteur.

Page 617 CHAP. xix. Suite de la même démonstration de l'efficace

de la grâce par la permission des péchés où Dieu laisse tomber les justes pour les humilier. Passage de saint Jean de Damas.

618 CHAP. xx. Permission du péché de saint Pierre, et consé

quences qu'en ont tiré les anciens docteurs de l'Eglise grecque. Premièrement Origène. Deux vérités enseignées par ce grand auteur : la première, que la permission de Dieu en cette occasion n'est pas une simple permission.

620 CRAP. xxi. Seconde vérité enseignée par Origène, que

saint Pierre tomba par la soustraction d'un secours efficace.

626 CHAP. XX1. La même vérité enseignée par Origène en la personne de David.

628 CHAP. XXI. Les mêmes vérités enseignées par saint Chrysostôme : passage sur saint Matthieu.

630 CRAP. xxiv. Si la présomption de saint Pierre lui fit

perdre la justice. Il tomba par la soustraction d'une grâce efficace.

632 CHAP. xxv. Passage de saint Chrysostôme sur saint Jean,

et qu'on en tire les mêmes vérités que du précédent, sur saint Matthieu.

634 CHAP. xxvi. Réflexion sur cette conduite de Dieu. 636 CAAP. XXVII. Passage de saint Grégoire sur la chute de saint Pierre. Conclusion de la doctrine précédente.

637 LIVRE DOUZIÈME.

La tradition constante de la doctrine de saint Augustin sur la

Prédestination.

CHAP. 1. Dessein de ce livre : douze propositions pour

expliquer la matière de la prédestination et de la grace.

Page 639 CHAP. 11. Première et seconde propositions. 640 Csap. qu. Troisième proposition.

641 Casp. iv. Distinction qui doit être présupposée avant la quatrième proposition.

6.42 Chap. v. Quatrième proposition.

643 CHAP. vi. Cinquième proposition , qui regarde le don de

prier : remarque sur cetic proposition et sur la précédente.

644 Chap. vii. Sixième proposition : l'on commence à parler du don de persévérance.

646 CHAP. vii. Septième proposition, qui regarde encore le

don de persévérance : comment il peut être mérité, et n'en est pas moins gratuit.

647 CHAP. IX. Huitième proposition, où l'on établit une pré

férence gratuite dans la distribution des dons de la grâce.

648 Chap. X. Suite de la même matière , et examen parti

culier de cette demande: Ne permettez pas que nous succombions, etc.

650 Chap. xi. Si l'on satisfait à toute la doctrine de la grâce

en reconnoissant seulement une grâce générale don

née ou offerte à tous : erreur de M. Simon. 652 CHAP. XII. Explication par ces principes de cette parole

de saint Paul : Si c'est par gráce, ce n'est donc point par les peuvres.

654 CHAP. XII. Neuvième proposition, où l'on commence à

« PrécédentContinuer »