Histoire et géographie de Madagascar: depuis la découverté de l'île, en 1506, jusqu'au récit des derniers événements de Tamatave

Couverture
Garnier, 1846 - 452 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 183 - Tsimiaro, roi d'Ankara, a également fait, de son côté, cession à la France de l'île de Nossi-Mitsiou, des autres îles qui entourent son royaume d'Ankara, ainsi que de ses droits de souveraineté sur Madagascar. Andriansala, chef de Nossi-Fali, a aussi transmis au roi des...
Page 94 - C'était un jeune homme aussi intelligent que son père , •ambitieux et brave, désireux d'accroître ses connaissances par des relations intimes avec les Européens. Le gouvernement anglais ne tarda pas à profiter de ces dispositions de Radama, qui lui frayaient un chemin indirect, mais sûr, vers la domination effective du pays. On commença par lui adresser un ancien traitant pour l'engager à conclure un traité de commerce avec l'Angleterre et à envoyer à Maurice quelques enfants de sa...
Page 50 - Tsitsipi 4 fut condamné à mort , ainsi que ses complices. Le chef fut pendu sur le lieu même où avait été commis le massacre. Cependant, vers la fin de l'année, les Anglais abandonnèrent ce poste, ainsi que M. Pye qui en était le commandant , et se retirèrent en se contentant de détruire les forts qui existaient dans nos comptoirs. Le traité de Paris du 30 mai 1814, rendit à la France ses anciens droits sur Madagascar. L'art.
Page 271 - Leur croyance est à peu près la même que celle des Africains. Ils adorent un grand nombre de divinités et de génies malfaisants qui sont, disent-ils, occupés sans cesse à torturer les hommes. Les Vazimbas n'ont aucune industrie. Les produits de lachasse et d'une culture grossière suffisent à leurs besoins. On assure que, quand ils formaient une nation, ils mangeaient leurs prisonniers et sacrifiaient des hommes. Ce fut cet usage féroce qui arma contre eux leurs voisins, et les fit exterminer....
Page 88 - Les maladies qui , chaque année , avaient marqué le retour de l'hivernage, jointes aux travaux de déiense et au service militaire qu'avaient nécessités les invasions dont l'île s'était vue menacée , avaient beaucoup nui au développement de l'agriculture. Cependant on comptait à Sainte-Marie, dans les premiers mois de 1824, cinq habitations. L'expérience avait fait reconnaître que le sol de Sainte-Marie était en général de mauvaise qualité, à l'exception d'une zone étroite qui se...
Page 86 - Très-Chrétienne ; Proteste, en outre, contre toute concession qu'on pourrait ou qu'on aurait pu extorquer aux divers chefs malegaches qui se sont reconnus dépendants de Sa Majesté Très-Chrétienne ; concessions qui seraient évidemment l'ouvrage de la séduction ou de la violence et qui, en admettant qu'elles fussent volontaires, ne pourraient annuler les déclarations antérieures des mêmes chefs, ni, à plus forte raison, les droits anciens et imprescriptibles de la France. » — Fait à...
Page 357 - Le poisson et le caret foisonnent sur les côtes. Toutes ces ressources naturelles sont annihilées par suite de la dépopulation du pays, résultat de la guerre et des nombreuses invasions qu'il a subies depuis 25 ans. Son commerce est anéanti et c'est à peine si dans toute une année deux ou trois boutres de Mozambique, de Zanzibar et des Comores parvient à Sizoubounghi et à Mangouki. La partie septentrionale du Ménabé, entre l'Ounara et la rivière Donko n'en fait pas à proprement parler...
Page 85 - En conséquence, le commandant de Sainte-Marie, considérant que les injustes prétentions du roi Radama ne reposent que sur son prétendu titre de roi de Madagascar qui, n'étant fondé ni en droit ni en fait, ne peut être considéré que comme un véritable abus de mots qui ne saurait lui-même constituer un droit : PROTESTE solennellement au nom de Sa Majesté Louis XVIII, roi de France et de Navarre et des chefs...
Page 220 - On con» çoit du reste facilement, dit à ce sujet Macé Descartes, » l'un des historiens de Madagascar (1), qu'une région » aussi vaste doit offrir les aspects les plus variés, les » panoramas les plus grandioses. Vue de la mer, cette » île magnifique offre à l'œil de celui qui arrive un vaste » amphithéâtre de montagnes superposées, qui sont » comme les échelons des chaînes principales. Ces éche...
Page 287 - ... jette alternativement dans le vase, de la monnaie d'argent, de la poudre, des pierres à fusil, des balles, plusieurs petits morceaux de bois et quelques pincées de terre prise aux quatre points cardinaux. En même temps, celui qui dirige la cérémonie, accroupi auprès du vase, frappe à petits coups, avec un couteau, la hampe de la sagaie...

Informations bibliographiques