La guerre dans les diverses races humaines, Volume 16

Couverture
L. Bataille, 1895 - 587 pages
Describes the historical practice of warfare including military art and science applications to combat of various world societies and races.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 315 - Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d'entre les hommes des Écritures qui ne professent pas la croyance de la vérité.
Page 5 - Les loups, les lions, pas plus que les moutons et les castors, ne se font entre eux la guerre : il ya longtemps qu'on a fait de cette remarque une satire contre notre espèce. Comment ne voit-on pas, au contraire, que là est le signe de notre grandeur; que si, par impossible, la nature avait fait de l'homme un animal exclusivement industrieux et sociable, et point guerrier, il serait tombé, dès le premier jour, au niveau des bêtes dont l'association forme toute la destinée; il aurait perdu,...
Page 367 - Qu'il ne frappe ni un ennemi qui est à pied, si lui-même est sur un char, ni un homme efféminé, ni celui qui joint les mains pour demander merci, ni celui dont les cheveux sont défaits, ni celui qui est assis, ni celui qui dit :
Page 5 - Tous les animaux sont perpétuellement en guerre; chaque espèce est née pour en dévorer une autre. Il n'ya pas jusqu'aux moutons et aux colombes qui n'avalent une quantité prodigieuse d'animaux imperceptibles. Les mâles de la même espèce se font la guerre pour des femelles, comme Ménélas et Paris.
Page 505 - étendues sur les ornières des chemins , et clouées « en terre avec des pieux ; puis on faisait passer sur « elles des chariots chargés ; et leurs os ainsi brisés , « ils les laissaient pour servir de pâture aux chiens et
Page 522 - Mais comme les nôtres étaient déjà en possession des remparts et des tours , on put voir dès lors des choses admirables. Parmi les Sarrasins, les uns étaient frappés de mort, ce qui était pour eux le sort le...
Page 546 - Sans être beaucoup plus solide, l'argument tiré de l'utilité de la guerre est plus spécieux. Proudhon l'invoque, mais en y mêlant de la métaphysique : « La guerre, dit-il, est une forme de notre raison, une loi de notre âme, une condition de notre existence...
Page 3 - La guerre est divine dans la gloire mystérieuse qui l'environne , et dans l'attrait non moins inexplicable qui nous y porte. La guerre est divine dans la protection accordée aux grands capitaines...
Page 282 - ... semblable à celui de Bore (le griffon) ; nos souffles t'appartiennent, ainsi que notre vie, qui est en ton pouvoir à toujours. » « Paroles du roi seigneur du monde, etc., à son père Amon-Ra, le roi des dieux : Tu me l'as ordonné ; j'ai poursuivi les barbares ; j'ai combattu toutes les parties de la terre ; le monde s'est arrêté devant moi ; mes bras ont forcé les chefs de la terre , d'après le commandement sorti de ta bouche.
Page 4 - La guerre... la vraie guerre, par sa nature, par son idée, par ses motifs, par son but avoué, par la tendance éminemment juridique de ses formes, non seulement n'est pas plus injuste d'un côté que de l'autre, elle est, des deux parts et nécessairement, juste, vertueuse, morale, sainte, ce qui fait d'elle un phénomène d'ordre divin, je dirai même miraculeux et l'élève à la hauteur d'une religion

Informations bibliographiques