Images de page
PDF

PA

: SCENE X. LA FLEUR, LE MARQU IS.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

SCENE X I. CONSTANCE, LE MARQUIS.

CONSTANCE, A H ! Marquis , quel retour ! quel changement

heureux ! Ma Cousine est enfin au comble de ses væux. Tout le monde applaudit au bonheur qu'elle goûte ; Et Milord repentant.... Vous le sçavez, sans doute ? Et la chose est publique.

I E MARQU I S.

Oui, j'en suis informé.

V S T AN

CONSTANC E.
Vous en êtes surpris ; vous en êtes charmé ?

LE MARQUIS troublé.
Non... Si fait....

CONSTANCE.

Mêlez donc votre joye à la nôtre. Vous y devez , Monsieur , prendre part. I E MARQUIS.

Plus qu'un autre.
CONSTÀN Ç E.
Vous me le témoignez d'un air bien sérieux,
Allons, que la gayete paroisse dans vos yeux. ·

LE MARQU I S.
Mon visage est ingrat pour exprimer la joye:
Plus j'en fuis pénétré , moins elle se déploye.

CONSTANCB.
Belfort va devenir l'exemple des Epoux,

[graphic]

SCENE XI I. LE MARQUIS, CONSTANCE,

BELFORT.

CON S T A N C E à Belfort.

V Ous venez à propos , & je parlois de vous. En bien présentement vous vous faites connoître ; Et vous voilà, Monsieur , tel qu'un Mari doit être. Je vous rends mon estime. .

B E L FORT.

Un tel prix m'est bien doux, C'est le seul, c'est l'unique, où j'aspire entre nous. Dans les empressemens que j'ai pour Emilie, Vous voyez le tableau , vous voyez la copie De tous ceux que j'aurai pour vous que je chéris, Constamment chaque jour , quand nous serons unisa

CONSTANCE.
Comment ? vous revenez encore à vos folies ?

BELFOR T.
Oh! pour m'en corriger ,elles sont trop jolies,

. CONSTANCE. Osez-vous bien tout haut ?....

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »