Images de page
PDF

LUCINDE.
Ils ne gâteront pas vos vers.

ISABELL E.
En bonne opinion on voit que chaque Art brille.
Eft-ce un Aic simplement que vous me de

LUCINDE.
Non, en forme de Cantatille
Faites un dialogue.

ISABELLE

Entre qui ? Répondez.

LUCINDE.
Mais entre Daphnis & Silvie.

IŞ ABELLE
Quel sera le fujet d'un pareil entretien :

LUCINDE.
Mais un dont j'ai la tête encor toute remplie ;
Et qui doit exercer votre Art comme le mien.

Ce sont les jeux, dont la magnificence
Vient d'étonner & d'amufer la France,

ISABELLE.
Oui, le feu surprenant qui vient d'être tiré,

Eft digne d'être célébré.
J'approuve votre idée, elle sera remplie.
Je sens que cette image échauffe mon génie.

LUCINDE.
Que par le chant cons vos vers soient coupés,
Ec soient féconds en arietes.

ISABELLE.
Et que vos Airs moins escarpés ,
Soient de nos sentimens les images parfaites;

Qu'ils soient agréables, touchans.

SCENE I I.
ISABELLE, LUCINDE;

MELANIE.

MELANIE.

E T qu'ils soient fur-tout bien dansans.
Point de recitatif, il assomme, il ennuye.
Le plus beau ne vaut pas un fimple rigaudon.

Vive les Airs de violon!
Tout Paris , comme moi, les aime à la folie.

ISABELLE.
Comme la Danse est ses amours,
Elle voudroit que l'on dansât toujours.

MELANIE.
Oui, le Chant langoureux me fait mal à la tête.

Je voudrois qu'on ôcât les Scénes tout à fait.

Il suffiroit d'un seul couplet ,
Pour bien amener chaque Fête,
Et faire briller le Balet.

IS A BELLE.
Ma petite soeur Mélanie,
Vous moquez vous ? Sur ce pié-là :

L'on feroit donc des Opéra,
Sans conduite , fans art, fans esprit, fans génic ?

: MELANIE

Ma grande soeur , quelle manie!
Say On les fait tels malgré cela.

LUCINDE.
Que deviendra donc l'Harmonie :

MEL A NIE.
Je vous permets à la rigueur
Trois Ariétes, un grand Choeur ;
Avec deux Airs de limphonie.

LUCINDE. . .
Ah! grand-merci de la faveur.

· MELANIE, Vous mettrez tout le reste en Danses expresives,

En pas nouveaux & des plus fins,
En musettes tendres, païves ,

En sourdines, en tambourins,

En contredanses des plus vives,
Et le succès sera des plus certains.

ISABELLE.
Pour régle sûre , & pour parfait modéle ;

Chacun toujours donne son goût.
Qui veut bien réussir, y met un peu de tout.

LUCINDE. C'est ce que je ferai. J'ai là dans ma cervelle, . Le plan d'uo Balet fort joli. Il fera dans un goût de Musique nouvelle.

... SCENE III. ISABELLE, LUCINDE, GERONTE,

:ME L ANIE,

GERONTE. M oi, je prétens qu'il soit dans le goût deLully,

Enrendez-vous, Mademoiselle :

LUCIND E.
Mon pere , j'ai pour vous un respe& infiniş

Mais le vieux goût me désespére;
Et tout l'effort que je puis faire,

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »