Dictionnaire universel, historique, critique et bibliographique, Volume 7

Couverture
Mame frères, 1810
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 465 - Paris, prie les représentants du peuple d'entendre sa déclaration. «Né plébéien, j'eus de bonne heure dans l'âme les principes de la liberté et de l'égalité. Appelé à l'assemblée constituante par le vœu de mes concitoyens, je n'attendis pas la déclaration des droits de l'homme pour reconnaître la souveraineté du peuple. J'eus plus d'une occasion de faire publiquement ma profession de foi politique à cet égard, et depuis ce moment toutes mes opinions ont été rangées sous ce grand...
Page 466 - ... mes principes, je me soumets à sa volonté, et je viens vous déclarer ici hautement que dès aujourd'hui je renonce à exercer mes fonctions de ministre du culte catholique. Les citoyens mes vicaires, ici présents, se réunissent à moi.
Page 279 - Dace d'origine , berger d'extraction , prenoit , dans le même temps, le titre d'empereur, et se rendoit maître de Milan. Gallien alla mettre le siège devant cette ville. Le rebelle , pour se défaire de lui , fit donner de faux avis aux principaux officiers, et leur persuada , par ses émissaires , que Gallien avoit résolu leur perte. On forma à l'instant...
Page 160 - Ici repose, Livré aux vers, Le corps de Benjamin Franklin, imprimeur; Comme la couverture d'un vieux livre, Dont les feuillets sont arrachés, . . Et la dorure et le titre effacés. Mais pour cela l'ouvrage ne sera pas perdu ; Car il reparaîtra, Comme il le croyait, Dans une nouvelle et meilleure édition, Revue et. corrigée Par L'auteur.
Page 222 - Quand un bureau es.t composé de cinq ou six personnes, il y en a un qui lit, un qui opine, deux qui causent, un qui dort, et un qui s'amuse à lire quelque dictionnaire qui est sur la table.
Page 347 - Ayant fait cuire un chevreau pour l'offrir, l'ange lui dit d'en mettre la chair et du pain sans levain dans une corbeille , et le jus dans un pot , de l'apporter sous un chêne, et de verser ce jus sur la chair qu'il mit sur une pierre. L'ange touchai...
Page 10 - Boisuet ; mais ou y trouve une éloquence plus forte , plus mâle , pins nerveuse. Le style de Fléchier est plus coulant, plus arrondi, plus uniforme. Celui de Bossuet , moins égal , moins soutenu, est plus rempli de ces traits hardis , de ces figures vives et frappantes qui caractérisent le génie. Fléchier est plus heureux que lui dans le choix et dans l'arrangement des mots ; mais son penchant pour l'antithèse répand une sorte de monotonie sur son style. Il devoit autant à l'art qu'à la...
Page 54 - Je voudrais faire une fable qui lui fit entendre combien cela est misérable de forcer son esprit à sortir de son genre, et combien la folie de vouloir chanter sur tous les tons fait une mauvaise musique. Il ne faut point qu'il sorte du talent qu'il a de conter.
Page 9 - ... lui envoyer la miséricorde divine. Le Prélat, jetant sur la supérieure un regard d'horreur et d'indignation...
Page 526 - Les verges ne le changèrent point. Il écrivit deux confessions de foi pour soutenir sa doctrine , offrant de la prouver en passant de suite par quatre tonneaux pleins d'eau, d'huile ou de poix bouillante, ou même par un grand feu. On rit de son fanatisme, et on le laissa en prison.

Informations bibliographiques