Histoire genérale de la Chine: ou Annales de cet empire, Volume 13

Couverture
Jean Baptiste Gabriel Alexandre Grosier
P. D. Pierres, 1785
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 210 - On ne les cultive que fur les montagnes & les coteaux, & on les feme comme nousfemons notre froment, vers la fin de Décembre ou dans les premiers jours de Janvier, temps auquel finit la faifon des pluies ; il n'eft pas tout-à-fait trois mois en terre, & il rapporte beaucoup.
Page 707 - Aucun arbre ne peut être comparé au Tchang-ti, que le printemps a couronné de mille fleurs. Aucun homme ne peut être comparé à un frere.
Page 453 - Chiite. de citoyens; ils (ont, moralement panant, places entre le Prince & les Mandarins ; entre ceux-ci & le peuple ; entre le peuple & les familles ; entre les familles & les particuliers; & ils joignent communément à l'importance de leurs fonctions, une probité incorruptible , un courage que rien ne peut abattre. Le Monarque peut , à toute rigueur , leur...
Page 746 - Bbbbb ij fa blancheur &. fon éclat. Cette huile eft une fubftance " Blanchâtre & liquide, qu'on tire de la même efpece de pierre dont on fait les Pe-tun-tfe ; mais on fait choix de celle qui eft la plus blanche , &: dont les taches font les plus vertes. On obtient cette huile en donnant à la pierre les mêmes préparations dont on fait ufage pour faire les Pe-tun-tfe: on lave la pierre, on la pulvérife, on épure fon réfidu qui offre une efpece de crème.
Page 200 - Ce remede doit être fort douloureux; mais on aflure que fon efficacité eft certaine. Les morfures de ferpens font fort communes au Tongking ; mais il eft facile d'en guérir. On y trouve une petite pierre , femblable à une châtaigne , dont la vertu tient prefque du miracle ; on la nomme pierre de ferpent. Quand on a été mordu de quelque reptile venimeux , on exprime le fang de la plaie, & l'on y applique cette pierre bienfaifante. Elle s'attache d'abord à la bleflure ; peu à peu elle en attire...
Page 43 - On peut entrer librement dans leurs temples; mais il ne faut pas chercher à satisfaire entièrement sa curiosité , ni entrer dans les appartemens où ils ne vous introduisent pas eux-mêmes, surtout lorsqu'on est mal accompagné : car les bonzes , à qui le commerce des femmes est interdit sous des peines rigoureuses , et qui en gardent...
Page 211 - ... pouces de diftance les uns des autres. Ce font ordinairement les femmes & les enfans qui font chargés de cette opération. Les Tong-kinois n'emploient que des buffles à leur labour. Ces animaux , dont l'efpece eft très-grande , font plus vigoureux que les bœufs dans les pays chauds , &: ils fe tirent plus aifément des boues. On les attele de" la même maniere que nous attelons nos chevaux.
Page 287 - Aujourd'hui la théorie est encore la même , les ordres se donnent de la même manière , et ils imposent aisément dans les provinces à ceux qui les entendent publier. Mais à la cour ^on réduit à leur juste valeur toutes ces brillantes expressions, auxquelles la pratique -ne répond qu'à demi, faute de prendre des voies efficaces pour leur exécution. C'est dans l'Empereur même affection pour ses peuples , mais elle n'est pas égale dans les officiers sur l'attention desquels il se repose.
Page 551 - IL EST INFINIMENT BON ET INFINIMENT JUSTE; IL ÉCLAIRE, IL SOUTIENT, IL RÈGLE TOUT AVEC UNE SUPRÊME AUTORITÉ ET AVEC UNE SOUVERAINE JUSTICE. La dernière colonne était couverte de ces mots: IL N'A POINT EU DE COMMENCEMENT...
Page 153 - ... obligées de détourner continuellement la tête le long des chemins , pour éviter les brouflailles dont leur pays eft couvert. La difficulté devient encore plus grande , lorfqu'elles veulent fe peigner , ce qui leur arrive trois ou quatre fois par an. Il faut qu'elles paflent des heures entieres auprès d'un grand feu , pour fondre & faire couler la cire. Dès qu'elles ont nettoyé leurs cheveux , elles les arrangent de nouveau , & fe recoiffent de la même maniere. Cette...

Informations bibliographiques