Mémoires, Volume 10

Couverture
 

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 665 - DE LA RUE, Essais historiques sur les bardes, les jongleurs et les trouvères normands et anglo - normands , tom.
Page 602 - Par leur trépas nous a vengiés. » Charles VII, en actions de grâce de l'heureuse délivrance de la Normandie , établit une procession solennelle pour en perpétuer le souvenir (a). Elle se nommait à Vire la procession aux Anglais, et parcourait à rebours la route que , d'après la tradition , ils avaient suivie en partant ; elle n'a cessé qu'à la révolution. Dans la petite église de Pierres,près de Vassy, se remarque encore aujourd'hui , scellée dans le mur du nord, la pierre tombale...
Page 599 - Ce conseil fut tenu finalement , et tirèrent tous ensemble en bel ordre sur la route d'iceux Anglois, tellement qu'ils les trouvèrent en un champ , entre ledit Mortaing et une croix , nommée la Croix' de Vergion; sur lequel champ, il y eut dure et grande meslée d'un costé et d'autre ; mais , pour conclusion , les François y eurent avantage sur les Anglois, dont il demeura sur la place, tant pris que tués , le nombre de deux cent et quatorze ou environ. Lesquelles disgrâces et mauvaises...
Page 329 - Alençon le mercredi des Rogations de la même année. Il fut inhumé au caveau des ducs d'Alençon, en l'église de Notre-Dame, « à moult regrets, pleurs et clameurs très douloureux de ses sujets et de la grande assemblée d'autres gens, prélats et seigneurs qui y assistèrent (2) ». Avec Charles IV s'éteignit la lignée des ducs d'Alençon, issus de saint Louis, qui presque tous avaient noblement servi la France. Charles II, avait été tué à Créci, en 1346; Jean 1", à Azincourt, en 1415;...
Page 447 - Vatteville, alla sans tarder trouver ses amis Henri de Pommeret, Odon Borleng et Guillaume de Tancarville ; il leur fit connaître le passage de l'ennemi, et mit beaucoup de zèle à leur persuader de s'opposer à son retour, en défendant le fer à la main la route royale. Ils acceptèrent avec empressement cette proposition avec les troupes dont ils disposaient ; puis , bien armés , se rendirent avec...
Page 222 - Saint-Germain, sa femme; les pactions de mariage de leur fille , Françoise , y furent arrêtées , en 1582 , en présence de ses cinq frères ; Marie y avait fait son testament, en 1578. Après eux, Pierre, marquis d'Harcourt , leur fils, et ensuite Jacques III, fils dudit Pierre , continuèrent de l'habiter.
Page 446 - Hugues de Neufchâtel, fils de Gervais, Hugues de Montfort, et Guillaume Louvel, fils d'Ascelin Goël. Le comte Amauri l'emportait sur eux tous. Conduite par ces chefs, une troupe de soldats ravitailla la place assiégée, et attaqua à l'improviste de grand matin les retranchemens que le Roi avait fait faire pour la serrer de près. Comme Gau1 Poru-Altonci.
Page 223 - A l'extinction de leur postérité masculine, formant la branche de la maison d'Harcourt-Beuvron , Gillone de Harcourt, fille de Jacques II, leur unique héritière, mariée d'abord à Louis de Brouilly, marquis de Piennes, en 1632 , et plus tard, en...
Page 181 - Roi nous apprennent qu'il soutint eu 1370-1371 , un siège d'environ huit mois, à la suite duquel un chef Anglais du nom de Pollehay ( plus communément dit Lemoine ) , qui y commandait pour le roi d'Angleterre , Edouard III, le remit et restitua , au duc d'Alençon , pour le roi de France , Charles V , au prix d'une somme convenue de 1ft mille livres.
Page 447 - Valliquerville, que le Roi avait mis à la tête des gardes , couvert de sa cuirasse et debout sur le retranchement, défendait vivement les palissades du camp , une main artificielle le saisit de ses crochets de fer, l'attira sans pitié, et l'amena prisonnier. Le comte Galeran avait remis la garde de cette tour à deux frères en qui il avait beaucoup de confiance , Herbert de Lisieux et Roger , avec huit autres de ses vassaux. Il dévasta les champs des environs, enleva des maisons et des églises...

Informations bibliographiques