Des délits électoraux en Corse et de la réforme de la loi électorale: discours

Couverture
E. Ollagnier, 1883 - 38 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 20 - Quiconque étant chargé, dans un scrutin , de recevoir, compter ou dépouiller les bulletins contenant les suffrages des citoyens, aura soustrait, ajouté ou altéré des bulletins, ou lu...
Page 30 - Lorsqu'un fonctionnaire public, un agent on un préposé du gouvernement , aura ordonné ou fait quelque actearbitraire ou attentatoire soit à la liberté individuelle , soit aux. droits civiques d'un ou de plusieurs citoyens, soit à la Charte, il sera condamné à la peine de la dégradation civique. » Cet article incrimine, en général, l'acte attentatoire à la liberté, sans définir cet acte, sans préciser les circonstances où il peut se produire.
Page 25 - ... par deux membres du bureau. Le recensement général des votes est fait par le bureau du chef-lieu, et le résultat est proclamé par son président, qui adresse tous les procèsverbaux et les pièces au préfet. 1-t. Nul n'est élu membre du conseil général au premier tour de scrutin, s'il n'a réuni : 1° la majorité absolue des suffrages exprimés; 2° un nombre de suffrages égal au quart de celui des électeurs inscrits.
Page 30 - ... soit en prenant faussement les noms et qualités d'un électeur inscrit, sera puni d'un emprisonnement de six mois à deux ans et d'une amende de 200 francs à 2 000 francs.
Page 19 - La violation du scrutin faite, soit par les membres du bureau , soit par les agents de l'autorité préposés à la garde des bulletins non encore dépouillés , sera punie de la réclusion.
Page 32 - Toute tentative de corruption par l'emploi des moyens énoncés dans les articles 177 et suivants du Code pénal, pour influencer le vote d'un électeur ou le déterminer à s'abstenir de voter, sera punie d'un emprisonnement de trois mois à deux ans et d'une amende de 50 à 500 francs ou de l'une de ces deux peines seulement.
Page 15 - ... 617. Quiconque sera convaincu d'avoir , par force ou violence , écarté ou chassé d'une assemblée primaire un citoyen ayant droit d'y voter, sera puni de la peine de la dégradation civique. 618. Si des troupes investissent le lieu des séances d'une assemblée primaire ou électorale , ou pénètrent dans son enceinte sans l'autorisation ou la réquisition de son président , les membres du directoire exécutif, ou le ministre , ou le commandant qui en...

Informations bibliographiques