Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers: Tables

Couverture
chez Briasson, 1782
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 366 - Nous lui ferons donc remarquer que quand bien même ce qu'il abandonne lui appartiendrait si parfaitement qu'il en pût disposer à son gré , et que la condition qu'il propose aux autres leur serait encore avantageuse, il n'a aucune autorité légitime pour la leur faire accepter ; que celui qui dit , je veux vivre. , a autant de raison que celui qui dit, je veux mourir ; que celui-ci n'a qu'une vie, et qu'en l'abandonnant il se rend maître d'une infinité de vies ; que son échange serait à peine...
Page 318 - Réfléchiflant enfin fur les diverfes occupations des hommes , pour faire choix de la meilleure , il crut ne pouvoir rien faire de mieux que d'employer fa vie à cultiver fa raifon par la méthode que nous allons expofer.
Page 319 - Ainsi le Pyrrhonisme n'est pas une secte de gens qui soient persuadés de ce qu'ils disent , mais c'est une secte de menteurs. Aussi se contredisent-ils souvent en parlant de leur opinion , leur cœur ne pouvant s'accorder avec leur langue , comme on peut le voir dans Montaigne, qui a tâché de le renouveler au dernier siècle.
Page 116 - ... favorable , et l'imagination conduite par la diversité des phénomènes, des circonstances, de la combinaison des idées, des opinions, des événements , des réflexions , à en...
Page 366 - J'aperçois d'abord une chose qui me semble avouée par le bon et par le méchant, c'est qu'il faut raisonner en tout, parce que l'homme n'est pas seulement un animal, mais un animal qui raisonne ; qu'il ya par conséquent dans la question dont il s'agit des moyens de découvrir la vérité ; que celui qui refuse de la chercher renonce à la qualité d'homme, et doit être traité par le reste de son...
Page 118 - ... partialité. Ne regarde-t-elle pas aujourd'hui les livres que Cicéron a écrits sur la nature des dieux et sur la divination , comme ses meilleurs ouvrages, quoiqu'ils aient dû naturellement lui attirer de la part des prêtres du paganisme les titres injurieux d'impie...
Page 248 - DONATION mutuelle , eft celle par laquelle deux perfonnes fe donnent réciproquement tous leurs biens , ou du moins un certain genre de biens. On diftingue la donation mutuelle entre conjoints du don mutuel. La première fe fait par le contrat de...
Page 367 - ... qui raisonne dans le silence des passions sur ce que l'homme peut exiger de son semblable, et sur ce que son semblable est en droit d'exiger de lui ; 3°...
Page 366 - Qu'on ne me reproche point cette abominable prédilection ; elle n'est pas libre. C'est la voix de la nature qui ne s'explique jamais plus fortement en moi que quand elle me parle en ma faveur.
Page 115 - Cicéron ne fut pas plus crédule ; la myomantie n'eft pas mieux traitée dans fes livres , & il n'épargne pas le ridicule à toutes les autres fortes de Divinations , fans en excepter ni les oracles , ni les augures , ni les arufpices. Après avoir remarqué que jamais un plus grand intérêt n'avoit agité les Romains , que celui qui les divifoit dans la querelle de Céfar & de Pompée, il ajoute que jamais aufli on n'avoit tant interrogé les Dieux ; hoc bello civili dii immortalesquàm multa...

Informations bibliographiques